Messagepar Clansman » 13 Mai 2019, 08:30
Au lendemain de la seconde guerre mondiale, les Soviétiques avaient bien compris l'importance du porte-avions. En revanche, cela nécessitait des décennies de mise au point et le financement qui convient. C'est aussi une arme offensive, ce qui cadrait mal avec la politique affichée de l'URSS, dont la doctrine était présentée comme défensive et en tout état de cause "anti-impérialiste". Enfin, les frontières nord et ouest de l'URSS sont gênées par les glaces, ne laissant que les mers du sud (mer noire) et est (Pacifique).

Mais au tournant de la fin des années 1960 et début des années 1970, les choses changent. Le Yak-38, un avion de combat à décollage vertical destiné à la Marine, effectue son premier vol en 1970. Les croiseurs porte-hélicoptères de la classe Moskva sont déjà en service, mais le premier porte-aéronefs de la classe Kiev (pas encore un porte-avions mais déjà un cran au-dessus du porte-hélicoptères) entre en construction.

Il devient donc possible pour la Marine Soviétique de monter en puissance et d'acquérir une véritable aviation embarquée. Elle analyse alors le matériel utilisé par l'US Navy : des avions de combat soit pour la supériorité aérienne soit pour l'attaque au sol bien sûr (F-4 Phantom II, F-8 Crusader, A-6 Intruder, A-7 Corsair II), mais aussi des avions de lutte contre les sous-marins (S-3 Viking), des avions de veille aérienne (E-2 Hawkeye), de guerre électronique, de ravitaillement en vol... Sans oublier les avions d'entraînement, ou de transport et de liaison. Ce programme de développement d'avions est confié à plusieurs OKB sous le nom de "typhon" (Tayfun en russe).

C'est alors qu'intervint Valentin (ou Vladislav) Alexandrovich Korchagine. Peu connu, il semble s'être surtout orienté vers les hydravions, sous le nom de Yamal (oui mais où ?). On lui doit le KAI-20 Angara des années 1960 resté à l'état de projet, au moins un planeur (le KAI-14), et un avion polyvalent (le KOR-54). Il aurait travaillé en contact avec Bartini qui aurait été impressionné par l'Angara.

L'idée générale de Korchagine était de ne surtout pas proposer une version embarquée d'un avion déjà existant, dont les performances ne pouvaient que se dégrader, mais un avion spécialement conçu.

Ensuite, il proposait un unique avion qui, au travers de deux configurations, pouvait être décliné en 6 variantes qui rempliraient tous les manques de l'aviation maritime soviétique. Cela devait permettre de diviser les coûts de recherche et de développement par 4 ou 5 en comparaison d'autant d'avions spécialisés. Cet avion, le Taifun, fut mis en concurrence avec le Beriev P-42.

1ere configuration : attaque tactique, guerre électronique (REB), ravitaillement en vol.

2nde configuration : lutte contre les sous-marins (PLO), veille aérienne (RLD) et transport (PLTS).

Le Taifun faisait donc appel à une construction modulaire et le fuselage était divisé en 3 parties : le nez, qui ne changeait pas, la partie centrale et la queue. Ces deux dernières était subdivisées en parties inférieure et supérieure.

Le Taifun pouvait être biplace (côte-à-côte). Le train était tricycle et rétractable. L'aile était médiane en position haute et en flèche, avec un dièdre négatif. L'empennage était en flèche et cruciforme. Le tout rappelait le S-3 Viking, mais les 2 réacteurs à double flux de 4500 kgp étaient situés en nacelle à l'arrière du fuselage. La 2e configuration utilisait les mêmes moteurs, mais avec un taux de dilution plus important pour permettre davantage d'autonomie.

Le cockpit était surélevé afin de donner une bonne visibilité à l'équipage. La soute d'armement, située dans la partie centrale du fuselage, avait comme dimensions 4,5 x 1,4 x 1,3 m.

Sa longueur était de 15,7 m, sa masse à vide de 14 tonnes environ et 22 tonnes en charge (24 tonnes pour certaines configurations). Il atteignait les 1070 km/h. Son autonomie était de 7 h.

Dans la première configuration, l'envergure était de 16 m avec une flèche de 27°.

La version d'attaque disposait, outre la soute, de 6 points d'emport sous les ailes, et d'un canon de 37 mm. La charge offensive était de 2500 kg en cas normal, mais pouvait aller jusqu'à 5500 kg. Ses cibles n'étaient pas seulement navales mais aussi terrestres.

Celle de guerre électronique se distinguait par une configuration quadriplace : 3 opérateurs effectuaient le brouillage de radars ennemis pour protéger un raid. Les instruments situés derrière les pilotes étaient déplacés dans la soute à bombe pour aménager les deux places supplémentaires, qui en plus bénéficiaient de hublots. La masse du matériel de guerre électronique atteignait les 3 tonnes. Son seul armement consistait en missiles air-air d'auto-défense.

La version ravitaillement en vol avait un équipage de 2 membres, dont le pilote et le navigateur également chargé des opérations de ravitaillement. Sa capacité totale en carburant était de 16000 litres, dont 11000 transférables.

Dans la seconde configuration, l'envergure passait à 19 m et la flèche à 20°, la partie supérieure de la section centrale augmentait pour accueillir davantage d'équipements et de carburant, la partie supérieure de la queue gagnait en hauteur. Suivant la configuration, il emportait 5 à 7 tonnes de carburant.

Une version de ravitaillement en vol était aussi prévue sur cette configuration : elle aurait pu ravitailler simultanément 2 appareils, avec un écart de 4,5 mètres entre eux.

L'avion de lutte contre les sous-marins emportait des bouées acoustiques et un MAD. La charge offensive atteignait les 2700 kg et la masse de l'équipement électronique 1400 kg. Son équipage était constitué de 4 personnes.

La version de veille aérienne avait deux antennes, l'une à l'avant et l'autre à l'arrière, avec un balayage de 180°. C'était des antennes de type Cassegrain, avec un agencement qu'on retrouve sur le Nimrod. L'équipage était alors de 4 personnes. Le poids total de l'équipement était de 2500 à 3000 kg. Elle était désarmée. Sa longueur atteignait les 17 m.

Enfin, la version de transport servait à la liaison entre terre et porte-avions : elle pouvait transporter du personnel, des blessés, du fret (3 tonnes) et même des parachutistes (de 12 à 14). Une version VIP prévoyait une cabine confortable pour 4 à 6 personnes.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Moskva

https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Kiev

https://fr.wikipedia.org/wiki/Amiral_Kouznetsov

https://fr.wikipedia.org/wiki/Oulianovsk_(porte-avions)

https://www.secretprojects.co.uk/forum/ ... 001.0.html

https://www.secretprojects.co.uk/forum/ ... opic=353.0

https://forum.keypublishing.com/forum/m ... -proposals

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

https://www.globalsecurity.org/military ... a/p-42.htm

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jericho » 13 Mai 2019, 10:57
J'sais pas si Korchagine avait aussi des douleurs ailleurs, mais il dû se faire de belles migraines avec un concept pareil ... :bonnet:

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!
Messagepar Clansman » 14 Mai 2019, 12:29
Sûr ! :mrgreen:

Non, je trouve que c'était plutôt bien pensé. Mais bon, fallait avoir des porte-avions. :mrgreen:

La fiche sur le site

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jericho » 14 Mai 2019, 12:44
Clansman a écrit:Non, je trouve que c'était plutôt bien pensé.
J'ai pas dit que c'était mal pensé, je trouve juste que c'est pas toujours le plus facile et que ça pourrait expliquer d'éventuelles migraines... :bonnet:

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!
Messagepar Clansman » 14 Mai 2019, 12:53
Yamal à la tête, moi du coup. :mrgreen:

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jericho » 14 Mai 2019, 13:12
Clansman a écrit:Yamal à la tête, moi du coup. :mrgreen:
C'est bien ce que je disais, des migraines... :hehe:

" J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein

Une belle et bonne raclée comme on aime par ici!

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)