(soyons un peu chauvins !)
Messagepar ovni73 » 26 Novembre 2014, 17:30
Bonjour.
J'ai reçu hier le livre de Alexandre Paringaux sur le 2/33 Savoie. Je ne l'ai que feuilleté pour le moment mais le dénommé 'Little', que je ne connais pas par ailleurs, est en photo en quatrième de couverture avec les autres pilotes de l'escadron. Un petit air de Sonny Tuckson je trouve.
Le livre n'est pas disponible sur le site des éditions Zephyr, ceux qui seraient intéressés doivent le commander par courrier.

Messagepar Clansman » 27 Janvier 2017, 12:03
Entre 1967 et 1969, la Snecma étudie un nouveau réacteur, le Super Atar, qui est finalement baptisé M53. Dassault envisagea un bon nombre de projets autour de ce réacteur, en particulier l'ACF, mais auparavant il faudrait le tester en vol.

Un Mirage F1, tout nouveau produit Dassault, est donc sélectionné pour servir de banc d'essais volant. Selon les sources, il porte alternativement la désignation Mirage F1-E (pour Europe, ou encore Exportation, ne pas confondre avec le Mirage F1E pour Export ultérieur) et Mirage F1-M53 (du nom du réacteur). On peut supposer qu'il porta d'abord la désignation F1-M53 à ses débuts, puis F1-E lors du concours OTAN de 1973, et revint à la désignation F1-M53 après l'échec au concours et l'apparition du Mirage F1E d'exportation. On trouve aussi la désignation F1E-M53.

Quoiqu'il en soit, il est proposé dès 1970 et l’État en commande un exemplaire, pour un programme d'essais de deux ans, le 13 mars 1973. L'étude du prototype démarre le 1er avril suivant.

Le M53 développe 5550 kgp à sec et 8500 kgp avec réchauffe (5000/7200 kgp pour le 9K50 du Mirage F1C), ce qui nécessite de revoir la structure (principalement à l'arrière), d'agrandir les entrées d'air et les souris et de renforcer le train d'atterrissage. Le M53 est plus léger (14%), plus court (18,5%) et moins gourmand en carburant (55%) que le 9K50. Le nez est également revu afin d'intégrer une perche de ravitaillement rétractable (le Mirage F1C-200 n'est pas encore apparu). Le pare-brise conserve ses montants. Il est également un peu plus long : 50 pieds 11.5 pouces au lieu de 49 pieds 26 pouces afin de rétablir le centrage et d’accommoder davantage d'électronique. Le reste (voilure, empennage) est identique au Mirage F1C et donc interchangeable.

Ce sont surtout son autonomie et sa vitesse ascensionnelle qui sont améliorées, la vitesse maximale en palier reste la même (2350 km/h). Son plafond augmente de 4000 pieds et sa vitesse ascensionnelle augmente de 11810 pieds/minute au niveau de la mer (60 m/s), du double en altitude. Concrètement, il monte à Mach 1,8 à 40000 pieds en 5 minutes 20 secondes au lieu de 8 minutes.

Il emporte plus de carburant, mais pèse plus lourd à vite (un peu plus de 8 tonnes contre 7200 kg) pour une même masse maximale. Son autonomie est augmentée de 460 km, son rayon d'action en Hi-lo-hi avec 4 bombes de 1000 livres est augmenté de 120 km. La capacité en armement est identique mais autorise plus de souplesse d'emploi. Sa maniabilité est également meilleure (+ 0.7g à Mach 0.95 et basse altitude). En définitive, il coûte 20% plus cher qu'un Mirage F1C.

Le Mirage F1E-M53 est proposé, mais en catastrophe, dès 1973 au concours de l'OTAN qui vise à remplacer les F-104G de 4 pays, soit la Belgique, le Danemark, la Norvège et les Pays-Bas. Il a comme concurrents le Saab 37 Viggen (1er vol en 1967) et le F-16 Fighting Falcon (1er vol le 2 février 1974). C'est le fameux "marché du siècle".

Dassault propose de rétrofiter les futurs appareils de série avec des CDVE s'il l'emporte. L'avionique (Centrale inertielle SAGEM Kearfott SNKN 2603, visualisation tête haute, radar Cyrano IV-100) est améliorée pour donner au Mirage F1E-M53 des capacités multi-rôles comme l'attaque au sol et l'interdiction lointaine (le Mirage F1A n'est pas non plus apparu). Elle n'est cependant pas encore montée. Il n'a pas encore de commandes de vols électriques, celles-ci n'étant pas prêtes.

Le Mirage F1E-M53 vole pour la première fois le 22 décembre 1974 à Istres, entre les mains de Guy Mitaux-Maurouard, et franchit Mach 1,35. A cette date, le Mirage F1C est entré depuis un an en service. 3 jours plus tard, il dépasse Mach 2. Le 8 janvier 1975, à son 8e vol, il est officiellement présenté aux clients potentiels. Dès l'automne 1973, le gouvernement belge d'André Leburton l'avait sélectionné (le F-16 n'était pas encore prêt), mais il tombe et le contrat n'est pas signé.

Le 7 juin 1975, c'est le F-16, le modèle le plus récent (le prototype du Mirage F1 a volé en 1966) qui l'emporte : 5 mois auparavant il a remporté le concours LWF de l'USAF. Il faut bien reconnaître qu'il est de loin le plus moderne, malgré les améliorations du Mirage F1E-M53. Ce dernier finit deuxième, mais ce n'est pas suffisant et le second prototype commandé, qui devait accueillir le système d'armes, est annulé. Un biplace F1D-M53 était également prévu.

Quand à l'armée de l'Air, elle ne s'intéresse pas du tout au Mirage F1E-M53 (même si le gouvernement, lui, envisage l'achat ou le retrofit de 40 à 120 exemplaires si deux autres pays l'achètent) et lui préfère le futur ACF qui sera cependant abandonné. En définitive, elle se tournera vers un autre avion motorisé avec le M53, le Mirage 2000, qui constituera un opposant plus crédible au F-16.

Le gouvernement met fin au programme le 20 mai 1976 et rachète le prototype, qui reprend ses fonctions de banc d'essais volant pour ce futur Mirage 2000.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_ ... Conception

https://en.wikipedia.org/wiki/Dassault_ ... ge_F1_M-53

https://www.aviafrance.com/dassault-bre ... e-5694.htm

http://www.aviastar.org/air/france/dass ... -1_m53.php

http://www.airvectors.net/avmirf1.html#m2

http://www.checksix-forums.com/viewtopi ... 9&t=128491

http://www.secretprojects.co.uk/forum/i ... pic=116.15

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 27 Janvier 2017, 13:17
La fiche sur le site

Ben dis donc, heureusement quelque part que ce n'était qu'un proto...

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Cinétic » 27 Janvier 2017, 22:54
Clansman a écrit: Il emporte plus de carburant, mais pèse plus lourd à vite (un peu plus de 8 tonnes contre 7200 kg)

Une coquille.

Sinon, ça ce comprend que ça soit un échec, avec un moteur + petit et + léger, ils arrivent quand même a sortir un appareil + lourd, donc le gain de performance est faiblard et pour un prix 20% plus élevé! Aïe!
Face au F-16 block15 en face le choix est vite fait.

Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.



Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
Messagepar Clansman » 28 Janvier 2017, 07:15
Hop, corrigé sur le site, merci.

Le Mirage F1 Marine :

A la fin des années 1960, la Marine Nationale envisage le remplacement de l’Étendard IVM. L'achat de 100 appareils est envisagé. Le Jaguar M un temps envisagé et testé se révèle, entre autres, sous-motorisé. Une solution nationale étant préférée, l'A-4M Skyhawk et l'A-7E Corsair II sont rejetés.

En septembre 1971, Dassault propose une version navalisée du Mirage F1, le Mirage F1 Marine (on trouve également les appellations Mirage F1M ou F1N). Celui-ci se base sur le Mirage F1E, la version à réacteur M53 (mais dépourvue de post-combustion afin de réduire la vitesse d'approche) qui volera fin 1974. En effet, l'appareil navalisé va peser 400 ou 1000 kg de plus que la version terrestre, ce qui nécessite un surcroît de puissance. Une nouvelle voilure est également envisagée.

De plus, le Mirage F1M pourrait également remplacer les F-8E Crusader. Les premières livraisons pourraient se faire en 1976. Un Mirage F1 effectue d'ailleurs des simulations d'appontage sur piste, et le pilote, qui a également fait les essais du Jaguar M, a l'impression qu'il sera plus facile à apponter que ses concurrents.

Mais en 1973, la Marine lui préfère finalement une version modernisée de l’Étendard, le Super-Étendard, qui a l'avantage d'être dans ses moyens. En effet, le Mirage F1 Marine est trop cher, et il faudrait un réacteur de 10 tonnes de poussée. Or, le fuselage du Mirage F1 est trop fragile pour supporter plus de 9 tonnes de poussée. A cause de cela, il n'est pas possible de réduire la vitesse d'approche à 125 nœuds. Enfin, les performances calculées sont inférieures aux exigences (interception à Mach 2 à 50 000 pieds d'altitude en 9 minutes au lieu de 7, autonomie de 45 minutes au lieu d'une heure 40). Ces exigences sont déraisonnables, mais le projet est alors abandonné sans qu'aucun prototype ne soit construit. De plus, Sanguinetti, major général de la Marine en 1972 et vice-amiral d’escadre en 1974, est opposé au Mirage F1 du fait de sa vitesse d'approche trop élevée et de ses... médiocres capacités d'attaque au sol.

Le projet est relancé à la fin de la guerre du Vietnam, en 1976, lorsqu'il s'agit de remplacer les Crusader. Une nouvelle fois, la Marine Nationale pourrait disposer à terme d'un appareil unique, le Mirage F1M pouvant également remplacer le Super-Étendard à la fin de sa carrière. Mais une fois de plus, les considérations économiques s'imposent et le Crusader ne fut pas remplacé mais modernisé.

Tout cela n'a cependant pas empêché quelques Mirage F1 de porter une cocarde à hameçon... du fait de certains mécaniciens un rien blagueur. Il vaut donc mieux éviter de laisser traîner son Mirage F1 sur une base aéronavale sans surveillance.




http://www.ffaa.net/aircraft/super-eten ... ard_fr.htm

http://lefauteuildecolbert.blogspot.fr/ ... -pour.html

http://www.checksix-forums.com/viewtopi ... 9&t=128875

http://www.air-defense.net/forum/topic/ ... ne/?page=4

http://www.air-defense.net/forum/topic/ ... irage-f1m/

http://www.secretprojects.co.uk/forum/i ... 116.0.html

http://pics-aeronef.discutfree.com/t22p ... -mirage-f1

https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 28 Janvier 2017, 07:20

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar ouakamois » 07 Juin 2017, 18:41
Un petit tour à Bordeaux...
Dassault Mirage F1BQ CN4656 IRAK

Messagepar Ansierra117 » 07 Juin 2017, 19:36
Topissime, merci Ouakamois :)

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Nico2 » 15 Juin 2017, 21:08
Ah oui, superbe photo !

¤ Nicolas

Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Nico2 » 16 Juillet 2017, 18:30
Bientôt une nouvelle vie outre-atlantique pour nos anciens Mirage F-1 :

La France va céder 63 Mirage F1 pour l’entraînement de l’armée de l’air américaine.

Le chiffre d’affaires attendu pour la maintenance est de 300 millions d’euros.

L'armée américaine va bientôt faire voler ses F-35 flambants neufs contre des vieux Mirage F1. La ministre des Armées Florence Parly doit conclure cette semaine la vente de 63 Mirage F1 à la société Airborne Tactical Advantage Company (ATAC), une filiale du groupe Textron.

Ces avions de chasse, maillon clé dans les opérations aux Balkans et en Libye, joueront désormais le rôle de l'adversaire lors des entraînements des pilotes américains de l'US Air Force. Une seconde vie pour ces appareils qui rouillent sous les hangars de la base de Châteaudun (Eure-et-Loir) depuis qu'ils ont été retiré du service en 2014.

(...).

¤ Nicolas

Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar foxkilo02 » 16 Juillet 2017, 20:13
Bonne nouvelle! Par contre si on a bien le coût de la maintenance, on a rien sur le coût d'acquisition en lui-même.
Sinon, c'est une porte qui se ferme pour nos amis argentins et de la place de faite à Chateaudun ;)

"Pro patria et humanitate"
Messagepar d9pouces » 16 Juillet 2017, 20:22
63 ? Ça me semble beaucoup !

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar foxkilo02 » 16 Juillet 2017, 22:21
d9pouces a écrit:63 ? Ça me semble beaucoup !

D'après l'article c'est 63 pour en faire voler de 30 à 45. Par contre, on sait combien il nous en restera?
Au moins un «tout neuf» à Corbas et le 656 en pot de fleur sur la DA 273! :p

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Ansierra117 » 16 Juillet 2017, 23:22
63 avions, 20 millions d'€...ça fait 317.000€ l'avion. Ca fait vraiment pas cher

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar stanak » 17 Juillet 2017, 12:33
c'est plus que le prix d'une vente à la ferraille et content qu'ils aient une 2e carrière aux US
avec une chance de les recroiser un jour 8-)

Messagepar Clansman » 25 Juillet 2017, 06:49
Ca faisait un petit moment que les Américains s'intéressent au Mirage F1, vu qu'ils en croisent souvent lors de leurs opex (Libye, Irak, un jour peut-être Iran)...

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)