Messagepar foxkilo02 » 09 Mars 2017, 16:20
On continue chez Nieuport...

Origines

Premier d’une longue série d’appareils à succès, le type X apparait en 1914 après que l'ingénieur Gustave Delage ait rejoint le bureau d’études de la société Nieuport.

Conçu initialement pour la vitesse avec notamment comme objectif le trophée Gordon Bennett de 1914, le Nieuport X, monoplan est rapide pour son époque et finalement assez maniable. Cependant, le début de la première Guerre Mondiale obligea Nieuport à mettre de côté son bolide pour participer à l’effort de guerre en construisant, sous licence, le Voisin III.
Delage n’abandonna pourtant pas l’idée de construire un appareil pour l’armée française. Du type X initial, il ne conserva que le fuselage et le fit passer de monoplan à biplan à ailes sesquiplans. Delage le présenta aux militaires en tant qu’appareil de reconnaissance, au début 1915. Ces derniers lui demandèrent donc de le transformer en biplace pour un observateur en plus du pilote et d’armer le Nieuport X. L’arrivée sur les chaines du Nieuport X coïncide, en effet, avec l'apparition du Fokker III...
La première version voit le pilote assis à l’arrière et le mitrailleur à l’avant. Très rapidement cette disposition est inversée pour une meilleure visibilité du pilote et une efficacité plus grande du mitrailleur qui peut enfin tirer assis ! Le Nieuport X ne possédait pas de système de tir synchronisés. La mitrailleuse était située sur l’aile supérieure et tirait au-dessus du rayon de l’hélice.
Mais pour véritablement rivaliser avec les Fokker, Delage convertit son biplace en monoplace en couvrant simplement le cockpit avant. Sous cette forme, l'appareil fut utilisé comme chasseur (appellation « C1 »)
Utilisé par les alliés entre début 1915 et fin 1916, construit à près d’un millier d’exemplaires, le Nieuport X est fabriqué chez Nieuport à Issy-les-Moulineaux, chez Astra à Billancourt chez Lioré et Olivier à Levallois, chez Beardmore en Grande-Bretagne, chez Macchi en Italie, chez Dux et Lebed en Russie.
Mais des problèmes de fragilité de sa dérive lors d’évolutions violentes, son absence de système de synchronisation pour sa mitrailleuse et son moteur sous dimensionné occasionnant une vitesse ascensionnelle catastrophique, le relègue rapidement comme appareil d’entrainement. Dans ce rôle, il sera très apprécié comme le prouve le Japon qui le conservera jusqu’à la fin des années 20.

Versions

:arrow: Nieuport X: monoplan monoplace de course.
:arrow: Nieuport X AV ou Nieuport X B Cet appareil d'observation biplace avait comme configuration le mitrailleur/observateur à l'avant et le pilote à l'arrière.
:arrow: Nieuport X AR ou Nieuport X A2: Biplace d’observation où le pilote était en position avant et le mitrailleur/observateur au poste arrière.
:arrow: Nieuport X C1: monoplace de chasse qui inspira le développement du Nieuport 11. En fait, beaucoup de C1 furent des Nieuport X B AV modifiés (le siège du mitrailleur est condamné et le pilote devient mitrailleur).
:arrow: Nieuport X E2 : Nieuport X B utilisé pour l’entrainement des pilotes
:arrow: Nieuport X Triplan : Un seul exemplaire construit en 1915. Ce banc d’essai permit de breveter l’étagement gradué (sesquiplan) entre les 3 plans bien avant le Fokker DR1.
:arrow : Nieuport-Macchi 10 000 : Appellation du Nieuport X fabriqué sous licence en Italie par Macchi
:arrow: Nieuport 83 E2 Biplace d’entrainement construit sur la base du Nieuport XB à partir de 1917 et jusqu’à la fin 1918. Il différait du Nieuport X par son cockpit unique accueillant les 2 navigants ainsi que par ses uniques commandes en place arrière.

Utilisateurs militaires

:arrow: Belgique: environ 20 Nieuport : 10 AV et AR et 10 Nieuport C1 de juillet 1915 à fin 1919. Certains biplaces ont été transformés en monoplace de chasse (C1)
:arrow: Brésil : 14 Nieuport 83 E2 de 1919 jusqu’en 1924, utilisés à l'Escola de Aviacao Militar à Campos dos Afonsos.
:arrow: Etats-Unis : Le service aérien de l’ »American Expeditionary Force (AEF)» a acheté 244 exemplaires du Nieuport 83 E2. Ils ont été utilisés à l'école de pilotage américaine d'Issoudun.
:arrow: Finlande: 3 Nieuport X en provenance de Russie (dont un capturé) de 1918 à mars 1919.
:arrow: France: Utilisation des 3 principaux types de Nieuport X dans les escadrilles suivantes : N3, N12, N15, N23,N24,N26,N31,N37,N38,N48,N49,N57,N62,N65, N67,N68,N69 et N73 de fin mars 1915 à fin 1916.
:arrow: Italie: environ 240 Nieuport 10 000 construits sous licence par Nieuport-Macchi de mi-1915 à fin 1916. De nombreux biplaces ont été convertis en monoplaces. Ils furent ensuite utilisés dans la formation des pilotes.
:arrow: Japon: 40 exemplaires du Nieuport 83 E2 construits sous licence par la société Nakajima en 1922 avec comme désignation locale Ko 2.
Les appareils ont été utilisés par les écoles d'aviation de l'armée à Tokorozawa et Kagamigahara jusqu’en 1926.Un petit nombre aurait été également importé en 1919 (pas de chiffre précis)
:arrow: Portugal : 7 Nieuport 83E2 reçus en 1917 et utilisés jusqu’en 1921.
:arrow: Royaume-Uni : 38 Nieuport de mai 1915 à fin 1917 pour le Royal Naval Air Service (RNAS). Certains seront transformés en monoplace de chasse. Ils serviront notamment dans le «No.1 squadron » à Saint Pol, Douvres et Eastchurch ainsi que dans le « No.2 Wing » et le « No.3 Wing » à Mudro et Ténédos (Dardanelles)
:arrow: Empire Russe: Plus de 100 appareils construits sous licence par DUX et Lebed en version biplace et monoplace. Certains furent reversés à la marine impériale russe pour effectuer des patrouilles côtières.
:arrow: Serbie: Un Nieuport X AR utilisé de 1916 à 1917.
:arrow: Thailande: 12 Nieuport 83 E2 de la fin 1918 jusqu’en 1935.
:arrow: Uruguay : L'Uruguay a acheté 6 Nieuport 83 en 1921. Ils étaient basés à Paso de Mondoza.
:arrow: Pays sans confirmation (pays régulièrement cité comme utilisateurs de l’appareil mais dont je ne trouve aucune trace d’utilisation)
• Ukraine: Un appareil en 1919. Juste trouvé trace d’un Nieuport XVII lors de la guerre entre la Pologne et l’Ukraine.
• France: Utilisation de Nieuport « chasse » pour la Marine. Peut-être confusion avec le Nieuport 12 et 17 ou encore avec le Nieuport VI Hydro ?
• Royaume-Uni: le Royal flying Corps aurait reçu quelques rares Nieuport X en provenance du RNAS pour compléter et augmenter la disponibilité de ses escadrilles en 1917. (ex.No.45 Squadron)

Caractéristiques du Nieuport X AV

Premier vol: début 1915
Rôle : Appareil d’observation et de reconnaissance
Equipage : 2
Longueur : 7,09 m
Envergure : 8,20 m
Hauteur : 2.45 m
Poids à vide: 440 kg
Masse maximale au décollage: 690 kg

Motorisation:
1 moteur Le Rhône de 80 ch

Performances:
Vitesse maximale : 139 km/h
Vitesse ascensionnelle: 2.1 m/s
Autonomie: 2 heures (Le Rhône)
Plafond: 3500 m

Armement:

1 mitrailleuse Lewis de 7,7 mm ou 1 fusil mitrailleur Hotchkiss de 7,9 mm

Principaux liens Internet
Wikipédia
revolvy
flyingmachines
Airwar.ru

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Ansierra117 » 09 Mars 2017, 21:12
Merci beaucoup pour ta fiche Fox :) Expert ès-WWI

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Clansman » 10 Mars 2017, 08:08
La fiche sur le site

Bravo et merci !

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar foxkilo02 » 10 Mars 2017, 09:08
Ansierra117 a écrit:Merci beaucoup pour ta fiche Fox :) Expert ès-WWI


Merci, mais c'est surtout que vue le nombre de fiches créées par Clans et Jericho j'ai du me trouver une "niche".
La WWI n'est pas vraiment dans leur scope :mrgreen: ...
enfin pour l'instant !! :evil:

Clansman a écrit:La fiche sur le site

Bravo et merci !


Merci Clans !!!

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Jericho » 10 Mars 2017, 11:35
Merci Foxkilo pour ta fiche, une fois de plus, très complète! :top:

foxkilo02 a écrit:Merci, mais c'est surtout que vue le nombre de fiches créées par Clans et Jericho j'ai du me trouver une "niche".
Oh mais tu sais, même si Clansman souffre de boulimie, il partage volontiers: il suffit de le lui demander et de lui en laisser assez pour assouvir sa clansmanite! :mrgreen:


foxkilo02 a écrit:La WWI n'est pas vraiment dans leur scope :mrgreen: ...
enfin pour l'instant !! :evil:
Ben il avait été décidé, si je ne me trompe pas, de nous concentrer en priorité sur les appareils les plus récents. Mais d''ici quelques centaines de projets, et quelques dizaines d'appareils recensés qui nous ont échappés, faudra bien qu'on se tourne vers les plus anciens... s'il en reste encore à faire ! :lol:

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!
Messagepar Clansman » 10 Mars 2017, 12:00
Merci, mais c'est surtout que vue le nombre de fiches créées par Clans et Jericho j'ai du me trouver une "niche".


Pas faux. :mrgreen:

La WWI n'est pas vraiment dans leur scope


Pour le coup, je réponds sérieusement : on remonte dans le temps, donc la WW1 se fera en dernier...

d'ici quelques centaines de projets, et quelques dizaines d'appareils recensés qui nous ont échappés, faudra bien qu'on se tourne vers les plus anciens..


Exact, du coup ce sera la WW2. Avis aux amateurs. :D

même si Clansman souffre de boulimie, il partage volontiers: il suffit de le lui demander et de lui en laisser assez pour assouvir sa clansmanite!


:mrgreen: Vrai, en plus.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron