Messagepar stanak » 20 Juillet 2018, 18:04
Chasseur de construction américaine
produit de 1938 à 1941 à 509 exemplaires

B-239 Buffalo
FiAF
Image

Messagepar Clansman » 19 Janvier 2019, 09:04
En 1935, alors que le Grumman F3F venait de voler, l'US Navy lança un concours pour lui trouver un successeur. Grumman proposa son XF4F-1, la toute première version du Wildcat encore biplan, et Brewster son XF2A-1. Une version navalisée du Seversky P-35, le XFNF-1, fut présentée un peu plus tard.

Le F2A n'était pas le deuxième chasseur embarqué conçu par Brewster comme sa désignation pourrait le laisser penser, mais bien son premier. Le XFA fut conçu par General Aircraft, qui disparut et laissa son A à Brewster.

L'avion de Brewster était déjà un monoplan cantilever, à construction métallique (quoique ailerons et empennages étaient toujours entoilés), à train rétractable hydrauliquement. Il n'avait pas de réservoirs auto-obturants ou de blindage protégeant le pilote, mais ces améliorations n'apparaîtraient qu'après les premiers combats de la seconde guerre mondiale. L'avion conçu par Dayton T. Brown était donc moderne pour l'époque, plus moderne que le XFNF-1 trop lent et le XF4F-1 biplan.

Le prototype vola pour la première fois le 2 décembre 1937. Avec un moteur de 950 hp, il atteignait 447 km/h, et surtout avait une vitesse ascensionnelle initiale de 2750 ft/mn, impressionnante pour l'époque. Des tests en soufflerie montrèrent que des modifications étaient nécessaires pour réduire la trainée : celles-ci une fois effectuées, le Buffalo atteignait 489 km/h sans surcroit de puissance. C'est ainsi que les tests en soufflerie devinrent la norme pour les constructeurs aéronautiques aux Etats-Unis. Par ailleurs, il était armé de 2 mitrailleuses dans le nez.

Le Buffalo fut donc sélectionné par l'US Navy et reçut sa première commande, pour 54 exemplaires. La production de cette première version, le F2A-1, commença en juin 1938. Cependant, les modifications réclamées par l'US Navy alourdissaient l'appareil au point de réduire la vitesse ascensionnelle à 2600 ft/mn. De plus, Brewster éprouva des difficultés pour la production : seuls 10 (ou 11) F2A-1 furent livrés à l'US Navy, qui furent affectés à la VF-3, elle-même assignée à l'USS Saratoga. Elle les reçut le 8 décembre 1939. Les autres partirent pour la Finlande.

2 autres versions furent construites pour l'US Navy : le F2A-2 à 43 exemplaires, et le F2A-3 à 108 exemplaires. Les F2A-1 et -2 étaient appréciés par les pilotes de l'US Navy et des Marines Corps (dont Pappy Boyington, mais il était sûrement encore bourré ce jour-là), pas tant pour leur vitesse (même si le F2A-2 culminait à 520 km/h), que pour leur maniabilité.

Le F2A-3, lui, était plus lourd et montrait les limites du Buffalo. Déclaré obsolète dès la fin 1940, il fut toutefois affecté dans 2 escadrons du Marine Corps. 21 exemplaires participèrent à la Bataille de Midway où ils furent nettement dépassés par les Zéros. Malgré quelques victoires remportées, ce fut son dernier engagement. Il fut alors relégué à des missions d'entraînement avancé.

Les Finlandais n'eurent pas un tel luxe. Dès avril 1939, ils cherchaient un chasseur moderne qui soit immédiatement disponible, et obtinrent les F2A-1 encore non livrés. Les 44 Brewster arrivèrent trop tard pour participer à la guerre d'hiver, mais firent des merveilles pendant la guerre de continuation avec un ratio de victoires/pertes de 33 pour 1. 36 pilotes finlandais devinrent as sur Buffalo. Remplacés en première ligne par le Bf 109G à partir de 1943, ils restèrent en service jusqu'en 1948.

Des 40 Buffalo commandés par les Belges, un seul fut livré et fut capturé par les Allemands. 32 furent récupérés par les Britanniques, mais ceux-ci le déclarèrent inaptes aux opérations en Europe et les transférèrent aux pays du Commonwealth, de même que les 170 B-339E qu'ils commandèrent. Ils furent affectés aux squadrons de la RAF, de l'Australie et de Nouvelle-Zélande basés à Singapour, en Malaisie et en Birmanie juste avant l'entrée en guerre du Japon.

Les Buffalo souffrirent aussi au sein du Commonwealth, quoique ceux basés en Malaisie réussirent tout de même à obtenir un ratio victoires/pertes d'environ 1,3/3. 4 pilotes du Commonwealth devinrent as sur Buffalo I. La Fleet Air Arm déploya également des Buffalo I lors de l'invasion de la Crète en mai 1941. En Birmanie, les Buffalo participèrent vainement à la défense de Rangoon avec les P-40 des Tigres Volants. Les Tigres Volants étaient au départ impressionnés par le Buffalo, mais un combat simulé entre P-40 et Buffalo leur montra que leur monture habituelle était supérieur au Brewster.

Les forces coloniales hollandaises commandèrent 144 Buffalo (B-339C et D), dont seulement 71 avaient été livrés à la déclaration de guerre. Ceux-ci étaient plus légers que les B-339E du Commonwealth et se mesurèrent plus efficacement aux Zéros et aux Ki-43 Oscar. Le 19 février 1942 par exemple, 8 Buffalo hollandais affrontèrent 35 bombardiers japonais escortés par 20 Zéros : 11 avions japonais et 4 Buffalos furent abattus. Au total, 55 victoires furent revendiquées pour 30 pertes au combat, et ils furent aussi utilisés dans l'attaque de troupes au sol comme bombardiers en piqué. Les Japonais auraient capturés un certain nombre de Buffalo qu'ils auraient testés en vol. Les 17 Buffalo survivants furent transférés en Australie où ils servirent aussi bien à la défense qu'à l'entraînement, puis donnés à l'USAAF en 1944.

509 Buffalo furent construits, mais pas moins de 40 pilotes devinrent as grâce à lui. Ce pourrait être le meilleur taux d'as par exemplaire produit pour un chasseur. Il était caractéristique des avions du début de la seconde guerre mondiale, performant à l'époque de sa conception mais dramatiquement dépassé à l'ouverture des hostilités. Si les exemplaires américains et britanniques souffrirent, en particulier face aux Japonais, les exemplaires néerlandais et surtout finlandais s'en sortirent mieux.

Un seul exemplaire a survécu jusqu'à nos jours, un appareil finlandais (BW-372) retrouvé à l'état d'épave, désormais exposé. 2 répliques ont été construites, et sont exposées l'une sous les marquages du KNIL, l'autre sous la cocarde de l'US Navy.

Brewster fit peu d'avions et le Buffalo est sans doute le plus connu. Avec le SB2A Buccaneer, ce fut le seul qu'il produisit en série. Brewster n'avait pas une grosse capacité de production et cela explique pourquoi elle ne tarda pas à disparaître après la fin de la guerre.


Versions :

XF2A-1 : Prototype, un exemplaire.

Moteur Wright R-1820-22 Cyclone de 950 hp, 1er vol le 2-12-37.

F2A-1 : 1ere version de série, 11 exemplaires.

Moteur Wright R-1820-34 Cyclone de 940 hp et 2 mitrailleuses dans le nez : une Browning 1919 de 7,62 mm avec 600 munitions et une Browning M2 de 12,7 mm avec 200 cartouches. Dérive plus grande.

F2A-2 : 2e version de série, 43 exemplaires.

Moteur Wright R-1820-40 Cyclone de 1100 hp et 4 mitrailleuses (2 mitrailleuses de 12,7 mm supplémentaires étaient placées dans les ailes). Fut aussi utilisé par le Marine Corps.

F2A-3 : 3e et dernière version de série, 108 exemplaires.

Version de chasse et reconnaissance à long rayon d'action, capable aussi d'emporter 2 bombes de 100 livres sous les ailes. Elle emportait davantage de carburant (y compris dans les ailes), disposait de réservoirs auto-obturants et de blindage, ce qui n'était pas le cas des versions précédentes. Mais tout ceci l'alourdissait, réduisant ses performances et sa maniabilité.

Le F2A-3 fut commandé en janvier 1941, mais à cette époque l'US Navy était désenchantée du Buffalo, en particulier des retards de production. En fait, le Buffalo apparaissait obsolète dès la fin de 1940. Il n'était plus possible de le remotoriser car la cellule était arrivée au bout de son potentiel. Cependant, 2 squadrons des Marines en possédaient encore, dont un à Midway, le VMF-221.

Ce squadron disposait de 20 F2A-3 pour 7 F4F-3 Wildcat. Le 10 mars 1942, le Captain James L. Neefus enregistrait la première victoire d'un Buffalo américain, sur un Kawanishi H8K. Lors de la bataille de Midway, les Buffalo interceptèrent le premier raid japonais et réussirent à abattre plusieurs D3A-1 "Val" avant que l'escorte de Zéro ne réagissent. 13 des 20 Buffalo furent cependant perdus. S'il participa à l'élaboration des tactiques permettant de contrer les Zéros (plongée à grande vitesse et Split-S, la fameuse Thach Weave), il souffrit du manque de fiabilité de ses mitrailleuses et du manque de blindage. La Bataille de Midway marqua la fin de la carrière du Buffalo comme chasseur de première ligne : remplacé par le Wildcat, il fut relégué aux mission d'entraînement.


XF2A-4 : Un F2A-3 modifié.

B-239 : Désignation export des F2A-1, finalement acquis par la Finlande. 44 exemplaires.

Moteur Wright R-1820-G5 Cyclone de 950 hp et 4 mitrailleuses.

Dès avril 1939, ils supplièrent Roosevelt de leur fournir le plus rapidement possible des chasseurs modernes. Outre la disponibilité immédiate, leur seule exigence était une compatibilité avec une essence à 87 octanes. L'US Navy accepta de leur laisser les F2A-1 qu'elle n'avait pas encore reçu en échange des futurs F2A-2.

Le contrat fut signé le 16 décembre 1939 pour 44 appareils, qui reçurent les immatriculations BW-351 à BW-394. L'enlèvement de leur équipement naval (crosse d'arrêt par exemple) allégeait les appareils. Ils furent livrés via la Suède et c'est Saab qui se chargea de les assembler. A leur arrivée en Finlande, ils reçurent un blindage, une instrumentation en mesure métrique, 4 mitrailleuses de 12,7 mm et un viseur de fabrication nationale, le Väisälä Thm.40. Ainsi il pouvait voler à 478 km/h en altitude et pesait 2640 kg en charge.

Le vol inaugural fut effectué en février 1940 par Jorma "Joppe" Karhunen. Seuls 6 Buffalo furent livrés avant la fin de la guerre d'Hiver, dont seulement 5 prêts au combat. Il ne participa donc pas à ce conflit. Cependant, il fut apprécié parce que facile à piloter, disposant d'une excellente autonomie et facile à entretenir.

Le B-339 se révéla être un des meilleurs chasseurs dont disposaient les Finlandais contre les Soviétiques lors de la guerre de Continuation, avec un ratio victoire/pertes de 33 pour un. L'escadron de chasse N°24, constitué en majeure partie de vétérans de la guerre d'hiver, revendiqua 477 victoires pour 19 pertes. Le baptême du feu des Brewster (ainsi était nommé le Buffalo en Finlande) eut lieu le 25 juin 1941, quand ils descendirent 5 Tupolev SB sur 27. L'ultime victoire contre les Soviétiques fut remportée le 17 juin 1944.

Les Finlandais envisagèrent de construire une copie de Buffalo en bois (donc en matériaux non stratégiques), le VL Humu. Mais les chasseurs soviétiques étaient meilleurs et les Finlandais se tournèrent vers le Bf 109G à partir de 1943. Lors de la guerre de Laponie, cette fois contre les Allemands, les Brewster abattirent 2 Stuka le 3 octobre 1944 lors de l'unique combat aérien entre Finlandais et Luftwaffe. A la fin, il ne restait que 8 Brewster. 5 continuèrent de voler jusqu'au 14 septembre 1948, date du dernier vol d'un Brewster finlandais. Ils furent stockés jusqu'en 1953 puis ferraillés.


B-339B : Version export destinée à la Belgique, 40 exemplaires.

Soucieuse d'augmenter la flotte de sa force aérienne, la Belgique commanda 40 Buffalo juste avant la déclaration de guerre. C'était l'équivalent du F2A-2 sans ses équipements navals. Il était doté d'un moteur Wright R-1820-G105 de 1000 hp, soit 200 hp de moins que le moteur du F2A-2.

Elle ne reçut en réalité qu'un exemplaire (peut-être deux), lequel fut capturé intact par les Allemands. Il fut retrouvé près de Darmstadt en 1945, incomplet. 6 autres furent déchargés sur une plage de la Martinique et ne volèrent jamais. Les 32 autres furent livrés à la Grande-Bretagne (Fleet Air Arm ou RAF).

En janvier 1940, la Grande-Bretagne fit face à une pénurie de chasseurs et envoya une commission aux Etats-Unis, la British Purchasing Commission. Le Buffalo retint son attention. La capitulation de la Belgique fit que la Grande-Bretagne récupéra les 32 Buffalo qui lui étaient auparavant destinés. Mais les tests menés par la RAF furent sanglants : armement trop léger, manque de blindage pour protéger le pilote, faible performance en altitude, tendance du moteur à surchauffer, manque de visibilité... On dirait Corky Meyer descendant d'un F-104.

Jugés inaptes aux missions en Europe, ils furent envoyés dans le Pacifique où l'on manquait cruellement de chasseurs. Cela aboutit également à la commande de 170 B-339E.

B-339C : Version export destinée aux colonies néerlandaises, 24 exemplaires.

Moteur Wright GR-1820-G105 Cyclone de 1000 hp.

B-339D : Version export destinée aux colonies néerlandaises, 48 exemplaires.

Moteur Wright R-1820-40 Cyclone de 1200 hp. 47 furent effectivement livrés.

B-339E Buffalo I : Version export destinée à la Royal Air Force, 170 exemplaires.

Version basée sur le F2A-2, avec un moteur Wright GR-1820-G105 Cyclone de 1000 hp. Fut aussi utilisé par l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Après avoir obtenu les Buffalo belges, la Grande-Bretagne commanda 170 B-339E destinés à renforcer le Pacifique, en particulier en Birmanie, en Malaisie et à Singapour. Les équipements navals furent enlevés, par contre un viseur britannique Mk III, une ciné-mitrailleuse et du blindage furent installés. Les performances et la maniabilité étaient dégradées au point que le Buffalo ne savait plus faire un looping. De plus, la plupart des pilotes manquaient d'entraînement sur cet appareil, ce qui provoqua des accidents. Ne parlons même pas des pièces détachées inadaptés ou des antagonismes entre officiers britanniques et australiens...

Malgré tout, en Malaisie en particulier, les Buffalo remportèrent quelques victoires au début, notamment contre les Ki-27. Mais les chasseurs japonais devinrent de plus en plus nombreux et performants comme le Ki-43, et le Buffalo fut complètement dépassé. 20 avaient été détruits par accidents, 40 au sol, et plus de 60 en combat aérien. Malgré tout, 80 victoires furent enregistrées (surtout des bombardiers) dont 20 pour les seuls Australiens (ça peut être méchant un Australien). Seuls 20 exemplaires survécurent et purent atteindre les Indes ou les colonies néerlandaises. A Singapour, l'ultime Buffalo survivant s'échappa le 10 août, 5 jours avant la fin. 4 pilotes du Commonwealth devinrent As sur Buffalo I.

B-439 : Version export destinée aux colonies néerlandaises, 20 exemplaires.

Appelée aussi B-339-23, elle était basée sur le F2A-3 et dotée d'un moteur Wright GR-1820-G205A de 1200 hp. 17 furent utilisés par l'Australie et les autres par l'USAAF.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Brewster_F2A_Buffalo

https://www.us-militaria.com/vehicules/ ... ffalo.html

https://www.avionslegendaires.net/avion ... a-buffalo/

https://en.wikipedia.org/wiki/Brewster_F2A_Buffalo

http://www.historyofwar.org/articles/we ... ffalo.html

https://www.militaryfactory.com/aircraf ... aft_id=143

http://worldwar2headquarters.com/HTML/a ... ffalo.html

https://www.chuckhawks.com/brewster_buffalo.htm

http://www.microworks.net/pacific/aviat ... uffalo.htm

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar ciders » 19 Janvier 2019, 10:25
Brewster a aussi été victime de la concurrence intense entre constructeurs américains pendant la guerre. Elle a été incluse dans le processus de fabrication des chasseurs F-4 Corsair mais ses appareils étaient considérés comme nettement moins bien construits que ceux des autres usines concernées. Cela n'a pas non plus joué en sa faveur.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 19 Janvier 2019, 14:55
La fiche sur le site

Un avion que j'aime bien pour son côté rondouillard, même si je m'attendais pas à grand chose en terme d'efficacité. Assez agréablement surpris par ses performances aux mains des Finlandais.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)