Messagepar Ex-Pit » 09 Mai 2007, 20:18
Ciders a écrit:Le 209 ? Il y a eu aussi un 309, mais je suis sans infos dessus.


Hop

Messagepar ciders » 09 Mai 2007, 20:19
Le Bf109R ? Ah, je vois mieux le truc.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 30 Août 2012, 13:03
La fiche sur le site

De la variante, s'entend.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 30 Octobre 2012, 15:04
Au milieu de l'année 1938, la marine japonaise demanda un chasseur bimoteur, destiné à escorter ses bombardiers G3M. Son principal chasseur, l'A5M, avait une autonomie insuffisante et l'A6M, le futur Zero, n'avait pas encore volé. Elle émit donc la spécification 13-Shi, réclamant un chasseur basé à terre maniable, lourdement armé, plus rapide que le Zero. Nakajima et Mitsubishi furent sur les rangs et commencèrent à étudier des projets en mars 1939. Nakajima remporta le marché la même année.

Le premier des deux prototypes de l'appareil, nommé "Gekko" (clair de lune) sortit d'usine en mars 1941 et vola pour la première fois le 2 mai. Il était doté de moteurs Nakajima Sakae 21/22 de 1130 hp, emportait 3 membres d'équipage, un canon Type 99 de 20 mm et 6 mitrailleuses Type 97 de 7,7 mm. 2 de ces mitrailleuses étaient placées dans le nez et les 4 autres dans une ou deux tourelles commandées à distance, dont le poids baissait considérablement les performances. En raison de commandes molles, l'idée de l'utiliser comme chasseur fut abandonnée.

En revanche, la marine l'accepta dans une version de reconnaissance allégée et simplifiée, le J1N1-C, qui fut désigné Type 2 : il entra en service en avril 1942. Il fut construit à 52 exemplaires et il lui restait une unique mitrailleuse de 13 mm. Il fut déployé à Rabaul et effectua sa première mission de reconnaissance au-dessus de Guadalcanal. Les Alliés, le prenant pour un chasseur, lui donnèrent le nom de code "Irving".

Le J1N1-R, plus tard désigné J1N1-F, fut doté d'une tourelle sphérique armée d'un canon Type 99 Model 1 de 20 mm placée juste derrière le pilote.

Le J1N1 est surtout connu pour sa variante de chasse de nuit, le J1N1-S.

Entre 420 et 486 exemplaires selon les sources (479 est le chiffre qui revient le plus souvent) furent produits de 1942 à 1944. Un seul a survécu, un J1N1-S. Celui-ci fut capturé en 1945 à Yokosuka, testé en vol jusqu'en 1946 puis donné au Smithsonian's National Air Museum en 1949. Il fut restauré avec difficulté entre 1979 et 1983 et est désormais exposé au centre Steven F. Udvar-Hazy en Virginie.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Nakajima_J1N1

viewtopic.php?f=39&t=723

http://www.avionslegendaires.net/nakaji ... irving.php

http://airjap.free.fr/avions/chasseurs/ ... Gekko.html

http://jn.passieux.free.fr/html/J1N.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Nakajima_J1N

http://www.aviastar.org/air/japan/nakajima_j1n.php

http://www.militaryfactory.com/aircraft ... aft_id=542

http://www.warbirdsresourcegroup.org/IJ ... maj1n.html

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron