Messagepar Clansman » 08 Août 2019, 08:43
Dès 1954, Pavel Tsybine avait proposé aux autorités soviétiques des avions capables de Mach 3, le RS et le 2RS. Mais ces appareils, destinés à être largués d'un avion porteur, ne furent pas construits à cause de cette formule trop complexe à mettre en œuvre de façon opérationnelle.

C'est pourquoi il était prévu d'en dériver un appareil plus simple, pourvu de réacteurs et non de statoréacteurs, et capable de décoller par ses propres moyens même si ça devait signifier une autonomie bien moindre.

Cet appareil, ce fut le RSR (Reactivnyi Strategicheskii Razvedchik), un avion de reconnaissance stratégique capable de Mach 3. Le RSR reprenait directement la configuration générale du 2RS : fuselage cylindrique et profilé, deux ailes médianes en diamant, empennage horizontal de même et dérive unique. Les moteurs étaient toujours en bout d'ailes, mais il s'agissait cette fois de Soloviev D-21 (2200 kgp chacun au niveau de la mer, 4750 kgp en altitude). Le train d'atterrissage était monotrace, avec les balancines logées dans les nacelles moteur.

La vitesse de croisière devait au moins être égale à Mach 2 à 20000 mètres d'altitude, et la distance franchissable était estimée à 3760 km, ce qui était en effet beaucoup moins que les 7000 km estimés du 2RS, mais sans doute bien plus réaliste. Il emportait 26455 livres (7600 kg) de carburant en interne, et 4850 livres (4400 kg) supplémentaires dans deux réservoirs externes placés sous les ailes. 2 deux appareils photo AFA-200 (focale de 200 mm) étaient placés dans la partie centrale du fuselage, complétés par un AFA-1000 ou un AFA-1800.

Le projet fut présenté officiellement le 26 juin 1957, tout le travail de conception préliminaire étant alors achevé. Un prototype était prévu pour le printemps 1958.

Un démonstrateur, le NM-1, fut construit et vola à partir de 1959. * Les essais ne donnèrent pas de mauvais résultats, mais d'une part les réacteurs D-21 étaient indisponibles, d'autre part les Soviétiques voulaient rendre le RSR plus maniable à haute altitude. Il était même question de lui faire faire des tonneaux pour éviter des missiles sol-air... Cela donna une version revue et corrigée, le R-020.


* Dont vous pouvez lire ou relire la fiche sur le site. ;)


https://en.wikipedia.org/wiki/Tsybin_RSR

https://www.testpilot.ru/russia/tsybin/rsr/rsr_e.htm

http://www.century-of-flight.net/Aviati ... osites.htm

https://www.globalsecurity.org/military ... tsybin.htm

http://www.ussr-airspace.com/index.php? ... ts_id=2726

http://prototypes.free.fr/nm1/nm1-3.htm

http://prototypes.free.fr/nm1/nm1-4.htm

http://prototypes.free.fr/nm1/nm1-5.htm

http://www.krasnayazvezda.com/air/appar ... inersr.php


A lire aussi : le fana de l'aviation 352 de mars 1999.

Dyptique Buck Danny "Classics" Opération Rideau de fer / Alerte rouge

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 08 Août 2019, 09:11
La fiche sur le site

Avec un plan 3 vues.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 09 Août 2019, 08:33
Le R-020 devait être la version opérationnelle et définitive du Tsybine RSR, un projet d'avion de reconnaissance stratégique soviétique capable de Mach 3. Ce dernier avait tout d'abord donné naissance à un démonstrateur, le NM-1.

Les essais du NM-1, en 1959, avaient démontré que le concept du RSR était bon mais qu'il était possible de l'améliorer. En premier lieu, les réacteurs Soloviev D-21 prévus à l'origine étaient indisponibles, et il fallut se rabattre sur des Tumansky R-11F (3940 kgp, 5750 kgp avec PC).* Ce dernier point nécessita d'allonger et d'amincir les nacelles des réacteurs.

Il était aussi envisagé de le rendre plus maniable à haute altitude, de sorte qu'il puisse faire des tonneaux afin d'éviter les missiles sol-air. La structure, en particulier celle de l'aile, fut renforcée avec 8 longerons au lieu de 5, et les ingénieurs cherchèrent à alléger l'appareil.

L'aile fut allongée au-delà des nacelles réacteurs. Le train principal fut modifié avec un boggie à 4 roues plus petites que les 2 roues d'origine, le champ de vision du pilote fut amélioré, les réservoirs largables raccourcis de 11,5 à 5,8 mètres mais avec un diamètre un peu plus grand (70 cm au lieu de 65). Les balancines à roues furent remplacés par des skis pour éviter qu'une nacelle ne touche le sol. Enfin, l'empennage fut modifié : la dérive était moins haute mais avec une flèche plus prononcée, l'empennage horizontal agrandi.

Les modifications eurent pour effet de diminuer la durée de vie de la cellule à... 200 heures de vol, ou de 3 à 6 vols. Il emportait 10700 livres de carburant en interne, son plafond opérationnel était de 73819 pieds et sa distance franchissable de 2486 miles.

5 exemplaires de présérie furent commandés, et 10 autres étaient peut-être prévus. Les plans furent envoyés à l'usine n°99 d'Oulan-Oude au début de l'année 1959. Cependant, cet appareil avait des opposants qui considéraient que l'argent serait mieux dépensé en missiles balistiques. **

Dès le 1er octobre 1959, le bureau d'études de Tsybine fut fermé sur ordre de Khrouchtchev et le programme confié à Myasishchev. Puis en octobre 1960, Myasishchev fut nommé directeur du TsaGi et son propre bureau d'études fut fermé. Le travail fut une nouvelle fois transféré, cette fois à l'OKB-52 de Vladimir Tchelomeï. Or, celui-ci était plutôt spécialisé dans les missiles (de croisière, balistiques, fusées spatiales). Même s'il était favorable au programme RSR au départ, il préfère rapidement se concentrer sur ses propres projets (on lui devra la fusée Proton, le missile SS-11 "Sego" ou encore le missile P-80 Zubr).

Malgré toutes ces difficultés, au moins 3 cellules, peut-être les 5, étaient complètes en avril 1961 et n'attendaient plus que les moteurs. Mais Nikita Khrouchtchev annula le programme ce mois-ci et le R-020 ne prit jamais l'air. Officiellement, la priorité était donnée aux missiles de croisière et à la course à l'espace. Les réacteurs R-11F avaient beau être construits en série, le MiG-21 qu'ils équipaient était prioritaire.

Arguant du travail accompli et du fait que les avions étaient quasiment prêts à voler, les ouvriers refusèrent de les ferrailler comme ordonné et les cellules furent stockées un temps, en cas de "future utilisation". Elles furent finalement ferraillées, 4 ans plus tard. Il resta quelque temps des éléments du fuselage, visibles à l'Institut Aéronautique de Moscou.

Tsybine a soupçonné Myasishchev pendant des années d'y être pour quelque chose non seulement dans l'annulation du RSR, mais aussi dans la fermeture de son OKB. Le fait que ce dernier lui ait envoyé un plan du TSAGi d'un appareil ressemblant fortement au RSR n'a évidemment rien arrangé.

*Apparemment, Tupolev foutait la pression pour que Soloviev produise des D-20 pour son Tu-124. Ce dernier ne fut construit qu'à 160 exemplaires... C'est vrai que Tupolev pouvait être d'une mauvaise foi incroyable.

** C'est vrai que les ICBM sont vachement bons en reconnaissance photographique...


https://en.wikipedia.org/wiki/Tsybin_RSR

https://www.testpilot.ru/russia/tsybin/r020/r020_e.htm

https://www.globalsecurity.org/military ... a/nm-1.htm

http://www.century-of-flight.net/Aviati ... osites.htm

http://prototypes.free.fr/nm1/nm1-5.htm

http://www.krasnayazvezda.com/air/appar ... inersr.php

https://www.secretprojects.co.uk/forum/ ... hjm1ciqcg7

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 09 Août 2019, 08:49

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)

cron