Messagepar d9pouces » 24 Avril 2015, 20:43
À propos des drones, j'ai lu récemment la Théorie des drones. J'avais un peu peur d'un livre du style « ouhlala, ouhlala, la guerre çaymal çaypabien il faut tout interdire ».
En pratique, j'ai vraiment bien aimé, l'auteur donne de bons arguments.

On passe notamment d'une dualité état de guerre / état de paix à un état de guerre|paix perpétuelle, où n'importe qui dans le monde peut être tué sans procès, en dehors de toute juridiction.
D'un point de vue moral, il reprend les réflexions de philosophes expliquant que donner la mort à la guerre n'est moralement défendable que dans la mesure où on se met soi-même en danger.
Bon, je ne vais pas tout dévoiler, mais il y a pas mal d'axes de réflexion qui sont bien amenés.

Pour moi, ces drones sont une excellente réponse technique, mais aussi une facilité intellectuelle pour ne pas avoir à réfléchir à une vraie solution, politique celle-là.

À propos des pilotes de drone et du syndrome post-traumatique :
D'abord, il explique que dans les premières interviews, les pilotes disaient naïvement que c'était super, tout comme dans les jeux vidéo. Ce n'est qu'après une reprise en main des communications qu'ils ont commencé à ne présenter que des pilotes traumatisés. Accessoirement, la définition de ce syndrome dit clairement qu'il apparaît après une situation d'extrême danger (pour le malade). On ne peut pas dire que les pilotes soient très exposés :D Ils sont peut-être déprimés, mais ce n'est pas la même cause que ceux qui sont allés au front.

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Clansman » 25 Avril 2015, 08:50
Il y a d'ailleurs un film sorti récemment sur le sujet des pilotes de drones, "Good Kill" avec Ethan Hawke. Je sais pas ce qu'il vaut, mais on dirait que les critiques sont bonnes.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar d9pouces » 25 Avril 2015, 11:53
Oui, j'en ai aussi entendu parler, je pense que j'irai le voir.

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Nico2 » 29 Avril 2015, 21:48
Je l'ai vu, c'est de bonne facture.

Voici l'avis de ma part sur ce film, ici.

¤ Nicolas

Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar d9pouces » 02 Mai 2015, 08:03
J'allais répondre dans le sujet du film, mais finalement, le message a davantage sa place ici.

Pour moi, les problèmes posés par les drones (armés, évidemment) ne viennent pas des dommages collatéraux (inévitables dès qu'on fait la guerre).

C'est plutôt qu'on passe d'une guerre symétrique (dans la mesure où on donne la mort en risquant, même un peu, sa propre vie) à une guerre unilatérale où il n'y a plus qu'un chasseur et une proie. À partir du moment où on ne risque plus rien, pourquoi tuer l'adversaire ?
Ne plus exposer son armée amène d'autres soucis : il n'y a plus de distinction entre l'état de guerre (les soldats en uniforme qui sont en faction) et l'état de paix, donc on va se retrouver dans un mélange guerre/paix permanent. Et ne plus exposer son armée revient à exposer les civils (et oui, les méchants vont se rabattre les cibles accessibles), ce qui est l'exact contraire de la mission de l'armée.

Un autre problème est qu'on aboutit à une campagne d'assassinats (plus ou moins ciblés) qui est dehors de toute loi internationale et qui se contente de répondre à la loi du plus fort (en l'occurrence les États-Unis pour l'instant). Là, ce qui me dérange, c'est plus l'hypocrisie qu'autre chose.

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Clansman » 02 Mai 2015, 12:52
Rien à redire à tout ce que tu as dit, juste une précision en passant :

À partir du moment où on ne risque plus rien, pourquoi tuer l'adversaire ?


Pour l'instant, parce qu'il y a malgré tout des troupes amies sur place, ou, à défaut, des civils. Je dis bien pour l'instant.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Nico2 » 09 Mai 2015, 13:39
d9pouces a écrit:J'allais répondre dans le sujet du film, mais finalement, le message a davantage sa place ici.


Ç’aurait été bon aussi dans l'autre topic. :)

d9pouces a écrit:Pour moi, les problèmes posés par les drones (armés, évidemment) ne viennent pas des dommages collatéraux (inévitables dès qu'on fait la guerre).

C'est plutôt qu'on passe d'une guerre symétrique (dans la mesure où on donne la mort en risquant, même un peu, sa propre vie) à une guerre unilatérale où il n'y a plus qu'un chasseur et une proie. À partir du moment où on ne risque plus rien, pourquoi tuer l'adversaire ?


Réponse : pour éviter qu'il ne nous tue ? (enfin si je suis le raisonnement US, et en partant du principe que les cibles éliminées sont bien néfastes - j'exclus donc les dommages collatéraux).

d9pouces a écrit:Ne plus exposer son armée amène d'autres soucis : il n'y a plus de distinction entre l'état de guerre (les soldats en uniforme qui sont en faction) et l'état de paix, donc on va se retrouver dans un mélange guerre/paix permanent.


C'est vrai, mais dans le même temps depuis la fin de la 2nde GM, les USA (si je ne prends que ce pays) sont engagés dans de multiples conflits, incessants, avec peu ou pas d'intervalles entre chaque conflit.

Ce n'est donc pas très nouveau en soi sur le concept.

d9pouces a écrit:Et ne plus exposer son armée revient à exposer les civils (et oui, les méchants vont se rabattre les cibles accessibles), ce qui est l'exact contraire de la mission de l'armée.


Oui, mais sans engagement de drones ou de soldats au sol, les civils peuvent tout de même être pris pour cibles :

- attentats de 1998 contre les ambassades US en Tanzanie et au Kenya, attentats du 11.09.2001, etc.

d9pouces a écrit:Un autre problème est qu'on aboutit à une campagne d'assassinats (plus ou moins ciblés) qui est dehors de toute loi internationale et qui se contente de répondre à la loi du plus fort (en l'occurrence les États-Unis pour l'instant).


Juridiquement, c'est sur qu'il ne faut pas trop être regardant.

Mais dans le même temps, l'inaction ce n'est pas forcément mieux, et le problème c'est que si les États-Unis font fi du droit international, pendant ce temps l'Europe ne fait rien ou pas grand chose (je parle de l'Europe prise dans l'ensemble, pas de la France qui elle fait beaucoup).

Ce qui se passe en Méditerranée actuellement mériterait mieux qu'un discours ou des réunions à n'en plus finir...

¤ Nicolas

Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité