Messagepar Vigi » 02 Mars 2007, 23:53
Iceman a écrit:Autrement, il y a du nouveau dans le post initial: le Fw 190 est enfin là!! :lol: :wink:


Top! :wink:
Question, vas tu devellopé pour les modèles D9 et Ta-152?

Messagepar Ice' » 02 Mars 2007, 23:56
vigi a écrit:
Iceman a écrit:Autrement, il y a du nouveau dans le post initial: le Fw 190 est enfin là!! :lol: :wink:


Top! :wink:
Question, vas tu devellopé pour les modèles D9 et Ta-152?

Non, ce n'est pas prévu! :D
Cependant, si tu souhaites développer un peu le sujet, vas-y, ça peut être intéressant, le topic est fait pour ça!! :D :wink:

Messagepar Ex-tomcat101 » 03 Mars 2007, 00:05
Iceman a écrit:
vigi a écrit:
Iceman a écrit:Autrement, il y a du nouveau dans le post initial: le Fw 190 est enfin là!! :lol: :wink:


Top! :wink:
Question, vas tu devellopé pour les modèles D9 et Ta-152?

Non, ce n'est pas prévu! :D

euh pourtant, tu donne les caractéristique du D9 ?? :D

en tout cas belle présentation!

Messagepar Ice' » 03 Mars 2007, 00:14
tomcat101 a écrit:euh pourtant, tu donne les caractéristique du D9 ?? :D

en tout cas belle présentation!

Non mais ça va oui!! :evil: :lol: :lol:
Tu as raison, cela semble contradictoire, alors voici mon explication:
Je suis un grand admirateur de Pierre Clostermann et il parle très souvent du Fw 190D-9 "Long nez" et j'avais, lors de ma lecture, orienté mes recherches sur cette version. :wink:

Messagepar Vigi » 03 Mars 2007, 14:53
Iceman a écrit:Cependant, si tu souhaites développer un peu le sujet, vas-y, ça peut être intéressant, le topic est fait pour ça!! :D :wink:


Et bien alors au travail! :D

Fw-190D
Alors que Fw dévelloppait les 190 type B et C, le RLM lui demanda de fabriquer un chasseur haute altitude capable d'intercepter les bombardiers alliés.
Les moteurs DB 603 étant livrés en trop faible quantités, Fw décida de dévelloppé le 190 avec le moteur Jumo 231A, qui était un moteur 12 cylindre en ligne à refroidissement liquide, et dont la disponibilité etait totale puisque aucun avion ne devait etre équipé avec.
L'adjonction de ce moteur, amena Fw à modifier la cellule de l'appareil, en rallongeant le capot moteur et, en modifiant la dérive de profondeur et la direction pour éviter de modifier le centre de gravité.
C'est avec le proto V-17 que la version D fut finalisée, sa désignation de série etant D-9.
Ce dernier, differait des autres D par un point d'emport ventral, des mitrailleuse de capot MG 131 et des stabilisteurs arrière agrandi.
Initialement prévu comme une version de transition en attendat le Ta-152, le 190 D-9 équipa de nombreuses unités, mais son arrivée tardive dans le conflit ne permit pas de ce rendre réellement compte de sa valeur, face à la supériorité numérique des forces alliés.
Il y eu de nombreuses versions du 190 D, dont les plus connus sont:

D-9/R-11: chasseur tous temps avec pilote auto PKS 12, radiogogniometre FuG 125, systeme d'atterrissage sans visibilité

D-10: Jumo 213C et canon Mk 108 de 30mm à travers l'helice

D-11: chasseur blindé d'appui feu et d'assaut, avec un Jumo 213F turbo. Armement 2 canons MG 151 de 20 mm dans les ailes et deux canons en pods sous voilure Mk 108 de 30mm

D-11/R5: chasseur bombardier avec un viseur TSA 2D

D-12: chasseur d'appui feu et d'assaut, avec un Jumo 213F-1 avec booster MW-50. Armement 2 canons MG 151 de 20 mm dans les ailes et 1 canons Mk 108 de 30mm à travers l'helice

D12/R5: chasseur bombardier long rayon d'action équipé d'un Jumo 213EB à taux de compression augmenté. Il était equipé en plus des reservoirs de fuselage, de réservoirs auto-obturant de voilure.

D-12/R11: chasseur tous temps avec pilote auto PKS 12, moteur Jumo 213EB à booster MW50

D-13: identique au D-12 un canon MG151 au lieu du Mk108

D-13/R5: chasseur bombardier identique au D-11 et 12. Proto seulement

D-14: projet de chasseur haute altitude avec un moteur DB603LA. Jamais construit

D-15: projet de chasseur haute altitude avec un moteur DB603G. Une quinzaine d'appareil en cours d'assemblage à la fin du conflit


Fw-190F
Les versions F virent le jour a la suite de l'utilisation de plus en plus soutenu des versions A pour l'attaque bombardement et pour remédier aux problémes posés par les installations de kit d'usine (U) où d'unité (R).
Les versions F devaient à terme remplacer les Stukas.
Je ne fait que cité les versions F-1 et F-3, qui amenèrent la versions la plus connu: Fw190F-8.
Cette version disposait de manière standard des lance bombes ETC50 sous voilure et ETC250 sous fuselage. Le train d'atterrissage était renforcé.
Les F-8/U2 et 3 était prévu pour l'emport d'une torpille et, disposait pour cela d'une roulette de queue modifié pour la garde au sol.
Des proto F-9/10/15/16 avec un moteur BMW 801-TS(9 et 16)/F(10)/TH(15) furent élaboré.


Fw 190G
Etude sur une cellule de 190A4 d'un chasseur bombardier à long rayon d'action


Ta-152
Chasseur d'escorte et d'interception haute altitude, le Ta-152 ne fut jamais produit en grosse série et seul quelques exemplaires arrivèrent dans les Staffels.
C'est en fait un Fw 190D-9 modifié, auquel au donnant la désignation Ta, pour remercier l'ingénieur Kurt Tank qui dévelloppa cet appareil (entre autres). Cet appareil etait équipé du moteur DB603
Une version Ta-153 fut élaboré avec un moteur DB603 équipé d'un turbo DLV TK 15, le Ta 153 V2 recu un DB603G avec un hélice quadripale, sont moteur fut ensuite remplacé par un Jumo213.

Messagepar Ice' » 03 Mars 2007, 15:03
Bravo vigi, le topic gagne en qualité grâce à ce développement! :salut:
En ce qui concerne les versions F, j'ai donné le nombre exact d'avion construit pour chaque standard dans mon post initial. Pour le reste, rien à ajouter, c'est très intéressant! :D :wink:

Messagepar Flavien » 11 Juin 2010, 00:23
Bonjour à tous!

Me voilà de retour de Istres, gonflé à bloc après quatre superbes jours (encore merci à toi Papy :biz: ), pour vous faire une petite fiche sur le Focke Wulf 190 Würger ("pie-griège", ou "étrangleur" pour les intimes :mrgreen:), un chasseur digne de ce nom.

Avant de commencer, voici une petite photo illustrant la bête 8-) :
Image




Le projet, les essais et les premières modifications:

Projet:
Le Focke Wulf 190 fut conçu en même temps que le Hawker Typhoon c'est-à-dire en 1937. Alors que ce premier est prévu pour remplacer le Hawker Hurricane, le FW 190 doit lui remplacer les Bf 109.
Kurt TANK, qui était le directeur technique de Focke Wulf, décida d'employer un train d'atterrissage à voie (espace entre les deux jambes de train) large afin d'assurer une meilleure stabilité au sol que le Bf 109 qui rencontrait de nombreux problèmes avec son train étroit.
Au niveau de la motorisation, les ingénieurs avaient le choix entre le Daimler-Benz DB 601 en ligne et le BMW 139 en étoile. Ils optèrent pour l'emploi d'un moteur en étoile qui supportera mieux les dommages au combat que les moteurs en ligne du Bf 109.
L'ingénieur de FW, R BLASER, fut chargé du développement du prototype qui devait être équipé d'une verrière en bulle afin d'offrir une grande visibilité au pilote.

Premier vol et première modifications:
Le premier prototype, le FW 190V1 prend son envol le premier juin 1939 aux mains de Hans SANDER près de Brême.
Les deux premiers avions furent équipés d'une casserole d'hélice de grande taille qui était raccordée au maître couple du capot moteur. A cause des importants problèmes de surchauffe qu'elle générait, elle dû être remplacée.
Image
Fw 190V1. On remarque la taille massive de la casserole d'hélice ainsi que la roulette de queue, plus petite que sur les appareils de série.


De son côté, le moteur BMW 139 de 1550ch fut remplacé par le BMW 801 à quatorze cylindres en double étoile de 1560ch dans sa première version pour le Fw 190 (la version C1) et qui sera de 2400ch dans sa dernière version, la F. Ce remplacement eu lieu car le BMW 139, malgré la soufflante de refroidissement à 10 pales installée entre le bloc moteur et l'hélice, il surchauffait. Le BMW801 nécessitait d'allonger le nez de l'appareil et de reculer le cockpit afin de conserver le centre de gravité.
Les 9 premières machines de présérie FW 190A-0 avaient une surface alaire de 15m². Avec le nouveau moteur, la surface alaire fut augmenté à 18,30m² afin de rétablir les caractéristiques de vol de l'appareil. Cette configuration sera conservée pour la version de série.

Les essais opérationnels en 1940 ne virent pas apparaître de nouveaux problèmes particuliers. Toutefois, les pilote de la Luftwaffe considéraient l'armement du Fw-190A-1, doté de quatre mitrailleuses MG-17 de 7.92, insuffisant.
Une centaine de Fw-190A-1 furent construits à Brême et Hambourg jusqu'en fin mai 1941. Leur vitesse maximale était de 625km/h en palier. Il fut engagé au combat en septembre 1941.

Vers un nouvel armement et de nouvelles sous-versions opérationnelles du Fw 190A:


Nouvel armement:
Suite à la mise en service en septembre 1941 du Fw 190A-1 au sein du II./JG 26 basé à Moorseele (Belgique), la RAF subit de nombreuses pertes et il lui faudra attendre début 1942 pour réellement comprendre à quels appareils ils avaient à faire.

Le Fw 190A-1 était supérieur au Spitfire V en rapidité et maniabilité mais affichait en revanche une faiblesse au niveau de l'armement puisqu'il disposait de seulement quatre mitrailleuses MG 17 de 7,92mm (deux d'aile, deux de capot).
Ceci conduit Focke-Wulf à developper la sous-version A-2 qui sera dotée de deux MG 17 dans le capot et de deux canons MG FF de 20mm dans l'emplanture des ailes. Il atteignait 615km/h
Les Fw 190A-2 participent à leur premier engagement aérien en mars 1942 au sein du JG 26 alors commandé par Adolf GALLAND, lors du passage en force de la Manche par les croiseurs de bataille Scharnborst et Gneisenau.

Les versions principales:
La production du Fw 190 a de nombreuses usines:
-Cottbus
-Marienburg
-Neubrandenburg
-Schwerin
-Sorau
-Tutow
-aux chaînes de montage de Ago et Fieseler

Le Fw 190A-3:
Cette sous-version du Fw 190 était propulsée par le BMW 801Dg développant 1720ch, était armée de quatre canons MG FF de 20mm (deux par aile) et de deux MG 17 de 7,92mm (dans le capot).
Il fut mis en service au sein du II./JG 26 courant mars 1942
Fw 190A-3/U1: Une bombe de 500kg
Image


Le Fw 190A-4:
Il était motorisé par un BMW 801-D2 à injection d'eau MW50 développant 2 130ch qui lui permettait d'atteindre la vitesse de 670km/h.
Il emportait le même armement que le Fw 190A-3.

Les Anglais sous estimaient le nombre de Fw 190 opérationnels au sein de la Luftwaffe et ne savaient pour l'apparition de la sous-version A-4. Cette carence des services de renseignement britanniques fut responsable d'une lourde défaite pour la RAF lors du débarquement à Dieppe en août 1942. Elle perdit 106 appareils dont 97 dû aux Fw 190.

Le Fw 190A-4 sera la première sous-version du Fw 190 envoyée sur le front de l'est en 1942.
Au cours de l'année 1942, la Lufwaffe perçut 1900 Fw 190A-3 et A-4.

Le Fw 190A-5:
Il fut créé en 1943.
Son bâti moteur avait été allongé afin de permettre une installation aisée du BMW 801D-2. Il emporte le même armement que le Fw-190A-4 mais disposent de nombreux Rüstsätze qui sont des kits de conversion alors que l'appareil est en unité.
Il pouvait ainsi embarquer dans ses différentes variantes, divers armements:
Fw 190A-5/R6: deux lance-roquettes WG-21 de 21cm qui se montaient sous les ailes et été utilisés contre les bombardiers alliés,
Fw 190A-5/U2: Une bombe de 500kg et deux réservoirs largables de 300 L
Fw 190A-5/U3: Une bombe de 1000kg
Fw 190A-5/U12: Six canons MG 151 de 20mm et deux MG 17 de 7,92mm
Fw 190A-5/U14: Torpille LT-950 de 950kg. Il fut produit à trois exemplaires fin 1943

Le Fw 190A-6:
Cette sous-version disposait d'une structure alaire allégée et était armée de quatres canons de 20mm à tir rapide ainsi que de deux MG 17 de capot.
Il disposait de plusieurs variantes fortement armées:
Fw 190A-6/R1: Nacelles d'intrados comportant six canons de 20mm
Fw 190A-6/R6: Quatre canons MK 108 de 30mm. Il fut le monoplace le plus lourdement armé de la Sconde Guerre mondiale.
Fw 190A-6/R4: Equipé du moteur BMW 801TS il atteignait la vitesse de 685km/h
Les versions chasseur-bombardier du A-6 emportaient des bombes de 1000kg

Le Fw 190A-7:
Il disposait de deux canon de 20mm de capot à la place des deux MG 17 ainsi que différentes combinaisons d'armes pour la voilure.

Le Fw 190A-8:
Il était équipé d'un dispositif de suralimentation GM-1 à oxyde nitreux qui lui conférait de meilleures performances à altitude élevées.
Elle fut la sous-version la plus produite du Fw 190A.

Fw 190A-8/U1: Il s'agit d'un biplace dont l'objectif était la transformation des équipages de Ju-87 sur Fw 190 d'attaque au sol sur le front de l'Est. Il fut produit à trois exemplaires.
Fw 190A-8/U3: Il s'agit de la partie supérieur du Mistel
Fw 190A-8/U11: Torpille BT-700 de 700kg

Le Fw 190A-9:
Propulsé par un BMW 801F de 2025ch, les bords d'attaque de ses ailes étaient blindés.

Fw 190A-9/R11: BMW 801TS à compresseur

La nouvelle version opérationnelle, le Fw 190D

Les Fw 190B et C n'ayant été que des prototypes, nous en parlerons dans une section dédiées aux différents prototypes du Fw 190 dans ses différentes versions.
Le Fw 190D-9:
Le Fw 190D était motorisé par un Junkers Jumo 213A-1 à 12 cylindres en V d'une puissance de 1800ch à radiateur annulaire, limitant la traînée. Afin d'intégrer ce moteur, il fut nécessaire d'allonger le nez du Fw 190, ce qui lui valu le nom de "Fw 190 Long Nez". La dérive ainsi que les gouvernes furent agrandies.
Image
On remarque la grand taille du nez

Cet appareil effectua son premier vol en mai 1944 et vit sa production en série débuter en septembre 1944 sous la dénommination Fw 190D-9 puisqu'il suscédait au Fw 190A-8. Ils furent mis en service au sein du III./JG 54 qui était chargé de la défense aérienne de la base où étaient les Me 262 Schwalbe du Kommando Nowotny.

Le Fw 190D-9 disposait de 2deux canons de 20mm et de deux mitrailleuses de 13mm

Le Fw 190D-10:
Il était armé d'un canon MK 108 de 30mm disposé entre les cylindres et tirant à travers le moyeu de l'hélice.

Le Fw 190D-12/R21
Il s'agissait d'une variante d'attaque au sol et comportait un système d'injection eau-méthanol qui lui conférait une vitesse de 730km/h à 11 000m. Il fut le plus rapide de tous les Fw 190.

Les Fw 190F et Fw 190G, l'attaque au sol:

Le Fw 190E, version de reconnaissance, ne fut jamais construit.

Le Fw 190F:
Il entra en service durant le printemps 1944 et fut nommé Panzer-Blitz.
Il ressemblait extérieurement au Fw 190A et son armement est composé de deux MG 17 de 7,92mm ainsi que de deux canons de 20mm. Pour l'attaque au sol, le Fw 190F pouvait emporter une bombe de 1000kg et deux bombes de 50kg sous les ailes.
Dans sa variante F2, il disposait d'une verrière bombée.

Le Fw 190G:
Cet appareil fut introduit suite au débarquement allié en Afrique du Nord en novembre 1942. La plupart de ces appareils prendront part à la contre-attaque allemande sur le saillant de Koursk en juillet 1943.
Le Fw 190G était identique au Fw 190F à l'exception qu'il disposait d'un pilote automatique.

Le Ta 152, l'ultime version:
Cet appareil fut nommé de la sorte en hommage à Kurt TANK car ce dernier avait participé à la construction de toutes les versions et variantes. Ta sont donc les deux première lettres de TANK.
Cette version était destinée à l'interception à haute altitude.

Après la mise au point des prototypes A et B, une centaine de Ta 152C furent produits mais très peu utilisés au combat.

L'ultime variante, le Ta 152H-0, disposait d'un moteur Jumo 213E/B le propulsant à 760km/h à 12 500m. Sa voilure passait de 10,5m à 14,5m.
Il était armé d'un canon de 30mm et de deux autres de 20mm.
Toutefois, seulement une douzaine d'exemplaires purent être produits avant la fin de la guerre.


Au total, environ 20 000 Fw 190 furent produits durant la guerre avec un cadence maximale de 22 appareils par jour.

Les prototypes de Fw 190:

Le Fw 190B:
Il disposait d'un cockpit pressurisé et était équipé d'un BMW 801D-2 avec un dispositif de suralimentation GM-1. De nombreuses difficultés furent rencontrées se qui conduisit à l'abandon de la version.

Le Fw 190C:
Il disposait d'un moteur Daimler-Benz DB 603 en ligne avec un compresseur Hirth 9-2281 et une hélice quadripale. La version fut abandonnée en 1944 après 5 prototypes contruits.

Le Fw 190V-74:
Armé d'un canon à tubes multiples SG-117 Rohrblock de 30mm et d'un collimateur Revi 242

Le Fw 190V-75:
Armé de sept tubes de 45cm tirant vers le bas, il devait participer à la lutte antichar en volant à 10m

Le Fw 190 et l'armée de l'Air française:
L'AA utilisa entre février et avril 1946 des Fw 190A-5 et A-7 au sein du GC Normandie-Niemen sous la dénomination NC 900.
Image

Ecorché:
Image


Versions, sous-versions et variantes du Focke-Wulf 190 et du Ta 152:
Fw 190V-1 à Fw 190V-80
Prototypes et avions de développement utilisés pour la mise au point de toutes les versions.

Fw 190A-0
Neuf exemplaires.
Envergure réduire par rapport au proto, un moteur BMW 801C-1, 4 MG 17 de 7.92mm

Fw 190A-1
Idem Fw 190A-0

Fw 190A-2
moteur BMW 801C-2, 2 canons MG FF de 20mm, 2 MG 17 de 7.92mm

Fw 190A-3
4 canons MG FF de 20mm dans les ailes, 2 MG 17 de 7.92mm dans le capot, moteur BMW 801Dg
Fw 190A-3/U1: chasse-bombardement
Fw 190A-3/U3: attaque au sol

Fw 190A-4
Radio FuG-16Z, moteur BMW 801D-2 avec dispositif d'injection MW50.
Fw 190A-4/U1 et U8: chasse-bombardement
Fw 190A-4/U4: attaque au sol
Fw 190A-4/R6: interception

Fw 190A-5
Bâti moteur légèrement allongé pour le moteur BMW 801D-2
Fw 190A-5/U2: attaque au sol de nuit
Fw 190A-5/U3: idem U2 avec une charge plus importante
Fw 190A-5/U4: reconnaissance
Fw 190A-5/U6 et U8: chasse-bombardement
Fw 190A-5/U11: interception

Fw 190A-6
Radio FuG-16Ze et FuG-25, structure alaire allégée
Fw 190A-6/R1 à R4: chasse-bombardement. Le R4 était équipé d'un BMW 801TS
Fw 190A-6/R6: spécialisé dans l'attaque de bombardiers à l'aide de roquettes

Fw 190A-7
deux canon de 20mm de capot à la place des deux MG 17, différentes combinaisons d'armes pour la voilure.

Fw 190A-8
Radio FuG-16ZY, dispositif de suralimentation GM-1
Fw 190A-8/R1 à R6: idem Fw 190A-6
Fw 190A-8/R7: habitacle blindé
Fw 190A-8/R11: chasse tout temps, radio FuG-125
Fw 190A-8/R12: Idem R11 sauf 2 canons de 30mm
Fw 190A-8/U1: biplace d'entraînement (transformation des équipages de Ju-87 Stuka, trois exemplaires
Fw 190A-8/U11: Torpille BT-700 de 700kg
Fw 190A-8/U3: Partie supérieure du Mistel

Fw-190A-9
BMW 801F, bords d'attaque des ailes blindés. Rüststätze identiques à ceux du Fw 190A-6
Fw 190A-9/R11: BMW 801TS à compresseur
Fw 190A-9/R12: idem R11 mais 2 canons de 30mm

Fw 190A-10
Nombreux prototypes, BMW 801TS et BMW 801TH, 3 bombes ou réservoirs supplémentaires, 4 canons de 20mm, 2 mitrailleuses de 13mm

Fw 190B-0
3 prototypes faits à partir du Fw 190A-1, différentes formes de voilure, pressurisation.
Programme abandonné

Fw 190C-0
6 prototypes dont 1 Fw 190A-0 modifié. DB 603 avec compresseur Hirth

Fw 190D-0
10 appareils dérivés du Fw 190A-7, moteur Junkers Jumo 213A avec radiateur annulaire

Fw 190D-9
Junkers Jumo 213A, 2 canons de 20mm, 2 mitrailleuses de 13mm, nez rallongé, verrière bombée pour la plupart

Fw 190D-10
2 prototypes dérivés du D-0. 1 canon de 30mm disposé entre les cylindres et tirant à travers le moyeu de l'hélice

Fw 190D-11
7 prototypes. 2 canons de 20mm, 2 canons de 30mm
Fw 190D-11/R20: Radio PKS-12

Fw 190D-12
1 canon de 30mm, 2 canons de 20mmn, moteur blindé Junkers Jumo 213F
Fw 190D-12/R5: attaque au sol
Fw 190D-12/R11: chasse tout temps
Fw 190D-12/R21: dispositif d'injection MW50
Fw 190D-12/R25: Junkers Jumo 213EB

Fw 190D-13
Junkers Jumo 213EB, 3 canons de 20mm
Fw 190D-12/R5, R11, R21 et R25: correspondent respectivement aux variantes du Fw 190D-12

Fw 190D-14
2 prototypes dérivés du Fw 190D-9 et D-12, Daimler-Benz DB603A

Fw 190D-15
Devait être construit à partir de Fw 190A-8 et F-8
Daimler-Benz DB603EB

Fw 190E
chasseur de reconnaissance : non construit

Fw 190F-1
Chasseur bombardier blindé, 1 lance-bombes ETC-501 et deux ETC-50, verrière bombée

Fw 190F-2
Idem Fw 190F-1 mais 1 lance-bombes ER-4 supplémentaire

Fw 190F-3
Prévu pour emporter des réservoirs pendulaires
Fw 190F-3/R3: 2 canons de 30mm

Fw 190F-8
Grande variété de roquettes et d'armes antipersonnel
Fw 190F-8/U1: biplace non construit
Fw 190F-8/U2 et U3: Torpilles et bombes
Fw 190F-8/U14: 1 Torpille
Fw 190F-8/R1, R2, R3, R5, R8; R11, R14, R15 et R16: diverses combinaisons d'armement

Fw 190F-9
Fw 190A-9 blindé produite parallèlement au Fw 190A-9
BMW 801TS

Fw 190F-10 à F-14
non réalisés

Fw 190F-15
1 prototype avec l'aile du A-8 et le BMW 801TS ou BMW 801TH

Fw 190F-16
1 prototype lourdement blindé, BMW 801TS ou TH

Fw 190G-0
2 canons de 20mm, jusqu'à 1t de bombes

Fw 190G-1
Train d'atterrissage renforcé, 1 bombe de 1800kg, lance-bombes Junkers

Fw 190G-2
Idem G-1 mais lance-bombes Messerschmitt

Fw 190G-3
Idem G-1 mais lance-bombes Focke-Wulf
Fw 190G-3/R5: bombes à fragmentation sous voilure

Fw 190G-4
3 lance-bombes ETC 503

Fw 190G-7
1 réservoir largable de 900 l

Fw 190G-8
BMW 801D-2, identique au Fw 190A-8
Fw 190G-8/R4: dispositif de suralimentation GM-1

Fw 190H-1
Chasseur de haute altitude non construit. Daimler-Benz DB603G

Ta 152A-1
Identique au D-9, radio FuG-24. Non construit

Ta 152A-2
4 canons de 20mm. Non construit

Ta 152B-1
1 canon de 30mm tirant à travers le moyeu de l'hélice. Non construit

Ta 152B-2
Dispositif de suralimentation GM-1. Non construit

Ta 152B-3
Chasseur blindé d'attaque au sol. Non construit

Ta 152B-4
Projet de chasseur lourd
Ta 152B-4/R1: 2mitrailleuses de 13mm et deux canons de 20mm
Ta 152B-4/R2: 3 canons de 30mm et 2 canons de 20mm

Ta 152B-5
1 prototype (Fw 190V-53), 3 canons de 20mm
Ta 152B-5/R11: 3 prototypes construits (Ta 152V-19, V-20 et V-21)

Ta 152C
3 prototypes. Daimler-Benz 603L, diverses combinaisons d'armement

Ta 152C-0 et C-1
3 prototypes. DB 603L, diverses combinaisons d'armement

Ta 152 E-1
2 prototypes. Reconnaissance photographique

Ta 152E-2
1 prototype (Ta 152V-26). Version haute altitude du E-1

Ta 152H
3 prototypes de Fw 190 modifiés (Fw 190V-29, V-30 et V-32). Chasseur haute altitude. Junkers Jumo 213E-1

Ta 152H-0
20 machines de présérie construites à Cottbus en 1944.
Junkers Jumo 213EB
Ta 152H-0/R11, R21 et R31: dispositif de suralimentation et diverses radios

Ta 152H-1
1 prototype (Ta 152V-26) dérivé du Ta 152E-2.
Une douzaine d'appareils construits avant la fin de la guerre

Ta 152H-10
chasseur de reconnaissance non achevé

Ta 153
1 prototype (Fw 190V-32) produit à partir du Ta 152H





Sources:
-Atlas des avions de la Seconde Guerre mondiale aux Editions Atlas
-Avions de chasse aux éditions Parragon

Messagepar PCmax » 11 Juin 2010, 06:33
Encore une belle fiche pour un super avion Flavien.
J'aurais appris qu'il avait été utilisé quelques mois par le GC Normandie-Niemen, je l'ignorais.

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar fat albert » 11 Juin 2010, 09:17
Très beau travail de synthèse mais ou sont les sources ? :mrgreen:

Messagepar ciders » 11 Juin 2010, 09:53
Les NC produits en France l'ont été à partir de stocks de pièces détachées, récupérés en Bourgogne. Mais si je me souviens bien, ces appareils étaient assez dangereux en vol.

Ah que je destroye tout ! Ou pas. :p

Sur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
Messagepar Clansman » 11 Juin 2010, 10:47
Non seulement les NC-200 étaient dangereux, mais en plus je vous raconte pas la tête des pilotes du Neuneu quand on leur a demandé de piloter l'appareil qu'ils ont affrontés pendant les années de guerre. :S

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Flavien » 11 Juin 2010, 10:50
Voilà, la fiche est terminée. J'en ai mangé à taper toutes les versions haha, je vois des Fw 190 partout maintenant :shock:

:lol:


fat albert a écrit:Très beau travail de synthèse mais ou sont les sources ? :mrgreen:


Déstresse, je les ai mises :mrgreen:

ciders a écrit:Les NC produits en France l'ont été à partir de stocks de pièces détachées, récupérés en Bourgogne. Mais si je me souviens bien, ces appareils étaient assez dangereux en vol.


Oui, ils ont été récupérés en partie achevés dans l'usine souterraine allemande de Cravant non loin d'Auxerre.

Messagepar d9pouces » 11 Juin 2010, 18:33
Clansman a écrit:Non seulement les NC-200 étaient dangereux, mais en plus je vous raconte pas la tête des pilotes du Neuneu quand on leur a demandé de piloter l'appareil qu'ils ont affrontés pendant les années de guerre. :S

A-t-on une idée de ce que valait un Fw-190 en face des Yak du Neu-Neu ? Même si ce n'était pas des Long-Nez

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Flavien » 11 Juin 2010, 18:51
Il faudrait que je relise le livre de Roland de la Poype "L'épopée du Normandie-Niémen", qui est très intéressant et instructif et justement traite en partie de ce sujet.

De ce que je me souviens, au début les pilotes du Normandie ne riaient pas lorsqu'ils voyaient des Fw 190 arriver (surtout des D-9. Au fait D-9, t'as un long nez ? :mrgreen:) mais du moment où ils ont perçu des Yak-3, ils les surclassaient.

Malheureusement j'ai pas vraiment le temps de le relire, je dois avoir 50livres en attente (limite basse :| ). J'essaierai de jeter un oeil pour trouver le passage.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron