Messagepar Patriote » 30 Novembre 2019, 16:11
On avait vu venir, la commande des nouveaux patrouilleurs en France prouvait à suffisance l'abandon depuis longtemps des 2 projets, reste à savoir si le BPC est tjs maintenu. Après ces échecs,
la question est de savoir à quoi sert le partenariat avec AD Trade Belgium? 4 ans à encore attendre!!!

Messagepar ouakamois » 30 Novembre 2019, 16:36
Je vais renchérir un peu là dessus, car ayant aussi lu cet article et d'autres. l’Indonésie n'a pas trop l'habitude d'accepter la cession à tiers dans ce genre de contrat. En fait, Elle a obtenu du parlement et d'un consortium de banques un fond de garantie qui permet de développer l'export d'armements Made In Indonesia. Ces fonds permettent de payer entièrement les commandes et ensuite les pays acquéreurs deviennent leurs obligés. Or, c'est déjà le joint-venture qu'AD Trade semble avoir avec certains officiels sénégalais. La commande de pétroliers, d'un ferry, d'un dock flottant, du BPC, des six KCR60/35 et de quelques hélicoptères navals étaient sous Augustin Senghor une opération des chargeurs du Sénégal et ce consortium...Qu'AD Trade y soit mêlé (à quel titre d'ailleurs) ne peut qu'être source de méfiance..Mais, gageons que le Sénégal qui travaille aussi sur du ferroviaire et du BTP avec l'Indonésie y commandera ce qui l'y intéresse. Autre chose, le Sénégal n'aime pas acquérir ce qui est déjà utilisé par les voisins en termes aérien et maritime.

Messagepar le nouveau » 30 Novembre 2019, 16:58
De ce que j'ai compris, les OPV seront livrés progressivement, étalés sur 4 ans et pas en une fois dans 4 ans.
44/3 à partir du début de l'année, on aura normalement le 1er fin année prochaine début de l'autre.
Il me semble en tout cas.

Messagepar ouakamois » 01 Décembre 2019, 00:19
Vu que les réserves annoncées sont estimées à trois milliards de barils de pétrole et à environ 450 milliards de mètres cubes pour le gaz, leur exploitation devant commencer entre 2021 et 2022, on comprend l'effort de modernisation et renforcement des capacités de la Marine qui doit désormais protéger les importants gisements gisements de gaz, de pétrole offshore. Les sisterships du Ferlo permettront déjà au Sénégal d'aligner environ 6 à 8 patrouilleurs hauturiers rapides d'ici fin 2020. Le Njambour n'étant pas encore décomissionné, de même que les trois patrouilleurs côtiers PR48 "Saint-Louis, Podor et Popenguine", cela offre une réserve assez interressante. Le tout sera de voir la vision 2025 appliquée à cette arme qui doit encore, de toute manière, acquérir au moins deux navires de surface style frégate légère ou corvette polyvalente permettant de développer la partie aéromaritime de la Marine. Sans oublier le "BPC"...pour compléter le tableau

Messagepar le nouveau » 01 Décembre 2019, 12:13
Et comme j'ai déjà eu à le dire ici, et partout ailleurs quand l'occasion m’était offerte, Armée Horizon 2025 ne devra surtout pas être une politique unique et isolée, si à son terme elle nous permet une avance sur nos enjeux, besoins et potentielles menaces, il faudra une politique tout aussi ambitieuse pour consolider ces acquis, quoique cela nous coûte et quelque soit la personne à la tète du pays et de son armée.
Si les programmes d’équipements, les présidents et les types de menaces passent, l'obligation de protection efficace du Sénégal et de ses intérêts doit demeurer !

Messagepar ouakamois » 01 Décembre 2019, 20:37
Sur cette image d'illustration, on aperçoit un drone naval très connu...
Schiebel Camcopter S-100 SERVAL

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron