Messagepar Clansman » 21 Mars 2008, 13:57
Ciders a écrit:
Incroyable... c'est un des appareils les plus énigmatiques et emblématiques d'une certaine époque et pourtant aucun sujet sur AM.net ne lui est consacré.


Le Mil Mi-8 non plus n'a pas de sujets, mais ça personne n'en parle. :marine:


Mais je t'en prie, Ciders,lâche-toi. :mrgreen:

Donc, le Hip, que je connais mal, a un succès remarquable à l'export : 2800 exemplaires dans 50 pays ! :shock:

De quand date cet hélico ? A quels machines est-il comparable ? Quels sont les différences entre Mi-8 et Mi-17 ? Quels sont ses principales qualités et défauts ?

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Ex-RogCas » 21 Mars 2008, 14:53
Ciders ? T'es là ?

Bon, on verrouille ? :mrgreen:

Messagepar ciders » 21 Mars 2008, 15:05
Le Mil Mi-8 est directement issu du Mil Mi-4, dont il reprend en partie la cellule. Il fait son premier vol en juillet 1961 avant d'etre développé avec un second moteur. Entrée en service en 1967 en URSS. Il est plus facile de citer les pays où on ne le trouve pas que l'inverse, mais on en trouve plus facilement en Asie, en Afrique et plus récemment en Amérique Latine. A noter que Blackwater en aurait dans sa flotte.

Le Mil Mi-17 est une version améliorée du Hip ( en Russie, on le nomme aussi Mil Mi-8MT ) destinée à l'export.

General characteristics ( Mil Mi-8T )

Crew: Three – two pilots and one engineer
Capacity: 24 passengers or 3,000 kg (6,600 lb) on internal/external hardpoints.
Length: 18.2 m (59 ft 8 in)
Rotor diameter: 21.3 m (69 ft 11 in)
Height: 3.00 m (9 ft 10 in)
Disc area: 356 m² (3,830 ft²)
Empty weight: 6,990 kg (15,410 lb)
Loaded weight: 11,100 kg (24,500 lb)
Max takeoff weight: 12,000 kg (26,500 lb)
Powerplant: 2× Klimov TV2-117 turboshafts, 1,105 kW (1,482 shp) each

Performance
Maximum speed: 250 km/h (156 mph)
Range: 450 km (280 mi)
Service ceiling 4,500 m (14,760 ft)
Rate of climb: 9 m/s (1,770 ft/min)
Fuel consumption: 600 kg/h (1,320 lb/h)

Armament
up to 1,500 kg (3,300 lb) of disposable stores on six hardpoints, including 57 mm S-5 rockets, bombs, or 9M17 Phalanga ATGMs


Specifications (Mil-17)

General characteristics
Crew: Three – two pilots and one engineer
Capacity: 32 passengers or 4,000 kg (8,800 lb) on internal/external hardpoints.
Length: 18.42 m (60 ft 5 in)
Rotor diameter: 21.352 m (69 ft 10 in)
Height: 4.76 m (15 ft 7 in)
Disc area: 356 m² (3,830 ft²)
Empty weight: 7,100 kg (15,700 lb)
Loaded weight: 11,100 kg (24,470 lb)
Max takeoff weight: 13,000 kg (28,700 lb)
Powerplant: 2× Klimov TV3-117VM turboshafts, 1,450 kW (2225 shp) each

Performance
Maximum speed: 250 km/h (156 mph)
Range: 950 km (594 miles)
Service ceiling 6,000 m (19,690 ft)
Rate of climb: 8 m/s (ft/min)
Disc loading: 31 kg/m² (6 lb/ft²)
Power/mass: 0.26 kW/kg (0.16 hp/lb)
Fuel consumption: 600 kg/h (1,320 lb/h)

Armament
up to 1,500 kg (3,300 lb) of disposable stores on six hardpoints, including bombs, rockets, and gunpods.


Visiblement, le 17 est plus performant, un peu plus grand et doté d'une meilleure autonomie ( plus du double du 8 ). Mais ils semblent très proches au final.

Wiki a écrit:Conçu au départ comme un simple hélicoptère de transport, il montra rapidement des aptitudes pour toutes sortes de missions de combat comme l'appui-sol à l'aide de roquettes et d'un canon. Il peut être équipé d'un treuil pour fret capable de soulever une charge de 3 t plus un treuil de sauvetage pouvant soulever une charge de 150 kg.


Le Hip est un hélicoptère fiable, peu couteux et facilement modifiable. Il suffit de voir le nombre de versions du 8 et du 17 : VIP, ambulance, configuration désert ou polaire, engin agricole, reconnaissance, poste de commandement aérien, gunship, etc...

Il a de surcroit donné naissance au Mil Mi-14 Haze.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 21 Mars 2008, 16:26
Déjà 40 ans de service. 8)

Un Mi-8 ICI

Un Mi-17 LA

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar ciders » 21 Mars 2008, 21:25
La ressemblance est étonnante. :mrgreen:

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Ex-Pit » 16 Novembre 2008, 21:54
Le simulateur du Mi-8
Notez les deux ventilateurs destinés à prodiguer l'impression de vitesse.

Messagepar Vigi » 18 Octobre 2009, 14:58
Le MoD Slovaque équipe son armée d'un simulateur multi-mission pour Mil Mi-17.
Ce simulateur, l'unique en Europe Centrale, sera mis à la disposition par le MoD Slovaque de toutes les forces armées Européennes souhaitant maintenir le niveau de formation de leurs équipages de "Hip".

Sources

VRM, le fabricant de ce simulateur

Messagepar Ex-Loick » 16 Janvier 2010, 21:33
Y toujours les petits ventilos dans la cabine :?: :lol:

Messagepar Ex-AyeAyePepito » 19 Janvier 2010, 12:10
Clansman a écrit:... succès remarquable à l'export : 2800 exemplaires dans 50 pays ! :shock:


Moi j'étais resté sur bien plus, aux alentours de 16000 (40 ans de prod° tout de même, et ça continue ! ), mais faudra que je retrouve la source. Ca comprend le Mi-17, mais vu les différences entre les deux appareils, c'est pas choquant de les rassembler.
En attendant, question lien, faudra se contenter de la fiche Wiki qui annonce 12000 exemplaires produits.

Edit : la fiche anglo-saxonne annonce plus de 17000 exemplaires ... Qui dit mieux :D

Messagepar Polo » 02 Février 2010, 13:04
Juste une petite question au passage pour les connaisseurs du Mi-8/17 savez vous si il est possible d'effectuer des sauts en parachute depuis la soute arrière de cette appareil étant donné quelle s'ouvre par 2 portes menant à une rampe de chargement, vu que les Marines US effectuent des sauts en parachutes depuis des CH-47 Chinook et des MV-22 B Osprey (par la rampe arrière) est-il possible de le faire depuis un Mi-8/17 ?

Merci d'avance.

Polo

Messagepar ciders » 02 Février 2010, 17:57
Ca m'étonnerait, au vu de la configuration de l'ouverture ( en deux parties façon coquille ). Et je n'ai jamais entendu parler de parachutages à partir d'un Hip.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Ex-Trident » 02 Février 2010, 18:07
je crois d'ailleurs que certaines forces aériennes enlèvent carrément cette coquille.

Pour les sauts en parachute d'un Mi-08, je sais qu'en Algérie les parachutistes s'entrainent à sauter d'un Mi-24 ça me semble quand même plus compliqué qu'un Mi-08

Messagepar Vigi » 14 Mai 2010, 23:27
Le Mil Mi-8 en Finlande...c'est fini.

Sources

Messagepar ciders » 15 Mai 2010, 11:09
Ils n'en avaient plus que deux en état de vol, depuis déjà quelques années. Il fallait bien que ça arrive un jour.

Personnellement, je pense qu'ils vont les donner. Et je miserais sur l'Estonie.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 03 Mai 2012, 11:54
En 1957, l'OKB Mil commença à réfléchir à un successeur du Mi-4, qui se présentait à l'origine comme une simple amélioration avec une cabine agrandie, d'une capacité de 14 places. Le conseil des ministres approuva le projet en février 1958, consistant en un hélicoptère moyen propulsé par une unique turbine Ivchenko Al-24V de 1420 kW (1900 hp). L'hélicoptère avait pour désignation interne V-8 (pour Vertolyot, hélicoptère).

Seulement, les ingénieurs de Mil désapprouvaient d'une part la configuration monoturbine, pas assez sécurisante, et d'autre part le choix de l'AI-24V gourmand en carburant. Mil convainquit les autorités de développer parallèlement le V-8A, une version biturbine qui pourrait servir au transport de VIP. Après l'inspection d'une maquette grandeur nature, l'autorisation fut donnée en mai 1960. Isotov proposa alors sa turbine TV2 de 930 kW (1250 hp), qui fut acceptée, et le boitier de transmission fut revu en conséquence.

Le V-8 fut le premier à voler, le 24 juin 1961 avec Boris V. Zemskov aux commandes. Il reprenait des éléments du Mi-4, dont le rotor. Il était conçu comme un appareil de transport de passagers, disposant de 18 sièges et de hublots rectangulaires. Il fut présenté au public le 9 juillet 1961 à Toushino, et fut désigné Hip par l'OTAN. Rapidement surpassé, il cessa de voler dès 1963 et fut ferraillé. Deux autres V-8 furent utilisés comme cellules d'essais au sol.

Le V-8A biturbine effectua son vol inaugural le 17 septembre 1961 (ou 1962 selon certaines sources) avec V.N. Loshkin aux commandes. Si l'on excepte la motorisation, il restait proche du V-8. Il fut rapidement doté d'un rotor à 5 pales en remplacement du rotor quadripale issu du Mi-4. Il vola jusqu'en 1966, date du crash où 3 personnes trouvèrent la mort. Il fut désigné Hip-B par l'OTAN, le V-8 originel devenant rétrospectivement Hip-A.

Le V-8AT était le prototype de la version de transport d'assaut. Il effectua son vol inaugural lors de l'été 1963. Bien que configuré pour une utilisation militaire, il avait conservé les hublots rectangulaire. Il servit de démonstrateur au V-8AP, un autre prototype préfigurant la version de transport de VIP. Le V-8AP vola pour la première fois lors du printemps 1964.

Les essais se déroulèrent bien et montrèrent que les V-8A pouvaient emporter deux fois plus de charges que le Mi-4, voler 50% plus vite pour un coût d'opération trois fois moindre. La production en série de la version militaire, désignée Mi-8T, fut autorisée fin 1964. Celle de la version de transport de VIP, désignée Mi-8P, le fut au printemps 1965. Ils furent tous les deux désignés Hip-C.

L'usine n°387 à Kazan, qui avait déjà produit les Mi-4, construisit les Mi-8 et le premier appareil de série sortit d'usine fin 1965. Avec l'augmentation de la demande en 1970, une seconde chaîne d'assemblage fut installée à l'usine 99 à Oulan-Oude, en Sibérie.

Le Mi-8T est construit principalement en aluminium, avec deux turbines Isotov TV2-117A de 1500 hp situées au-dessus de la cabine. Mais le rotor ne pourrait supporter la puissance maximale, c'est pourquoi un système régule la puissance moteur, y compris en cas de perte de puissance sur l'une des turbines. Ce qui n'empêcha pas de motoriser la production avec des turbines TV2-117F de 1700 hp, puis des TV2-117AG de même puissance mais plus fiables et plus économiques.

Le rotor principal a 5 pales, et le rotor de queue, monté à droite, 3 pales. Ces pales sont toutes métalliques. Il dispose d'un train tricycle fixe. Les garde-boues visibles sur les prototypes ont disparu sur les machines de série. Le carburant est contenu dans des réservoirs externes, plaqués sur le fuselage. Le réservoir de gauche contient 745 litres (plus tard, il passera à 1140) et celui de droite 680 litres (il passera à 1030). Le réservoir de droite contient dans le nez un système de climatisation pour la cabine.

Le pilote et le pilote sont côte-à-côte dans une cabine séparée de la soute par une porte. Un troisième siège peut être installé pour le mécanicien. Il peut emporter 24 soldats ou 12 blessés ainsi qu'un infirmier. Le Mi-8 dispose de portes à l'arrière pour le chargement, et même de trous dans le fuselage permettant aux soldats à l'intérieur de tirer dehors. La soute fait 5,34 mètres de long, 2,3 mètres de large et 1,82 mètres de haut (c'est bon, je passe largement. Ogotaï, par contre, c'est moins sûr). Elle peut supporter 4000 kg de fret, et dispose d'un treuil d'une capacité de 200 kg. (calculer combien de fois le treuil devra être utilisé pour installer la totalité de la cargaison. Vous avez une heure). Le Mi-8 dispose aussi d'une élingue d'une capacité de 3000 kg.

L'appareil entra en service au sein des VVS en 1967. Un Mi-8T fut spécialement modifié pour battre un record de vitesse le 23 août 1967. Sa particularité fut d'avoir été monté par un équipage entièrement féminin. Les réservoirs externes avaient été démontés et tout le carburant était logé à l'intérieur.

Certains exemplaires servirent à larguer des matériaux absorbant les radiations au-dessus de Tchernobyl, après la catastrophe de 1986. Certains furent tellement irradiés qu'ils furent abandonnés sur place.

Le Mi-8 connut un succès énorme, y compris à l'exportation. L'usine de Kazan construisit environ 4500 Hip de première génération, dont environ 1700 furent exportés. L'usine de Oulan-Oude en construisit environ 3700, tous pour l'Union Soviétique. Il servit de base au Mi-14 et au Mi-24, mais également au Mi-8M de deuxième génération (désignation export Mi-17). Mi-8 et Mi-17 sont les hélicoptères les plus produits au monde.

L'Afghanistan obtint 30 Mi-8 à partir de 1971. L'Albanie a acheté un Mi-8T à l'Ukraine en 1996. L'Algérie (33 exemplaires en service) et l'Angola (47 exemplaires en service) ont reçut des Mi-8. L'Allemagne de l'Est possèdait encore 98 Mi-8 en 1990 dans sa force aérienne, qui furent utilisés par la Luftwaffe jusqu'en 1997, et un nombre inconnu dans sa marine. L'Arménie récupéra 18 Hip en 1991, dont 7 Mi-9. 9 exemplaires sont encore en service, dont 2 Mi-9. L'Azerbaïdjan en a reçut 13. Le Bangladesh dispose encore de 17 Mi-8. Le Belarus dispose encore de 129 exemplaires. Le Bhoutan dispose de 7 exemplaires. La Bolivie aurait obtenu des Mi-8. Le Burkina Faso dispose de 2 Mi-8V et d'un Mi-8S.

Le Cambodge dispose de 4 Mi-8, entrés en service au début des années 1990. La Chine dispose de 330 Mi-8 au sein de sa force aérienne, de 8 au sein de sa marine, et d'un nombre inconnu au sein de son armée de terre. La Corée du Nord possède encore 15 Mi-8T. La Côte d'Ivoire dispose de 2 Mi-8. Cuba reçut 20 Mi-8T et 20 Mi-8TKV : respectivement 6 et 7 exemplaires sont encore en service. Djibouti possède 3 ou 4 exemplaires. L'Egypte reçut plus de 140 Mi-8. 42 restent en service, dont 16 Mi-8T, 10 Mi-8TVK, 3 Mi-8PPA, 4 Mi-8MV, 4 Mi-8R, 3 Mi-8MB et 2 Mi-8K. l'Erythrée possède 2 Mi-8, et l'Ethiopie 12.

La Finlande reçut 9 Mi-8T et 2 Mi-8P à partir de 1973, remplacés par le NH-90 depuis 2010. La Géorgie dispose de 18 Mi-8T. La Guinée possède un Mi-8, et la Guinée-Bissau un Mi-8T. La Guyane utilisa 3 exemplaires entre 1985 et 1991. La Hongrie reçut plusieurs Mi-8, dont 2 Mi-8T de Finlande en août 2011. D'autres ont été vendus à l'Ethiopie et au Pérou. La force aérienne indienne dispose encore de 102 Mi-8, progressivement remplacés par les Mi-17. L'Iran a reçut 4 Mi-8, qui ne sont peut-être plus en service maintenant. Le Kirghizstan disposerait de 8 Mi-8. Le Laos possède encore 7 Mi-8. La Lettonie possède 4 Mi-8MTV. La Libye posséda 25 Mi-8. Deux furent récupérés par la force aérienne libyenne libre, dont un s'écrasa en avril 2012. La Lituanie dispose de 9 Mi-8 (1 Mi-8MTV, 1 Mi-8PS et 7 Mi-8T, dont 3 stockés).

Madagascar reçut 5 Mi-8. Les Maldives en possèderaient. Le Mali possède un Mi-8. La force aérienne mexicaine dispose de 8 Mi-8TV. La Moldavie possède entre 5 et 8 Mi-8 (MTV-1 et PS). La Mongolie possède 31 Mi-8T, dont 20 pour des missions anti-chars. Le Mozambique reçut 12 Mi-8, dont 2 restent en service. L'Ouzbékistant possède des Mi-8. La Papouasie-Nouvelle-Guinée en fut un ancien utilisateur. La marine péruvienne reçut 4 Mi-8T ex-hongrois en 1992. 2 restent en service. La Pologne reçut entre 1967 et 1983 38 Mi-8T, 6 Mi-8PS, 4 Mi-8RL, 4 Mi-8PPD et un Mi-8P. La force aérienne en possède encore 10 (Mi-8T et P) et l'armée de l'air polonaise 20 (16 Mi-8T et 4 Mi-8RL).

La Roumanie reçut des Mi-8 en 1968 (plus en service). La force aérienne russe dispose encore de Mi-8 (nombre inconnu), et la marine russe de 35 Mi-8. Le Sierra Leone possède un exemplaire. La Somalie fut un utilisateur du Mi-8. Le Soudan possède 20 Mi-8T. Certains ont peut-être été transférés au Sud-Soudan. La Syrie dispose de 10 Mi-8SMV ou PP pour la guerre électronique et de 55 Mi-8 Hip-F.

Le Tadjikistan est équipé de 14 Mi-8. Le Tchad dispose de 2 Mi-8. La Tchécoslovaquie fut équipée de Mi-8. Le Turkmenistan possède 8 Mi-8. L'armée et la force aérienne ukrainiennes disposent de Mi-8, modernisés et mis au standard Mi-17 ou équivalent. L'Union soviétique disposait de Mi-8 dans ses 3 branches, dont 1620 Mi-8 en 1990 dans l'armée rouge. Le Vietnam dispose de 29 Mi-8. Le Yemen possède encore 10 Mi-8T.

Le Mi-8 fut vendu à la Yougoslavie (24 Mi-8T dès 1968, 92 en tout : ils furent désignés HT-40 et certains furent modifiés en appareils de guerre électronique ou de lutte contre le feu). La République fédérale de Yougoslavie (ou Serbie-Monténégro) en possédait 41 entre 1992 et 2006 et la République serbe de Bosnie 11 ou 12 exemplaires. Ils passèrent dans les pays suivants après l'éclatement : force aérienne croate (14 Mi-8T, dont 3 sont encore en service), Bosnie-Herzégovine (un à 3 Mi-8T encore en service), Serbie (7 Mi-8T sont encore en service : 15 ont peut-être été obtenus), et le Monténégro reçut un exemplaire, retiré du service.

Le Zimbabwe possède 3 appareils.




Mi-8TV :

Bien que conçu dès le départ pour être armé, le Mi-8T ne le fut pas avant 1968. Il peut être équipé du système qui équipait déjà le Mi-4AV : 2 ailes de chacune 2 points d'ancrage, permettant l'emport de 4 paniers de 16 roquettes de 57 mm non guidées, et un viseur dans le cockpit. Plus rarement, jusqu'à 500 kg de bombes. Une mitrailleuse Kalashnikov PKT de 7,62 mm peut aussi être installée dans le panneau inférieur du cockpit. Cette version était désignée Mi-8TV (V pour voruzhonniy), même s'il s'agissait en réalité que d'un Mi-8T auquel était rajouté l'armement.

Mi-8TV-2 :

En 1974, l'usine de Kazan décida d'améliorer l'armement du Mi-8TV. Cela allait donner le Mi-8TV-2 (désignation officieuse : il aurait aussi été désigné Mi-8TB). Les ailes disposaient cette fois de 3 points d'emport et permettait l'emport de charges plus élevées. Dans la pratique, cela pouvait être par exemple 6 paniers de 32 roquettes de 57 mm, et 4 missiles anti-chars AT-2 Swatter-C disposés au-dessus des ailes. L'hélicoptère était alors équipé d'une radio contrôle et le copilote disposait d'un manche pour guider les missiles. Cette version fut baptisée Hip-E par l'OTAN. La doctrine soviétique était de les utiliser comme gunship.

Mi-8TVK :

La version export, le Mi-8TVK (ou Mi-8TBK, Hip-F pour l'OTAN), voyait les missiles AT-2 remplacés par 6 AT-3 Sagger filoguidés.

Mi-8VKP :

Le Mi-8 servit aussi de base à des versions de poste de commandement aérien, comme le Mi-8VKP (appelé aussi Mi-8VZPU, et Hip-D par l'OTAN). Ce sont des Mi-8T modifiés, et reconnaissables à leurs antennes supplémentaires (dont une en forme d'arche sur la queue, et une autre antenne sous la queue).

Mi-9 :

Le Mi-8IV, ou Mi-9, fut construit neuf pour les mêmes missions. Il disposait des hublots circulaires du Mi-8T et des portes du Mi-8P. Lui aussi disposait d'antennes supplémentaires, d'un radar Doppler situé dans la queue et du système Ivolga. Il fut construit dans les années 1970 et reçut le nom de code OTAN Hip-G.

Mi-8MV :

Le Mi-8MV fut un des premiers Mi-8 destiné à la guerre électronique. Il disposait du système de brouillage Smalt'a-V, destiné à brouiller les radars adverses. La modification était discrète et seul l'obturation d'au moins deux hublots permettait de le reconnaître. Il reçut le nom de code OTAN Hip-J. Ils reçurent des systèmes plus élaborés lors de leur carrière.

Mi-8PP :

Le Mi-8PP fut conçu à peu près en même temps. Il servait, en plus du brouillage, à faire du renseignement électronique. Il reçut le nom de code OTAN Hip-K. Reconnaissable à ses 6 antennes en forme de X de chaque côté, il fut équipé d'abord du système Polye, puis du système Akatsiya dans les années 1980. Il reçut alors la désignation Mi-8PPA.

Mi-8MB :

D'autres versions furent construites en petites quantités : le Mi-8MB spécialisé dans l'évacuation sanitaire, et spécialement équipé pour les victimes d'une attaque nucléaire. Surnommé Bissektrisa, il fut mis en service vers 1975.

Le Mi-8AV (appelé aussi Mi-8VSM) servait à larguer des mines anti-chars. Elle pouvait en larguer entre 64 et 200.

Une version équivalente, le Mi-8AD, servait à larguer des mines anti-personnelles. Equipée de 4 largueurs VSM-1, elle pouvait larguer 7427 PFM-1, 464 POM-2 ou 116 PTM-3.

Le Mi-8R (désigné aussi Mi-8GR) servait à la reconnaissance sur le champ de bataille : il disposait de larges fenêtres d'observation et du système de renseignement électronique Grebeshok-5. Le Mi-8TG (ou Mi-8TARK), servait spécifiquement au réglage d'artillerie, tout comme le Mi-8K. Le Mi-8VD était spécialisé dans la mesure du taux de radiation sur le champ de bataille.

Des Mi-8T furent modifiés afin de remplir des missions SAR. Ils portent la désignation Mi-8PS, mais ne doivent pas être confondus avec la variante civile. 2 autres Mi-8T furent modifiés afin de retrouver les capsules Soyouz et leur équipage après leur atterrissage. Ils furent désignés Mi-8SP, puis Mi-8SPA après modernisation. Au moins un Mi-8 fut modifié en Mi-8KP afin de diriger ces opérations de sauvetage.

Le Mi-8TZ servait au transport de carburant et pouvait ravitailler d'autres hélicoptères au sol. Il n'avait pas de capacité de ravitailler en vol.

Les Mi-8SKA et Mi-8T(K) servirent à la reconnaissance photographique.

Le Mi-8TL servait à la lutte contre les incendies, rôle dans lequel il semble avoir beaucoup été utilisé.

Après la guerre israélo-arabe de 1973, 5 Mi-8T furent convertis en Mi-8BT, afin de draguer les mines dans le canal de Suez. Ils servirent à tester les systèmes du futur Mi-14.

Plusieurs Mi-8T furent modifiés pour servir de relais de communications sur le champ de bataille, sans plus de précision. Les Mi-8ATS et les Mi-8FSkh furent destinés respectivement aux garde-frontières et au ministère de l'Intérieur, mais semblent avoir été surdimensionnés pour ce rôle. Le Mi-8TECh-24 était un prototype d'hélicoptère servant à la maintenance sur la ligne de front, une sorte de magasin volant. Il n'entra pas en production. Une variante équipée de haut-parleurs servit à la guerre psychologique.

Le Mi-8TP était un Mi-8T configuré avec des sièges de passagers. Il était propulsé par des TV2-117AG et disposait de communications avancées (R-832 et R-111). Le Mi-8AT était son équivalent produit à Oulan-Oude. Certains de ces derniers furent équipés d'un radar météo Kontur et désignés Mi-8TM.

Quelques appareils, désignés Mi-8TS, servirent d'hélicoptères de transport de VIP pour la force aérienne et la marine soviétiques.

Le Mi-8S était un projet d'hélicoptère rapide qui ne fut jamais concrétisé.

Les Mi-8LL servirent aux essais en vol de divers systèmes, dont des équipements de grue volante, de visions de système de nuit, de désignateurs de cibles laser, de propulsion à l'hydrogène liquide ou au gaz naturel liquéfié. Ils servirent également à la prospection géologique, à la surveillance environnementale, et l'un d'eux fut même spécialement équipé pour mener des enquêtes sur les accidents aériens.

Le Mi-8P était la première version civile. Elle emportait en principe 28 passagers (des configurations pour 20, 24 ou 26 passagers étaient possibles). Elle disposait de hublots rectangulaires. Les Mi-8P construits à Oulan-Oude étaient désignés Mi-8AP. Les moteurs étaient des Klimov TV2-117A de 1700 hp.

Il servit de base au Mi-8PS, la version de transport VIP. Elle emportait 7, 9 ou 11 passagers. Les Mi-8PS construits à Oulan-Oude étaient désignés Mi-8APS. Le Mi-8S "Salon" remplissait la même fonction, mais avec un système de climatisation différent.

Le Mi-18 était un prototype. 2 Mi-8 virent leur cellule allongée de 0,9 mètres, leur train d'atterrissage devenir rétractable, et furent équipés d'une porte coulissante sur le côté. Ils furent engagés lors de la guerre en Afghanistan, puis servirent à l'entraînement.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mil_Mi-8

http://www.avionslegendaires.net/mil-mi-8-hip.php

http://www.armyrecognition.com/Russe/he ... copter.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Mil_Mi-8

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Mi ... _operators

http://www.fas.org/man/dod-101/sys/ac/row/mi-8.htm

http://www.airforce-technology.com/projects/mi8-17-hip/

http://www.militaryfactory.com/aircraft ... aft_id=150

http://www.bharat-rakshak.com/IAF/Image ... pters/Mi8/

http://www.enemyforces.net/helicopters/mi8.htm

http://www.combataircraft.com/en/Milita ... -8/17-Hip/

http://www.vectorsite.net/avmil8.html

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mi-8.php

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité