Messagepar Ex-Thunderbolt47 » 01 Juin 2006, 10:51
Bonjours, je voulais savoir si vous pouviez SVP me renseignez sur l'hélicoptère CH53, j'ai vu qu'il n'y avait point de fiche sur cet appareil sur le site, et je voudrait le connaître un peu plus. Et savoir aussi avant tout si il est utilisé par armée de terre américaine, car pour l'instant je n'ai rencontré que des modéles de l'US navy. Merci :

http://www.ailes-militaires-belges.be/images/kb-2003/ebbl03-ch53-02.jpgimage

PS : je voulais m'excuser au prés de tout les membre du forum pour vous avoir donner de fausses information, je n'ai fait que de taper les données de mes livres d'aviations, DSL :oops: :(

rePS : je ne m'interesse pas trop aux hélicos de toutes sortes, je m'interesse avant tout à tout aux avions de la 2nd guerre mondiale, information que je n'ai point decrite sur moi, dsl :oops:

Messagepar Ice' » 01 Juin 2006, 12:22
Salut Thunderbolt,
Je te donne un lien pour avoir des informations très détaillées et complètes sur le CH-53, il est ICI!! :D
Autrement, l'US Army n'utilise pas de CH-53. Les utilisateurs US de l'appareil sont l'US Navy, l'US Marines Corps (USMC) et l'US Air Force (USAF).
Tu as dit que tu ne connaissais pas grand chose sur les hélicos, alors je te conseille de rajouter ce sitedans tes favoris, il est excellent et fait parti des liens que Vic a mis dans sa page consacré aux liens: ICI!! :D :wink:

Messagepar Ex-Thunderbolt47 » 01 Juin 2006, 13:05
Merci beaucoup, et j'imprime au plus vite les infos sur le site, et je me le met sur mes favoris, MERCI ENCORE :D :

Thunderbolt47

Messagepar Ex-Nico » 01 Juin 2006, 20:44
Encore un site qui se trouve dans les liens où on parle du super stallion

Messagepar Ex-RogCas » 07 Octobre 2006, 22:44
Voici la fiche que je viens d'écrire sur l'hélicoptère le plus puissant développé et mis en service à l'ouest actuellement : le Sikorsky H-53 et tous ses dérivés HH-53, RH-53, MH-53 etc.

Ca n'a pas été simple de résumé son développement tant le nombre de ses versions a été grand, et leurs différences importantes. Mais voilà le résultat :

Sikorsky H-53 (S-65 et S-80)

Lorsque le Sikorsky S-61 Sea King fut choisi par la Navy en 1959, le Marine Corps fut très intéressé par cette machine, et exprima sa volonté d'acquérir un hélicoptère en dérivant. Le cahier des charges décrivait un appareil plus lourd, capable de vols de jour comme de nuit dans de mauvaises conditions, équipé d'une soute de grande capacité avec une rampe de chargement pour véhicules ; il stipulait une cabine étanche équipée de carénages latéraux qui lui serviraient de flotteurs. Pour répondre à cette demande et afin d'accélérer le développement du prototype, Sikorsky utilisa les éléments de transmission et les rotors principaux de la grue volante CH-54 Tahre, alors en service dans l'US Army.

Le premier vol du CH-53A Sea Stallion eut lieu en 1964, le projet aboutissant alors à un appareil doté de deux turbomoteurs General Electric T64-6 de 2850 ch pour un peu moins de 10 tonnes à vide. Il entra en service en 1966, et avec une charge utile de plus de 3630 kg, il conferra aux Marines des capacités de transport de troupes et de matériels impressionnantes : il pouvait emporter deux Jeep, un obusier de 105 mm ou 38 soldats équipés. Il devint rapidement l'hélicoptère d'assaut et de transport standard des Marines. Ses capacités furent largement employées pendant la guerre du Vietnam ou il se distingat tant par sa résistance que par sa disponibilité. En Avril 1968, le Sea Stallion fut le premier hélicoptère à réaliser un vol en suivi de terrain automatique. La même année, un CH-53A modifié et aux moteurs "gonflés" souleva une charge totale de près de 13 tonnes (carburant compris).

La particularité du CH-53 est d'avoir eu de nombreuses variantes spécialisées, à destination de missions toutes aussi différentes les unes que les autres. La première déclinaison fut le HH-53B Super Jolly Green Giant de l'US Air Force, équipée de turbines de 3080 ch et destinée aux missions de récupération de pilotes abattus (CSAR). Suivirent les CH/HH-53C pour l'US Air Force, CH-53D (version améliorée du A pour les Marines) et CH-53G (pour l'armée de terre Allemande) dont les moteurs fournissaient 3925 ch. A noter également la version RH-53A utilisée comme dragueur de mines.

Sous le nom de programme Pave Low et reconnaissable à son FLIR avant, au radôme de son radar de suivi de terrain, à sa perche de ravitaillement en vol ainsi qu'à ses réservoirs externes montés le long de ses carénages latéraux, le HH-53 (rebaptisé MH-53H Pave Low II) est une version spécifique à l'US Air Force, destinée aux opérations (parfois secrètes) de transport de forces spéciales. Cette version fut améliorée en MH-53J, puis MH-53M Pave Low IV, bardée de capteurs et équipée des dernières technologies de renseignement et de surveillance du champs de bataille.

Au début des années 1970, le besoin pour un hélicoptère toujours plus lourd de transport et d'assaut se faisait pressant pour satisfaire aux besoins gradissantts des Marines, engendrés par la guerre du Vietnam. Principalement pour des raisons de rapidité, l'étude d'une version améliorée du Sea Stallion fut décidée. La modification la plus importante fut l'ajout d'une troisième turbine General Electric T64-416 de 4380 ch, portant la puissance totale à plus de 13000 ch, pour un poids à vide de 15 tonnes et une capacité d'emport de charges de 15 tonnes. La version qui en résultat fut le CH-53E Super Stallion. Le rotor principal est composé de 7 pales au lieu de 6, leurs fixations sont plus longues augmentant le diamètre du rotor, la poutre arrière est profondément modifiée avec une dérive inclinée de 20° et supportant un rotor anticouple agrandi lui aussi. Les carénages latéraux sont également plus volumineux et contiennent des réservoirs de carburant supplémentaires.

La carrière opérationnelle de toutes ces versions a été particulièrement riche. La liste de ses utilisations lors de conflits et d'opérations spéciales est longue. On citera comme théâtres d'opérations le Vietnam, le Liban, la Somalie, l'Irak, l'Afghanistan ; sans oublier la tentative ratée de récupération des otages de l'ambassade Américaine à Téhéran en Avril 1980.

La dernière version tri-turbine mise en service est le MH-53J Sea Dragon de l'US Navy. Déstinée aux missions AMCM (Airborne Mine CounterMeasures) de dragage de mines, c'est également l'hélicoptère occidental le plus puissant. Il sert également aux missions CSAR, au ravitaillement en vol d'autres hélicoptères, au transport de troupes ou de
fret. Il peut ainsi transporter 55 soldats, 16 tonnes sur 50 nautiques ou 10 tonnes sur 500 nautiques.

La version actuellement en cours de développement est le CH-53K, destinée aux Marines afin de remplacer leur parc de CH-53E vieillissants, utilisés de manière intensive ses dernières années. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, elle sera optimisée pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. Sa mise en service est prévue en 2015.

Les utilisateurs du Stallion (toutes versions confondues) sont :
Etats Unis (Air Force, Navy, Marine Coprs) ; Israël ; Allemagne ; Mexique ; Autriche (qui a rendu ses appareils à cause de leur coût d'exploitation) ; Japon.

Caractéristiques :
Version : CH-53E
Moteurs : 3 turbines General Electric T64-416
Puissance : 3 x 4380 ch
Diamètre du rotor : 24,08 m
Longueur fuselage : 23,60 m
Hauteur au sol : 8,66 m
Masse à vide : 15070 kg
Masse maximale : 33340 kg
Plafond pratique : 5640 m
Dist. franchissable : 2075 km en convoyage sans ravitaillement
Vitesse maximale : 321 km/h
Equipage : 2 pilotes + 1

:wink:

Messagepar Guns » 08 Octobre 2006, 09:22
Sur le Stallion, oui.

Messagepar Ex-gillouf1 » 08 Octobre 2006, 09:32
Sur le Super-Frelon aussi, ainsi que l'EH-101.....

Il doit bien y'en avoir d'autre (chez les Russes?), mais j'ai un trou là...

Par contre 3 semble être le maximum, à moins que je me trompe...

@+

Messagepar Clansman » 08 Octobre 2006, 11:13
Superbe fiche, Rog' :wink:

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Messagepar Ex-RogCas » 08 Octobre 2006, 11:14
Tuckson a écrit:J'imagine qu'il faut atteindre une certaine taille/poids pour en avoir autant.
Faudrait rechercher des équivalents. :?

Merci. :wink:

Non il y a bien eu un hélicoptère à 4 turbines (26000 ch au total) et bi-rotor : le V-12 de chez Mil qui avait un poids maxi de 105 tonnes. J'essaie de trouver une photo...

Voilà le V-12 !

Sinon le Mi-26 a deux turbines, mais chacune fait plus de 11000 ch, pas mal non ? Un poids maxi de 56 tonnes...

:wink:

Messagepar Nanimo » 08 Octobre 2006, 11:15
RogCas a écrit:Non il y a bien eu un hélicoptère à 4 turbines (26000 ch au total) et bi-rotor : le V-12 de chez Mil qui avait un poids maxi de 105 tonnes. J'essaie de trouver une photo...

Voilà le V-12 !



Ouf ! quel monstre ! Il a été utilisé ?

" Tant qu'y d'la poire, ya d'l'espoir "
Vieux proverbe Belge


Ancien d'AM.net, inscription 2005.

Messagepar Ex-RogCas » 08 Octobre 2006, 11:18
Clansman a écrit:Superbe fiche, Rog' :wink:

Merci Clans' ça fait plaisir !

:D
Nanimo a écrit:Ouf ! quel monstre ! Il a été utilisé ?

Oui, il a été utilisé mais plutôt par l'Aeroflot pour le transport de fret et de passagers dans des régions comme la Sibérie, riche en matières premières, mais difficile d'accès par avion. Sa carrière à tout de même été courte, remplacé par le Mi-26, moins cher à exploiter et déjà bien suffisant...

Le V-12 était l'équivalent d'un Antonov An-22 VTOL !

:wink:

Messagepar Ex-Skywalker » 08 Octobre 2006, 13:07
CH53E du HC4 de l'US Navy vu ici sur la BAN Hyères en 1983 pendant que j'y était affecté. 8) vous pouvez utiliser ces photos pour illustrer votre fiche. :)

Image
Image
Image

PS : Superbe fiche sur la famille S65/S80 :lol: :lol: :lol:

2ème PS : voici un CH53G pour faire la différence entre le bi-turbine et le tri-turbine, il est vu ici à Phalsburg lors d'une visite en 1978. 8)

Image

en 1997 au Salon du Bourget, j'ai photographié ce Super Stallion du HC4 mais je ne me rappelle plus de quelle version il s'agit. :cry: Ce qui est intéressant c'est de voir que le HC4 est fidèle à la bête 14 ans plus tard bien que la version aie changé :lol: Notez la différence de taille des pontons latéraux 8)

Image

Photos de votre serviteur 8)

Messagepar Ex-RogCas » 08 Octobre 2006, 22:23
Merci Sky' ! et de plus bravo pour ces photos ! Tu as vraiment fait de belles promenades !

:wink:

Messagepar Ex-Skywalker » 09 Octobre 2006, 09:33
bah ouais, j'étais un vrai fana à l'époque et en plus j'étais célibataire et militaire donc je me déplaçais énormément, en plus en tant que Marin j'ai pu voyager pas mal de fois et faire des photos un peu partout :lol:

Mon blog hélicos : [lien supprimé par Clansman]

Messagepar Ex-Aérohélico » 31 Octobre 2006, 10:55
Tuckson a écrit:J'imagine qu'il faut atteindre une certaine taille/poids pour en avoir autant.
Faudrait rechercher des équivalents. :?


Bien sûr que le nombre de Turbines est lié au poids de l'appareil. Mais faut aussi voir l'utilisation de l'appareil. Dans le cas du Super Frelon -> Survol de la mer. Il dispose de 3 turbines. Néanmoins 2 sont suffisantes pour continuer le vol et il peut même sous certaines conditions, rentrer a sa base avec un moteur en service, un gage de sécurité lorsque l'on vole au dessus de l'océan à parfois plusieurs centaines de Kilomètres de la côte.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)