Messagepar d9pouces » 21 Juillet 2008, 22:41
Un Arado 234 dans un musée...
Qu'a-t-il donc sous l'aile ? :shock:

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar foxkilo02 » 22 Juillet 2008, 09:32
A mon avis ce sont des fusées d'appoint largables destinées à donner une poussée plus importante au décollage (un peu comme pour le Mirage IV) . Cette technique était utilisée que pour la version bombardement de l'arado.

"Pro patria et humanitate"
Messagepar ciders » 22 Juillet 2008, 10:39
Effectivement, il me semble bien que ce sont des fusées d'appoint. A la base, l'Arado n'avait même pas de train d'atterrissage, mais des patins. Ca faisait vraiment " appareil conçu dans l'urgence " mais c'était efficace.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Ex-jeliot » 22 Juillet 2008, 11:57
oui oui ce sont des fusée d'assistance, l'arado avait besoin d'une longue piste pour décollé, et sur la fin , avec la dégradation des pistes suite aux bombardement celà devenait quasi obligatoire, sinon aïe.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité