Messagepar d9pouces » 21 Novembre 2010, 22:50
Voilà une question très bête à laquelle je pense à chaque fois que je lis une fiche sur un hélicoptère.

Dans les performances, on tombe souvent sur :

Plafond opérationnel (ceiling)
Plafond hors effet de sol (OGE hovering ceiling)
Plafond avec effet de sol (IGE hovering ceiling)

Je suppose que les deux derniers sont en vol stationnaire ? Mais qu'en est-il de l'effet de sol ? J'en ai entendu parler pour les ekranoplanes mais il avait une influence sur une hauteur de quelques mètres. À quoi cela correspond-t-il pour les hélicoptères ?

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Cinétic » 22 Novembre 2010, 01:21
C' est une colonne d' air qui se forme entre l' hélicoptère et le sol.
Etant d' une pression plus élevée qu' au dessus de l' hélicoptère, ça forme un "coussin" aérodynamique qui augmente la portance.
En gros, l' appareil s' appuie dessus et gagne en performance.
Comme le souffle des pales va vers le bas (et non pas piégé entre les ailes et la surface de l' eau sur les ekranoplanes), cette colonne est beaucoup plus grande.

Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.



Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
Messagepar d9pouces » 28 Novembre 2010, 23:36
Ok, donc ça correspond bien à ce que pensais, mais je ne croyais pas que la colonne pouvait être aussi importante.

Et comment explique-t-on la différence entre les trois ? Pourquoi le ventilo ne peut-il pas toujours bénéficier de cet effet ? Je suppose que s'il n'est pas en stationnaire, la fameuse colonne n'est pas utilisable (elle se retrouverait derrière lui s'il vole en avant ?). mais s'il est en stationnaire, bénéficie-t-il toujours de cet effet ? Cela dépend-t-il du vent ou du sol plus ou moins proche ?


Merci, en tout cas !

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Cinétic » 29 Novembre 2010, 03:16
Quand je dis plus grande (je rectifie :oops: ), c'est comparativement entre l' envergure du rotor de l' hélico et l' envergure des ailes d' un ekranoplane.

Pour l' hélicoptère, la hauteur est de 1 diametre de rotor.
Pour un ekranoplane, elle doit être inférieure à 4m quel que soit l' envergure.
(40m de large,106m de long, pour le monstre de la Mer Caspienne)
J' ai trouvé 2 docs qui en parlent:
page 10 et 11
Et là

Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.



Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
Messagepar d9pouces » 05 Décembre 2010, 22:40
Désolé de continuer à embêter :D
Ça me semble raisonnablement normal que l'effet de sol n'ait de l'influence qu'à très basse altitude.

Mais par exemple, pour l'EC-635, j'ai
IGE hovering ceiling : 4 750 m
OGE hovering ceiling : 4 100 m
Ceiling : 6 100 m
Ça fait tout de même 650 m de différence entre OGE / IGE :o

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Cinétic » 05 Décembre 2010, 23:09
Moi ça me dérange pas, car en répondant, il arrive souvent que j' apprenne des trucs en fouinnant sur le net pour étayer/sourcer mes réponses.

Et pour te corriger amicalement une erreur qui te brouille les neurones:

Ça me semble raisonnablement normal que l'effet de sol n'ait de l'influence qu'à très basse altitude.


C'est de hauteur qu' il faut parler.

hauteur: distance aéronef/sol
altitude: distance aéronef/niveau de la mer

donc récapitulons:

OGE hovering ceiling : 4 100 m
"Out Ground Effect" plafond en stationnaire au dessus de la mer

IGE hovering ceiling : 4 750 m
"In Ground Effect" plafond en stationnaire avec une montagne culminant à 4740m dessous du ventilo.

Ceiling : 6 100 m
Plafond en transit, car à partir de 15-20 noeuds, le vent relatif "accroche" le rotor et augmente la portance.

Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.



Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
Messagepar d9pouces » 05 Décembre 2010, 23:11
Ok ! Finalement, ça correspond bien (pour le plafond tout court) à ce que je pensais, et au moins c'est bien clair maintenant pour la différence OGE/IGE.

Merci !

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar d9pouces » 22 Mars 2011, 23:49
Encore une question sur les ventilos : le pas des rotors peut-il être négatif ? On m'a posé la question, et je n'étais pas sûr de la réponse... Je ne vois pas trop l'utilité, à part éventuellement quand on doit brutalement perdre de l'altitude (éviter un missile ?).

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Cinétic » 23 Mars 2011, 01:48
Sur Alouette III non,il y a une butée sur le collectif à O°, mais sur des machines plus récentes?
(Je pense notamment au Tigre capable de looping...)

Par contre, l'action combinée collectif au neutre/cyclique en butée (à gauche pour l'exemple), j'avoue ne m'être jamais posé la question de savoir si le pas passait en négatif sur le coté gauche de la révolution rotor, ou s'il y avait seulement augmentation du pas sur le côté droit de la révolution rotor.

Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.



Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
Messagepar stanak » 23 Mars 2011, 08:01
à mon avis le changement de pas est impossible, ça impliquerait un changement de sens de rotation
donc à un moment donné les pales seraient à l'arrêt, et sans portance, il tombe comme une m..de
:interr:

Messagepar Tandure » 23 Mars 2011, 08:21
stanak a écrit:à mon avis le changement de pas est impossible, ça impliquerait un changement de sens de rotation
donc à un moment donné les pales seraient à l'arrêt, et sans portance, il tombe comme une m..de
:interr:

Je ne connais pas bien les voilures tournantes, mais il me semble quand même que le pas change régulièrement sans pour cela arrêter le rotor pour changer le sens de rotation.
Ou alors je n'ai pas saisi le sens de ta phrase Stanak? :interr:

Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaire

Nikon D90/18-105/70-300

"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"
Bossuet
Messagepar masterwings29 » 23 Mars 2011, 10:22
Oui, je ne vois pas pourquoi un changement de pas impliquerait un changement du sens de rotation :fou: (humour)

Image
Et on se demande pourquoi le Brésil hésite...


"Le Rafale volera bien...parce qu'il est beau." Marcel DASSAULT
Messagepar Laverguy » 25 Mars 2011, 21:50
c'est un peu comme si on disait que pour la "reverse" d'un turboprop (un peu comme un Transallou mon Tandure) ,on devait changer le sens de rotation!!!
Vous imaginez un peu le bord de fuite devenir le bord d'attaque sur un ventilo?
Quand on pense au temps qu'il faut pour régler le 'tracking" des pales .....
Je peux vous affirmer que le sens ne change pas, ni sur Tigre ,ni sur autre hélico.

"moi, ce que j'en dis......c'est souvent ce que j'en pense!!"
Messagepar ogotaï » 26 Mars 2011, 13:46
Laverguy a écrit:Je peux vous affirmer que le sens ne change pas, ni sur Tigre ,ni sur autre hélico.
Ca necessiterait d'inverser aussi le rotor anti-couple pour le faire passer de l'autre côté de la poutre de queue. :interr:
Je me renseigne auprès d'un de mes collègues ex-pilote pour l'inversion du pas.

Messagepar ogotaï » 27 Avril 2011, 15:00
d9pouces a écrit:Encore une question sur les ventilos : le pas des rotors peut-il être négatif ? On m'a posé la question, et je n'étais pas sûr de la réponse... Je ne vois pas trop l'utilité, à part éventuellement quand on doit brutalement perdre de l'altitude (éviter un missile ?).
Après avoir demandé à un collègue ex-pilote de l'ALAT, je te confirme que l'inversion du pas général est impossible sur les hélicos.
Même en autorotation, le pas reste légèrement positif.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité