Messagepar ciders » 21 Mai 2017, 10:13
Historique :

Dans les années 1920, la composante aérienne de l'Armée impériale japonaise était encore très influencée par la France qui avait largement contribué à sa mise en place à la fin des années 1910. Parmi les premiers modèles de chasseurs qui étaient entrés en service au Japon, on trouvait surtout des modèles français : le Nakajima Kô-3 était un Nieuport 24, le Nakajima Kô-4 un Nieuport-Delage 29 C1, tous deux étant produits sous licence. Quand il fallut remplacer le Kô-4 au milieu des années 1920, c'est tout naturellement vers la France que le constructeur Nakajima se tourna de nouveau.

En 1927, les militaires japonais sollicitèrent les constructeurs japonais. Trois d'entre eux répondirent favorablement et proposèrent des modèles à aile parasol. Kawasaki et Mitsubishi firent appel à des ingénieurs allemands pour proposer respectivement le KDA-3 et le 1MF2 Hayabusa, deux prototypes équipés de moteurs à refroidissement liquide. De son côté, Nakaima recourut aux services de deux Français qui avaient été formés chez Dzwoitine, André Marie et Maxime Robin. Travaillant au sein d'une équipe de concepteurs japonais, ils parvinrent en mai 1928 à proposer un premier modèle baptisé Nakajima NC (le N renvoyant au constructeur français Nieuport). Les essais comparatifs débutèrent à l'été suivant.

Ils furent marqués par un grave accident : durant un vol, le 1MF2 de Mitsubishi se désintégra en vol, obligeant son pilote à s'éjecter et à utiliser son parachute, ce qui était une première au Japon. Les deux autres prototypes du concours furent alors maintenus au sol et soumis à des tests de résistance qui révélèrent qu'ils étaient eux aussi trop fragiles. En conséquence, les constructeurs se virent obligés de revoir leurs copies. Nakajima resta seul en course après le retrait des deux autres et s'attaqua au problème. Il fallut deux ans et cinq prototypes supplémentaires pour satisfaire les militaires qui durent pendant ce temps maintenir le Kô-4 en production (jusqu'en 1932 alors qu'il était entré en service en 1923 !). Après des essais supplémentaires, le modèle fut finalement accepté en octobre 1931 sous la dénomination Rikugun Kyû-Ichi-Shiki Sentô-ki, traduit par chasseur de l'Armée type 91.

Le nouvel appareil se présentait donc comme un monoplan à aile parasol. L'aile était reliée au bas de fuselage, au niveau du train d'atterrissage, par deux forts haubans porteurs. Le train lui-même se constituait de deux roues solidement reliées à la structure par plusieurs supports. Le fuselage monocoque abritait un unique poste de pilotage ouvert abritant le pilote, un rétroviseur au-dessus du pare-brise et un viseur tubulaire. A l'avant, Nakajima avait installé un moteur à refroidissement par air : ce Jupiter VII de 450 ch était équipé d'un anneau de type Townend faisant le tour des neuf cylindres et entraînait une hélice bipale en bois à pas fixe. Ainsi motorisé, le nouveau chasseur frôlait les 300 km/h en vitesse de pointe quand le Kô-4 atteignait les 230 km/h. Il était enfin bien armé avec deux mitrailleuses de capot calibre 7,7 mm chacune approvisionnée par trois cents cartouches.

Léger, manœuvrable et performant, le Nakajima NC devint rapidement apprécié de ses équipages. Il entra en service juste à temps pour participer aux combats en Mandchourie de 1932 à 1935 où il devint le chasseur standard de l'Armée impériale aux côtés du Kawasaki KDA-5, ce dernier servant d'intercepteur. A l'été 1934, une version améliorée baptisée type 91-2 commença à sortir des chaînes d'assemblage. Elle se distinguait de la précédente par un nouveau moteur Nakajima Kotobuki 2 à refroidissement par air développant 460 ch. Le gain de puissance était trop léger pour accroître les performances de l'appareil. De plus, son entrée en service coïncida avec l'entrée en production du Kawasaki Ki-10 qui allait remplacer tous les types précédents encore en activité. Cela explique que seuls 22 type 91-2 aient été fabriqués en 1934, précédés par 421 type 91-1 et 7 prototypes.

Les Nakajima NC restèrent en service de nombreuses années avant d'être versés aux unités d'instruction.

.................................................................................................

Caractéristiques :

Version :

Nakajima NC (type 91-1)

Type :

Chasseur

Équipage :

1 homme

Motorisation :

1 Nakajima Jupiter VII de 9 cylindres en étoile, à refroidissement par air, développant 450 ch (520 ch au décollage)

Poids :

Masse à vide : 1 075 kg
Masse maximale au décollage : 1 530 kg

Performances :

Vitesse maximale : 298 km/h à 2 400 m
Vitesse ascensionnelle : 3 000 m en 3 mn 20 s ; 5 000 m en 8 mn 48 s
Plafond pratique : 9 000 m
Autonomie : 520 km

Dimensions :

Envergure : 11 m
Hauteur : 2,79 m
Longueur : 7,27 m
Envergure : 20,36 mètres carrés

Armement :

Deux mitrailleuses frontales Type 89 calibre 7,7 mm (300 cartouches chacune)

Pays utilisateurs :

Japon (armée impériale), Mandchukuo (possibilité non confirmée)

.................................................................................................

Sources :


- Bernard Baeza, Les avions de l'armée impériale japonaise, 1910-1945, Éditions Lela Presse, 2011
- https://en.wikipedia.org/wiki/Nakajima_ ... 91_Fighter
- http://www.historyofwar.org/articles/we ... ghter.html
- http://www.aviastar.org/air/japan/nakajima-91.php
- http://www.airwar.ru/enc/fww1/type91.html
- http://ww2db.com/aircraft_spec.php?airc ... del_id=436

.................................................................................................

Images :

:arrow: Nakajima NC au sol
:arrow: Aïkoku 8 offert en avril 1932 à l'Armée impériale
:arrow: Profil trois vues du Nakajima NC

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 22 Mai 2017, 08:02
La fiche sur le site

Le Wiki anglais évoque des exemplaires en Chine Nationaliste, il y a d'ailleurs un profil couleur sur Airwar.ru. Ça a été infirmé ou pas ?

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar ciders » 22 Mai 2017, 15:43
J'ai aussi vu ça mais je ne peux pas confirmer ou infirmer. J'ai un peu de mal à trouver des sources fiables sur les forces aériennes chinoises et mandchoues de la période.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron