Messagepar Jericho » 20 Novembre 2018, 22:56
Miles projets :

M.52 : Projet d’avion expérimental capable de franchir Mach 1, abandonné en mars 1946.



Source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!
Messagepar Jericho » 20 Novembre 2018, 22:57
Miles M.52 :

Projet d’avion expérimental capable de franchir Mach 1, abandonné en mars 1946.

C’est en octobre 1943 que le constructeur aéronautique britannique Miles Aircraft signe un contrat concernant le développement d’un avion de recherche capable de voler à 1’126km/h à 12’192m, afin de répondre à l’exigence E.24/43.

La forme générale du fuselage du nouvel appareil, qui est désigné M.52, s’inspire de la forme d’une balle de fusil. Le cockpit est situé dans le nez de l’appareil, au centre de l’entrée d’air annulaire. Les ailes en position médiane sont légèrement effilées et surtout très fines, comme l’empennage, de type conventionnel avec des surfaces horizontales monobloc. La propulsion est assurée par un réacteur W2/700 de 14,1kN.

Pour vérifier le bon fonctionnement des surfaces horizontales, des ailes et des empennages horizontaux de même forme construits en bois sont installés sur un Miles Falcon, puis testé en octobre 1943 par le REA (Royal Aircraft Establishment). Malgré quelques difficultés supplémentaires pour guider l’appareil avec des surfaces monoblocs, les essais sont concluants. D’autres essais sont ensuite effectués sur un Spitfire, pour tester le dispositif de contrôle électrique des surfaces. Des essais en soufflerie sont également effectués en avril 1944. Selon les résultats obtenus, il s’avère que le M.52 doit pouvoir atteindre une vitesse en palier de Mach 0.95 et facilement passer Mach1 avec un léger piqué depuis une altitude de 15’240m. Le premier vol est alors prévu pour 1947.

Entre temps, plusieurs dizaines de réunions ont lieu, rassemblant un grand nombre de constructeurs aéronautiques et de scientifiques britanniques, puis également des allemands après la fin de la seconde guerre mondiale. Ces séances permettent de mettre en commun les résultats des études sur le sujet. Il est démontré qu’à grande vitesse les surfaces de contrôle ne répondent pas de la même manière et que, par conséquent, il fallait modifier leurs tailles. Les ailes en flèche sont aussi plus appropriées, etc. Un autre point sensible concernant la sécurité est également mis en cause. En effet, en cas d’urgence, c’est une capsule située dans la partie avant du fuselage, qui comprend le cockpit avec le pilote, qui est éjectée. Malheureusement, avec la compression due à la vitesse, il est possible que l’éjection ne puisse se faire. Suite à tous ces nouvelles difficultés qui allaient engendrer des coûts supplémentaires, le programme est finalement abandonné en mars 1946. Les trois cellules prévues sont alors complètes à plus de 80%.

Le programme est alors rendu public, mais face à la pression de nombreux scientifiques, appuyé par une partie de la population et de la presse, le gouvernement décide de reprendre en partie le programme, mais sous forme d’appareils guidés à distance. Largués par un avion porteur de Havilland Mosquito, ils sont ensuite propulsés par un moteur-fusée. Différentes géométrie alaire pourra ainsi être testées. C’est dans ces conditions qu’au second essai, l’aéronef largué a atteint Mach 1.38 en vol en palier. Une première en Europe, bien que le Bell X-1 ait déjà atteint Mach 1.45 quelques mois plus tôt.


Caractéristiques et performances prévues :
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 11,9m
Envergure : 8,2m
Surface alaire : 13,1m2
Masse en charge : 3’517kg
Masse maximale au décollage : 3’720kg
Points d’attache : 0
Moteurs : un Power Jets W.2/700 de 17,8kN (1’814kgp) avec postcombustion
Vitesse max haute altitude: Mach 1+
Vitesse max en palier : Mach 0.95
Vitesse de décrochage : 274km/h
Vitesse ascensionnelle : 122m/s
Plafond opérationnel : 15’240m
Armement : sans.


Source principale:
British Secret Projects - Jet Fighters Since 1950; BUTTLER Tony,Midland Publishing.
https://en.wikipedia.org/wiki/Miles_M.52


La fiche sur le site.

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron