Messagepar Vigi » 01 Mai 2008, 18:00
Eh ben oui!
Si, si, vous pouvez fouillez partout sur le site...sous le matelas...derrière l'armoire Normande...rien!! pas de topic, sur cet appareil... :shock:

Un autre Century Fighter...
Un chasseur pur, racé...Le Chasseur avec un grand C ! du moins comme on pouvait le penser au mieux dans les années 50-60.

Un moteur, on le colle dans un tube appelé fuselage, un poil de place pour le carburant, un p'tit espace pour le gusse qui va piloter le bestiau...deux moignons d'ailes histoire de dire, une dérive pour pas allez que tout droit et hop!...le F-104 Starfighter était né :D

Plus simplement, une merveille de finesse aérodynamique, cet appareil établira dès sa mise en service plusieurs records d'altitude et de vitesse.

En dehors de sa carrière dans l'USAF, le Starfighter connu un beau succès à l'export, Allemagne, Belgique,Italie, Pays Bas, Norvège, Canada...

Sa carrière sera entaché par un taux d'accident élevé dans les armées Allemandes, Belges ou encore Canadiennes, on sait aujourd'hui que ce fait est plus due, à un emploi inadapté de cet avion en chasseur bombardier(basse altitude,emport élevé, vitesse inadaptée) qu'à un réel problème de conception.

Voilà, plutot qu'un long discours sur les performances, histoires, annecdotes, j'ais selectionné quelques sites:

l'ami Wiki encore et toujours, histoire d'avoir une approche scolaire de la bète

comme pour le Thud, une bio très complète du F-104, bien entendu dans la langue de ce bon Henry VIII

Nos amis d'outre-Rhin ne son pas en reste...passez voir le lien Cartoons and fun...

Restons en Europe en partant un peu plus au nord...des photos, des sons à télécharger...

vous avez une copine Norvegienne ?...Non?...tant pis, utilisez le bouton avec la flèche en haut à gauche

Une équipe qui a bien de la chance

Pour finir les Nasa's Starf'

Bon ben voilà...je vous mets pas de liens photo hein ?! C'est p'tet pas utile... :lol:
Bonne lecture

Messagepar Ex-RogCas » 01 Mai 2008, 19:15
Je crois que l'appellation "chasseur" est erronée pour cet appareil ; c'était plus volontiers un "intercepteur" qui devait aller le plus vite possible à la rencontre de l'ennemi.

J'aime beaucoup cet avion, et en plus c'est une très jolie maquette à réaliser... 8)

Messagepar Guns » 01 Mai 2008, 19:31
Moi, je dirais même "missile piloté"... :mrgreen:

Messagepar Vigi » 01 Mai 2008, 19:38
Guns a écrit:Moi, je dirais même "missile piloté"... :mrgreen:


C'est pas faux... :lol:

Le Lockheed CF-104, mieux connu sous le nom de " Starfighter ", est venu remplacer le Sabre au sein de l’ARC. Cet appareil pouvait atteindre des vitesses supérieures à Mach 2 – deux fois la vitesse du son. Véritable " missile piloté ", ce chasseur supersonique aux ailes atrophiées a établi de nombreux records mondiaux de vitesse, d’altitude et de vitesse ascensionnelle.


Contrex

Messagepar Ex-osorno » 02 Mai 2008, 14:37
je me souviens de l histoire d un pilote de mirage III (pris dans le livre-pave sur le mirace IIIC) racontant un exercice avec les F 104 allemand. au decollage ces derniers grillaient les mirage pour se faire rattraper puis distance pendant la montee :shock: . ca m a toujours etonne cette histoire moi qui pensais que le 104, intercepteur par excellence, possedait le moteur ideal pour une montee pleine vitesse.
en ce qui concerne les starfighter allemand j ai entendu que leur taux de perte enorme etait du au fait qu ils n employaient pas l avion comme il avait ete concu au depart. genre l employer a tres basse altitude alors que c etait un intercepteur. si quelqu un peut repondre :D

Messagepar Clansman » 02 Mai 2008, 14:44
Effectivement, le F-104G était une version chasseur-bombardier, qui présentait un surplus de poids. (à vide, il faisait 9 tonnes à la place de 6, me semble-t-il).

Sinon, le Mirage IIIC était aussi un intercepteur pur, à la base. Mais mieux réussi pour une reconversion en chasseur-bombardier comme le IIIE. :wink:

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Ex-osorno » 02 Mai 2008, 15:31
je pensais que le moteur du F104, meme en chasseur bombardier devait pousser mieux qu un moteur atar. je dois me tromper
autre chose on disait que les bord d attaque du F104 etait dangereux pour les mains car coupant. l aile etant tellement fine :D c etait une blague du service marketing des amis de lockheed??????????

Messagepar Clansman » 02 Mai 2008, 15:36

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar ironman » 02 Mai 2008, 16:26
osorno a écrit:je pensais que le moteur du F104, meme en chasseur bombardier devait pousser mieux qu un moteur atar. je dois me tromper
autre chose on disait que les bord d attaque du F104 etait dangereux pour les mains car coupant. l aile etant tellement fine :D c etait une blague du service marketing des amis de lockheed??????????


Non, ce n'est pas une blague, lorsqu'il était au sol on lui mettait une sorte de toile pour protéger les mécanos pour ne pas qu'ils se blaissent. J'ai déjà passé ma main sur l'aile d'un CF-104 et je peux dire que si tu mets une pression et que tu glisse ta main alors oui tu peux te couper.

Messagepar PCmax » 02 Mai 2008, 16:47
Concernant le MIRAGE IIIE, il faut savoir que, si cet avion a été a son origine conçut pour le bombardement et la pénétration Basse Altitude avec son radar doppler, il s'est très vite révélé comme le meilleur intercepteur de son époque par l'ajout de la fusée SEPR 844 dont il pouvait être facilement équipé.
Le MIII C, intercepteur pur de Dassault, pouvait être également pourvu cette fusée d'appoint mais l'emploi de celle ci était excessivement dangereux et délicat à manipuler car elle utilisait des liquides hypergoliques, oxydant et réducteur.
La fusée du MIIIE était nettement plus simple car elle n'utilisait "que" de l'acide nitrique et le kérosène.
Cette fusée, qui avait une durée d'utilisation de trois minutes maxi en interception, faisait doubler le poussée de l'Atar de 6t lorsqu'elle était utilisée à haute altitude à partir de 40 000 pieds ce qui permettait à l'avion d'atteindre 65 000 pieds et mach 2,5 très rapidement.
Le MIIIE était de ce fait l'un des rares avions capables d'intercepter les Mig 25 qui volaient couramment à mach 2,5 et
60 000 pieds et de leur tirer un MATRA 530 par une interception secteur avant à 140°, manoeuvre mise au point avec l'aide des MIRAGE IV.
Le MIIIE a donc été le premier avion multi-rôle polyvalent.

Sources : Général HUGES DANIS, Cdt l'EC 01/13 ARTOIS dans "Mirage IIIE" ma bible.

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar Ex-Supermarine Spitfire » 02 Mai 2008, 17:19
en ce qui concerne les starfighter allemand j ai entendu que leur taux de perte enorme etait du au fait qu ils n employaient pas l avion comme il avait ete concu au depart. genre l employer a tres basse altitude alors que c etait un intercepteur. si quelqu un peut repondre


On le surnommait le faiseur de veuves en plus il y avait un problème de siège ejectable les allemands voulaient des Martin Baker mais pas les americains qui on fournis des lockheed C 2 apparament moins performant

Messagepar PCmax » 02 Mai 2008, 18:55
Supermarine Spitfire a écrit:
en ce qui concerne les starfighter allemand j ai entendu que leur taux de perte enorme etait du au fait qu ils n employaient pas l avion comme il avait ete concu au depart. genre l employer a tres basse altitude alors que c etait un intercepteur. si quelqu un peut repondre


On le surnommait le faiseur de veuves en plus il y avait un problème de siège ejectable les allemands voulaient des Martin Baker mais pas les americains qui on fournis des lockheed C 2 apparament moins performant


Les principales raisons de la mauvaise réputation de F 104 étaient multiples : En voici un petit historique.

a) Son pilotage était très délicat dans certaines phases de vol tels que la vrille et les atterrissages.
Les concepteurs du F 104 ont voulu répondre aux besoins des pilotes de F-86 qui, durant la guerre de Corée, se plaignaient de ne pas posséder un avion alliant vitesse et altitude. Les bureaux d'étude de Lockheed définirent le F104 qui fut baptisé "le missile piloté" avec ses moignons d'ailes si caractéristiques. Il se dit que le pilote d'essais de Lockheed aurait demandé en découvrant pour la première fois cet avion : "Mais où sont les ailes ?". Le premier vol eu lieu le 17 février 1956.
Cet avion se rapprochait plus de la fusée ou du missile que de l'avion de combat mais il fallait décoller et surtout se poser : sans artifice autre que ses volets, le F 104 avait une vitesse d'approche de l'ordre de 270 kt. Ces valeurs n'étaient pas compatibles avec les pistes NATO de l'époque de 2400 m notamment par mauvaise météo ou de nuit, en approche aux instruments. Il fallut donc ajouter un soufflage des ailes avec les pleins volets pour maintenir une poussée de 80% minimum. Moyennant cet artifice, l'approche se faisait aux environs de 210kt et la courte finale vers 170kt. Dans cette phase critique, la moindre panne moteur ou perte de puissance transformait l'avion en "pavé" et très peu de pilotes ont survécu à ces chutes verticales.
100% des pilotes ayant ammorcé une vrille sur le F 104 en sont morts.

b) L'emploi fréquent par les Allemands de cet avion, (qui n'était fait que pour décoller, monter vite, tirer et revenir) en missions (80% d'entre elles) à très basse altitude (< 1000ft ) et grande vitesse (450/500kt) dans les mauvaises conditions météo dans le nord de l'Allemagne a été à l'origine de bien d'accidents mortels.

c) Le paramètre le plus important dans les causes de décès était que Le F 104 était équipé d'un siège éjectable pitoyable. A l'origine, il s'agissait du siège Républic avec éjection par le haut. (Sur les proto, vu la configuration de la dérive de l'avion, il avait été installé un siège qui éjectait le pilote vers le bas. C'est la particularité des missions en TBA qui conduisit a adopter une éjection vers le haut !) Le siège Républic fut à l'origine du surnom "le faiseur de veuves" tellement les accidents mortels étaient fréquents. Ces accidents étaient principalement dûs au fait que ce siège était limité à des éjections supérieures à 2000ft alors que l'avion évoluait plus bas. En conséquence, la quasi totalité des éjections conduisait à la mort du pilote.
Une étude fut faite pour adapter sur l'avion le siège Martin Baker à fusée mais la modification était compliquée, coûteuse et très pénalisante pour le pilote qui se trouvait avancé de 20cm donc trop près de la planche de bord. Le siège était éjecté très en arrière pour assurer le passage des jambes et devait être équipé d'un système de couple correcteur de rotation pour éviter les ruptures des vertèbres cervicales lors des éjections. Cette modification complète (fusée plus correcteur) fût adoptée par le Canada avec succès mais en Allemagne et peut être dans d'autres utilisateurs, cette modification ne fût que partielle. Tous les pilotes éjectés de ce type d'avion, modifié partiellement, étaient retrouvés entiers mais morts de rupture des vertèbres cervicales. Ce fut un scandale chez les pilotes. La modification complète fut entreprise, mais un peu tard. La réputation de "faiseur de veuves" lui est restée !

(Extraits des récits de Georges VARIN, pilote d'essais Français, détaché comme tel en RFA)

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar Guns » 02 Mai 2008, 19:00
Ouah, tu te retrouves en vrille à plat aux commandes d'un Starfighter, attrape lers deux poignées et éjecté-toi, PC Max.
Parce que là, je pense que tes chances pour t'en sortir de la vrille sont plus que minimes...

Messagepar PCmax » 02 Mai 2008, 19:06
Guns a écrit:Ouah, tu te retrouves en vrille à plat aux commandes d'un Starfighter, attrape lers deux poignées et éjecté-toi, PC Max.
Parce que là, je pense que tes chances pour t'en sortir de la vrille sont plus que minimes...


Vu la réputation du siège, tu avais en gros 20 secondes pour appeler ta veuv.. heu... ta femme et lui dire que tu l'aimais ! :lol:
Enfin, fallait en avoir pour monter là dedans quand tu sais que le simple pépin impliquait une éjection et que personne ne s'en sortait... de ces éjections ! :shock:

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar Guns » 02 Mai 2008, 19:22
Il n'était pas aussi dangereux que le Me-163 Komet, c'est déjà ça ! :lol:

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité