Messagepar Clansman » 08 Septembre 2018, 08:07
En mai 1955, l'Allemagne fédérale fut de nouveau autorisée à posséder une force aérienne et à avoir une industrie aéronautique. Siegfried Günter, qui fut ingénieur en chef chez Heinkel pendant la seconde guerre mondiale, revint alors en Allemagne.

Il avait du travailler pour les Soviétiques pendant presque 10 ans, puis avait conçu des projets d'avions de combat à aile delta, le He-011 pour les Égyptiens et le He-012 (plus tard C-101) pour les Espagnols. Ceux-ci étaient restés au stade de la planche à dessin.

La nouvelle Luftwaffe lança le 15 novembre 1956 un appel d'offres pour un intercepteur de classe Mach 2 et en janvier 1957, Siegfried Günter, qui avait repris du service chez Heinkel recréé, proposa le He-031 Florett (feuille). Dornier est autorisé à participer mais ne le fait pas, et Messerschmitt propose de son côté le P1211.

Parmi les autres exigences, se trouvaient une vitesse d'atterrissage de 200 km/h, une distance de décollage de 1000 mètres (franchissement d'obstacle à 15 mètres incluse), un plafond de 25000 m, un temps de montée à 25 000 mètres en 3 minutes. Il faut dire que l'Allemagne fédérale, en première ligne face au Pacte de Varsovie, ressentait le besoin de disposer d'un intercepteur particulièrement performant.

Le He 031 était un chasseur monoplace à entrée d'air frontale, aile delta médiane, dérive unique et empennage conventionnel en flèche, placé bas sur le fuselage. De fait, il faisait penser à un MiG-21Bis avec l'arrière d'un Su-7, le bord de fuite de l'aile étant aussi en flèche. Long de 13 mètres avec une masse au décollage d'un peu plus de 5 tonnes, il était donc comparable en dimension et poids au MiG-21F-13.

En raison des hautes altitudes à laquelle il devait évoluer, un cockpit détachable était envisagé. Mais la conception s'avérait difficile et il fut décider d'utiliser un siège éjectable et une combinaison spatiale pour le pilote.

Il était armé de 2 paniers rétractables de roquettes non guidées Oerlikon de 50 mm (60 au total), ainsi que de missiles air-air en bout d'ailes (Falcon ou Sidewinder), ce qui était aussi une exigence de l'appel d'offres. Il devait aussi disposer d'un radar d'une portée de 30 à 50 km, d'un TACAN et d'un système IFF. Les ailes avaient une flèche de 45° et une capacité en carburant de 1100 litres, s'ajoutant au réservoir de fuselage d'une capacité de 900 litres.

2 réacteurs étaient prévus : un Gyron Junior PS 50 qui était le réacteur principal et un De Havilland Spectre, fusée d'appoint dont la tuyère était placée en avant et en-dessous de la tuyère du Gyron. Cette disposition s'expliquait par la nécessité de monter très rapidement en altitude pour mener une interception. L'appel d'offres n'exigeait pas cette motorisation, mais la recommandait du fait de l'absence de réacteur allemand.

4 prototypes étaient prévus, le premier vol devant avoir lieu 36 mois après le début de la construction. La production en série devait commencer en 1962 et les premières livraisons à la Luftwaffe en 1963.

Quelques variantes furent prévues : une d'entraînement, biplace en tandem avec un armement limité, un chasseur-bombardier avec 4 paniers à roquettes, et une version agrandie, le Florett B, doté du réacteur Orenda Iroquois (celui du CF-105 Arrow).

Le He-031 remporta le concours sur dessin en 1957 (février ou juillet), mais la Luftwaffe se tourna dès décembre 1957 vers un chasseur à décollage vertical, le VJ-101, puis sélectionna finalement le F-104, d'ailleurs envisagé dès le départ. Le He 031 ne fut jamais construit, même sous forme de prototype. Il se peut cependant qu'il ait servi de base au He 231, lui-même base de la version Heinkel du VJ-101 en 1959.



- 1 x D.H. Gyron Junior plus 1 x D.H. Spectre / 1 x 3,220 kp plus 3,632 kp
- span 8.64 m
- length 13.17 m
- wing area 23.12 m²
- gross weight 5,200 kg
- speed Mach 1.2


https://www.secretprojects.co.uk/forum/ ... pic,1122.0

http://allaircraftsimulations.com/forum ... 6&start=15

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 08 Septembre 2018, 08:27

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jericho » 08 Septembre 2018, 21:36
Clansman a écrit:La fiche sur le site
Merci Clans', encore un de ces nombreux projets dont je n'ai jamais entendu parler. En plus, c'est chouette d'avoir pu suivre la trajectoire de Siegfried Günter, probablement plus difficile que les ingénieurs allemands restés du côté de l'Ouest à la fin de la seconde guerre mondiale.

Au fait, pourquoi "Florett"? Il comptait dessus pour amener un peu de romantisme à l'aviation allemande? :bonnet:

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!
Messagepar Clansman » 10 Septembre 2018, 08:08
Au fait, pourquoi "Florett"? Il comptait dessus pour amener un peu de romantisme à l'aviation allemande?


Il avait ouvert son dictionnaire au hasard. :mrgreen:

Honnêtement je ne sais pas, mais c'est vrai que j'avais relevé ce nom assez inhabituel en Allemagne.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jericho » 10 Septembre 2018, 08:30
Clansman a écrit:Il avait ouvert son dictionnaire au hasard. :mrgreen:

Honnêtement je ne sais pas, mais c'est vrai que j'avais relevé ce nom assez inhabituel en Allemagne.
Ah ben à force de chercher, j'ai trouvé: en Allemand, Florett est simplement le nom du fleuret. :D

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)