Messagepar Pilou » 25 Décembre 2006, 01:26
Tom the cat a écrit:


C'est tout? Bohhhhhhhhhhhhhhhhh...
:lol:
Bon ben j'ai plus qu'a apprendre l'anglais.
EDIT: Ahah t'en a oublié un!! Encyclopédie Lemaire Soft!!


Sinon pour les "oiseaux de feu" je dois avoir un pote qui l'a.
Merci a tous pour vos précisions.


Je peux t'en donner d'autres si tu le désires :lol:

Image

Messagepar Ex-Don Gentile » 25 Décembre 2006, 09:53
Ah oui volontiers d'autres liens :D

Messagepar Ex-Tom the cat » 25 Décembre 2006, 10:20
Et en francais siouplait... :mrgreen:

Messagepar Pilou » 25 Décembre 2006, 11:30

Image

Messagepar Ex-Tom the cat » 25 Décembre 2006, 14:22
Bon ben tant pis. :x

Messagepar Pilou » 25 Décembre 2006, 14:32
Tom the cat a écrit:Bon ben tant pis. :x


Tu n'es pas content en plus ? :shock:
Tu veux une médaille, pour Noël ? :lol:

:arrow: http://www.histoiredumonde.net/article.php3?id_article=405

:arrow: http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7946

:arrow: http://worldwar2.free.fr/typhoon.html

:arrow: http://www.airforce.forces.gc.ca/equip/historical/typhoonlst_f.asp

:arrow: http://www.2iemeguerre.com/avions/hawker_typhoon.htm

Ce sont des liens en français, mais vous remarquerez la différence d'infos entre les liens francophones et les liens anglophones...
Dans le monde de l'aéronautique, parler un temps soit peu l'anglais est une base :wink:
Alors si vous voulez consulter des infos sur des appareils de fabrication britannique ou américaine, sachez que les plus grandes sources d'infos seront britanniques ou américaines, c'est logique, et elles seront dès lors en anglais, là aussi, c'est logique. A moins de tomber sur des sites canadiens, ces infos ne seront quasiment jamais traduites en français donc : "Open your English Book, please !" :wink:

Image

Messagepar Ex-Tom the cat » 25 Décembre 2006, 14:48
Une ou deux, selon les stock.
Non, j'apprends l'anglais, mais ca c'est bien au dessus de mon niveau (je suis anglais 2eme langue, et on fout rien en cours, a mon plus grand regret).
Bon merci Pilou.

Messagepar Pilou » 25 Décembre 2006, 17:28
Si tu ne fous rien en cours, tu peux toujours avoir recours aux cours individuels, dans une école de langue. :wink:
Je dis ça car je maîtrise le sujet :wink:
Sinon, infos suffisantes ? :lol:

Image

Messagepar Ice' » 25 Décembre 2006, 18:15
Pilou a écrit:Je dis ça car je maîtrise le sujet

Ouah l'autre, il a vraiment pas changé.... :lol: :lol: Toujours en train de se jeter des fleurs!! :wink:

Messagepar Pilou » 25 Décembre 2006, 19:22
Iceman a écrit:
Pilou a écrit:Je dis ça car je maîtrise le sujet

Ouah l'autre, il a vraiment pas changé.... :lol: :lol: Toujours en train de se jeter des fleurs!! :wink:


^^
Jaloux ? :lol: :wink:
Bon allez, retournons au sujet : le Hawker Typhoon :wink:

Image

Messagepar Ice' » 26 Décembre 2006, 10:34
Pilou a écrit:Jaloux ?

Non non, je maitrise aussi!! :lol: :lol:
Autrement, en ce qui concerne le Typhoon, je viens de lire un article court mais très intéressant sur l'arrivée des premiers Typhoon dans l'armée allemande. Ces derniers sont extrêmement appréciés mais leurs capacités semblent toujours très limitées car le retrait du service des appareils qu'il est censé remplacer n'est pas pour demain... :? :wink:

Messagepar Ex-Tom the cat » 26 Décembre 2006, 11:33
Euhhhh...on parle du Typhoon de la seconde...pas le noir avec le canon, le radar de malade et la poussée vectorielle. n'est-ce pas TMor? :mrgreen:

Messagepar Pilou » 26 Décembre 2006, 11:48
Effectivement, on parle du Typhoon de la seconde guerre mondiale :wink:

Image
Messagepar Clansman » 04 Septembre 2012, 09:40
En mars 1937, alors que le Hurricane sortait à peine d'usine, Sidney Camm plancha déjà sur un successeur dessiné autour d'un moteur Napier Sabre. Ce moteur à 24 cylindres en H, développant 2000 hp, était bien plus gros et plus puissant que celui du Hurricane. Or, en janvier 1938, le ministère de l'air émit justement la spécification F.18/37, réclamant un chasseur motorisé soit par un Napier Sabre, soit un Rolls-Royce Vulture (24 cylindres en X, 2000 hp).

L'utilisation du Napier Sabre nécessita un radiateur proéminent sous le capot moteur, qui allait caractériser le Typhoon. Sa mise au point rencontra quelques problèmes et le premier vol fut retardé. Il eut lieu le 24 février 1940 entre les mains de Philip Lucas. Le prototype était désarmé et avait une dérive trop petite. Elle sera agrandie sur le deuxième prototype. L'appareil dépassa les 410 mph à 6100 mètres d'altitude, mais ses performances, en particulier sa vitesse ascensionnelle, furent jugés décevants en-dessous de cette altitude. Le prototype fut même accidenté le 9 mai 1940 et son pilote parvint à le ramener.

La priorité étant donné au Spitfire et au Hurricane, le développement du Typhoon fut retardé pendant la guerre. Le deuxième prototype vola le 3 mai 1941 et emportait 4 canons Hispano Mk II de 20 mm, alimentés par 140 obus chacun. Des commandes venaient d'être lancées pour 1000 chasseurs, dont au moins 250 Typhoon. Le Tornado, équivalent du Typhoon motorisé par le Vulture, semblait plus prometteur. Mais il devait bientôt être abandonné.

Le premier Typhoon de série vola le 27 mai 1941, peu de temps après le second prototype. Lorsque le Fw 190 fit son apparition, il surclassa le Spitfire V et le Typhoon entra précipitamment en service, en septembre 1941, afin de contrer le nouveau chasseur allemand. Ce fut une erreur et plusieurs Typhoon furent perdus sans qu'on sache pourquoi. On envisagea même d'arrêter la production. L'année 1942 fut consacrée à trouver les problèmes, d'ordre structurel autour de la queue et liés également au moteur, et à les réparer.

C'est fin 1942, début 1943 que le Typhoon put faire la preuve de ses qualités : il se révéla extrêmement rapide, robuste, et bien qu'il n'était pas prévu pour ça, emportait une charge utile non négligeable. Une doctrine fut mise au point pour intercepter les Fw 190 chasseurs-bombardiers à basse altitude et se révéla fort efficace. Il fut aussi le premier avion à abattre des Me 210. Cependant, dès son entrée en service, on s'aperçut qu'il ressemblait sous certains angles au Fw 190. Afin d'éviter toute méprise, on peignit de larges bandes blanches et noires sous les ailes, qui préfigurèrent les fameuses marques d'identification du Débarquement.

Mais en 1943, la RAF avait moins besoin de chasseurs purs que d'appareils d'attaque au sol, et le Typhoon fut dirigé vers ce rôle. Son puissant moteur lui permettait d'emporter 2 bombes de 454 kg. De tels appareils, surnommés "Bombphoons", entrèrent en service au sein du 181e squadron. A partir de septembre 1943, ils furent équipés de 8 roquettes RP-3, 4 sous chaque aile. Bien que ces roquettes soient peu précises à l'usage, elles donnaient une puissance de feu équivalente à celle d'un destroyer. Si, en théorie, les râteliers de bombes et de roquettes étaient interchangeables, la pratique vit des squadrons spécialisés pour chaque arme.

Le 6 juin 1944, la RAF disposait de 18 squadrons de Typhoon Ib au sein de la 2e TAF (Tactical Air Force) et de 9 autres au sein de la défense aérienne. Il se révéla être le meilleur avion d'assaut de la RAF avant et après le Débarquement, en particulier pour désorganiser les transports et communications de la Wehrmacht. En revanche, les roquettes avaient un taux de précision de... 4%. Sur 222 chars revendiqués à la roquette entre le 18 et 21 juillet par la 2e TAF (Opération Goodwood), seuls 10 furent effectivement confirmés. Le même pourcentage fut retrouvé après la bataille de la poche de Falaise. Il fut sans doute plus efficace avec ses canons ou ses bombes. En revanche, son effet psychologique sur la Wehrmacht fut réellement dévastateur, et on retrouva nombre de blindés abandonnés.

Le 24 mars 1945, plus de 400 Typhoon furent engagés lors de l'opération Varsity, une opération aéroportée consistant à franchir le Rhin. Plusieurs navires furent coulés par des Typhoon début mai 1945. Opérant constamment en Europe occupée, le Typhoon était susceptible d'être capturé par les Allemands. Seuls 2 exemplaires, peut-être un troisième, le furent effectivement. Le premier fut capturé le 23 mars 1943 et le second le 14 février 1944.

Dès lors que la guerre fut terminée en Europe, la RAF estima ne plus avoir besoin des services d'un tel chasseur : il fut tout de suite retiré des premières lignes et dès octobre 1945, il était retiré du service opérationnel. 3317 exemplaires avaient été construits, tous par Gloster. Un unique exemplaire original a survécu et est exposé au musée de la RAF. Une réplique est exposée au Mémorial de la Paix à Caen.

Outre la RAF, il fut utilisé par l'Australie (3 exemplaires pour des essais en milieu tropical), le Canada, peut-être la Nouvelle-Zélande et la Fleet Air Arm (778 NAS).

Le Typhoon ne connut qu'une véritable version, le Mk I. Le Mk II allait devenir le Tempest. En revanche, elle connut quelques sous-variantes. Le MkIA était armé de 12 mitrailleuses de 7,7 mm, 6 dans chaque aile. Seuls 110 exemplaires furent construits et on passa vite au Mk IB, armé de 4 canons et devenant la variante principale.

Destiné à remplacer le Hurricane, le Typhoon se révéla un médiocre chasseur dès la moyenne altitude. Sa mise au point fut difficile et ne le fit pas aimer de ses pilotes. Il a la réputation d'être le meilleur avion tactique britannique, mais même cette réputation semble surfaite. Il reste le chasseur d'une seule bataille, celle de Normandie.

Versions :

Un exemplaire fut converti en NF.IB de chasse de nuit en 1943, pour essais. Il fut doté d'un radar A.I. (Airborne Interception) et d'équipements pour la chasse de nuit. En 1943, 5 appareils furent envoyés pour essais en Egypte avec un équipement tropical, dont 3 furent testés par l'Australie.

Le FR. IB était une variante de reconnaissance tactique, développée début 1944. Elle était dotée de 3 appareils photos F24 : une en position frontale et deux en position verticale. Mais les vibrations étaient telles que les photos étaient toujours floues et les pilotes ne l'aimaient guère. Quelques exemplaires furent construits et servirent de juillet 1944 à janvier 1945 au sein du squadron 268.



La fiche sur le site



http://fr.wikipedia.org/wiki/Hawker_Typhoon

http://www.dday-overlord.com/hawker_typhoon.htm

http://www.avionslegendaires.net/hawker-typhoon.php

viewtopic.php?f=36&t=493&start=0

http://en.wikipedia.org/wiki/Hawker_Typhoon

http://www.aviastar.org/air/england/hawker_typhoon.php

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar fanaviation » 21 Juillet 2016, 09:25
L'ENCYCLOPEDIE ILLUSTREE DE L’AVIATION AIRCRAFT N°17 AMERICA Hawker TYPHOON

[Pièces-jointes supprimées]

Messagepar Nico2 » 24 Juillet 2016, 08:37
Désolé mais conformément au règlement du forum et aux règles afférentes aux droits d'auteur, nous ne pouvons laisser publier directement sur le forum le contenu d'un ouvrage non libre de droit.

¤ Nicolas

Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité