(soyons un peu chauvins !)
Messagepar Clansman » 02 Juillet 2011, 08:35
Le 14 décembre 1956, l'OTAN lança un concours destiné à se procurer un appareil de patrouille maritime à long rayon d'action. Il devait remplacer les P2V Neptune et faire face aux nombreux sous-marins soviétiques. Bréguet proposa son modèle 1150 et remporta la compétition, qui l'opposait à une vingtaine de concurrents, le 30 janvier 1959. 2 prototypes et 2 avions de présérie, au fuselage plus long d'un mêtre, sont alors construits. La société SEBCAT (société européenne de construction de l'avion Bréguet Atlantic) est créée le 2 octobre 1961.

L'appareil effectua son vol inaugural le 21 octobre 1961 à Toulouse, avec Bernard Witt aux commandes. Le deuxième prototype, qui sera perdu en vol suite à la rupture de l'aile, s'envole le 25 février 1962. Le 3e prototype fut le premier à disposer d'un système d'armes complet et vole pour la première fois en février 1963. Enfin, le dernier s'envole en septembre 1964. La première commande intervient le 6 juin 1963, avec 20 appareils pour la France et autant pour l'Allemagne.

L'Atlantic se caractérise par une cellule en 8, dont la partie supérieure est préssurisée, et un radar rétractable placé sous le fuselage. Son MAD (détecteur d'anomalies magnétiques) est placé dans la queue. C'est un bimoteur équipé de 2 Rolls-Royce Tyne 22, dérivés du moteur du C-160. Il s'agit d'un des rares avions spécialement conçus pour la patrouille maritime, et non dérivé d'un avion de ligne, avec le P2V Neptune.

L'Atlantic est armé de torpilles L4, Mk44 puis Mk46, de 12 grenades sous-marines Mk54 et Mk101, de bombes et de bouées sonores en soute, de missiles AS-12 et AS-37 sous voilure. Il est équipé d'un radar DRAA-2B, d'un système de détection d’émissions radar ARAR-10, d'un système ARAX-11, d'un détecteur d'anomalies magnétiques DHAX-1. Ses missions sont la lutte anti-navires et anti sous-marine, la patrouille maritime, la surveillance côtière, la recherche des naufragés et le sauvetage en mer. Il peut également servir de PC volant, au transport de commandos, et à écouter les communications adverses.

Il entre en service le 10 décembre 1965. La France reçoit les appareils avec un numéro impair, l'Allemagne ceux avec un numéro pair. La France commandera 20 appareils supplémentaires, et retirera les siens en 1996. L'Allemagne a remplacé ses Atlantic par les P-3 ex-hollandais, considérablement modernisés. 5 d'entre eux furent modifiés pour des missions ELINT, et elle utilise encore 3 appareils, au sein de l'escadron Graf Zeppelin. Il seront remplacés par l'Eurohawk. En 1967, la société Bréguet est absorbée par Dassault, devenant Dassault-Bréguet.

En 1968, la Hollande commande 9 appareils (dont 4 vendus par la France), qui seront remplacés par des Orion. La Hollande perdit 3 appareils, ce qui l'obligea à clouer la flotte au sol en 1981. L'Italie commande également 18 Atlantic la même année, qui servirent au sein des 86e et 88e gruppo. Ils furent remplacés également par des Orion.

La production, interrompue en 1968, reprend entre 1972 et 1974 pour 22 appareils, dont 4 destinés à remplacer les appareils français vendus à la Hollande. L'Atlantic sera cependant fortement concurrencé par le P-3 Orion. 3 Atlantic furent vendus au Pakistan, formant le squadron 29. L'un d'eux fut abattu par un MiG-21 indien le 10 août 1999, tuant 16 personnes. Au total, il fut construit à 87 exemplaires, et 8 appareils furent perdus : l'appareil pakistanais, les 3 hollandais et 4 français. Un appareil allemand s'est écrasé en 1985 mais fut réparé.

En 1978, une nouvelle version, alors nommée Atlantic Nouvelle Generation, fut étudiée afin de s'opposer plus efficacement aux nouveaux sous-marins. L'ATL2 est conçu à partir de 2 Atlantic de série, les n°42 et 69. Il effectua son vol inaugural le 8 mai 1981 entre les mains de Jacques Jesberger. La nouvelle orthographe, Atlantique 2, est décidée par François Mitterrand qui veut la distinguer de la première version à vocation otanienne.

Il emporte 3000 kg de charges offensives dans une soute ventrale de 27 m3 : 8 torpilles Mk46, remplacées depuis par 6 MU90, 2 missiles AM-39, 12 grenades sous-marines et des bouées sonores. Il est équipé d'un radar DRAA-10B Iguane, d'un FLIR JIAI-1A Tango, d'un système de détection d’émissions radar ARAR-13A, d'un MAD Crouzet DHAX-3, d'un système DSAX 1 Sadang pour le traitement des données associées aux bouées sonores, et de la liaison 11. Son équipage comporte entre 10 et 12 personnes : 2 pilotes, un mécanicien, un officier coordinateur tactique, 5 opérateurs électroniciens et entre 1 et 3 observateurs. Il peut aussi emporter jusqu'à 24 personnes. Depuis juillet 2008, l'Atlantique 2 possède une capacité secondaire de bombardement avec 4 GBU-12 en soute, mais sans désignateur laser.

Cependant, s'il possède une endurance de 14 heures, il n'est pas fait pour voler haut. Or, la faiblesse apparente de son autoprotection le rend vulnérable aux missiles sol-air.

Il sera commandé par la France le 24 mai 1984, et construit par un consortium européen réunissant Dornier, MBB, Dassault, Aérospatiale, Aeritalia et la société belge SABCA. La France est cependant la seule à mettre en ligne des ATL2, avec 28 appareils commandés (42 prévus à l'origine) et entrés en service en 1990. Ils furent livrés de 1989 à 1997 et l'un d'eux, le n°10, est sorti de piste en janvier 2007 et fut radié des contrôles. Il en reste donc 27 en parc et 15 en ligne en mars 2008, dont un basé à Dakar et un autre à Djibouti. Ils servent au sein des flottilles 21F à Nîmes et 23F à Lann-Bihoué. Ils participèrent à l'opération Atalante, dans l'océan Indien, et l'un d'eux fut utilisé pour rechercher l'épave du vol AF447.

En 2007, fut décidé de remettre complètement à jour l'avionique des ATL2, ainsi que son système d'armes. La nouvelle version, appelée ATL3, effectue son vol inaugural le 18 juin 2009 entre les mains d'Étienne Faurdessus. Il est équipé de deux turbopropulseurs Allison AE 2100, qui remplacent les Tyne Mk21. L'ATL3 est proposé également au Royaume-Uni qui s'est séparé de ses Nimrod, et à l'Allemagne pour remplacer ses Atlantic de 1ere génération.

La remise à niveau des ATL2 est prévue en 2 phases : la première concerne la modernisation du calculateur central de contrôle de mission, du système acoustique avec un plus grand choix de bouées, l'ajout d'un système TCAS (évitement de collision), d'un système de reconnaissance d'avions et des instruments de navigation plus précis. Elle est inscrite dans la loi de programmation 2009-2014, mais a déjà pris un retard de deux ans. La deuxième concerne le radar, le FLIR, l'autoprotection et l'ajout de la liaison 16 et 22. Elle est prévue pour 2015. Les Atlantique devraient alors tenir jusqu'en 2030.



viewtopic.php?f=30&t=589

http://fr.wikipedia.org/wiki/Breguet_Atlantic

http://www.societe.com/societe/societe- ... 04234.html

http://www.netmarine.net/aero/aeronefs/ ... /index.htm

http://www.ixarm.com/-Atlantique-2-

http://secretdefense.blogs.liberation.f ... atlan.html

http://www.avionslegendaires.net/dassau ... ntique.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Breguet_Atlantic

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar stanak » 02 Juillet 2011, 09:08
Image
l'avant dernier Atlantic allemand retiré en 2009, le dernier le fut en 2010
Image

Image
un Atlantique de la 21F sur la base de Nîmes-Garons (qui ferme aujourd'hui même)
Image

Messagepar Clansman » 02 Juillet 2011, 09:14
Ah, donc les Allemands n'ont plus d'Atlantic du tout, alors ?

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar stanak » 02 Juillet 2011, 09:26
il était venu au meeting de Hyères avec une déco sympa, j'ai effacé la photo par erreur (leçon : ne jamais trier après l'apéro)
il a été retiré du service le 20 juin 2010

Messagepar Clansman » 02 Juillet 2011, 09:52

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Stef » 24 Août 2011, 20:51
Clansman a écrit:Ah, donc les Allemands n'ont plus d'Atlantic du tout, alors ?


Non, ils ont racheté des P-3

Messagepar Clansman » 25 Août 2011, 08:41
OK, merci !

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar stanak » 22 Mars 2012, 20:07
cet aprèm, une bonne surprise
Image

Messagepar PCmax » 22 Mars 2012, 23:12
Stanak ou le Lucky Luke de la photo aérienne ! :D

Chapeau. ;)

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar Paxwax » 01 Février 2013, 14:26
Des avions Atlantique 2 emploient au Mali ce qui doit etre les premieres GBU12 tirees en operation par ce type d'avion (sauf erreur?).

Pas d'indication sur le type de cibles visees, ni sur le succes des frappes.

Source: Mer et Marine

Clan's, tu notais que:
Clansman a écrit:Or, la faiblesse apparente de son autoprotection le rend vulnérable aux missiles sol-air.

Je suppose qu'il faut toutefois des missiles montes sur de vraies rampes de lancement, type Aster ou Crotales? Et notamment, j'espere que de simples Manpads ne suffisent pas?

"En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.
Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ....

Kamikaze : Banzaï !

Etonnant, non?"

Desproges
Messagepar JFF » 01 Février 2013, 16:14
Tout dépend de l'altitude de vol.
En gros, au dessus de 15 - 20 000 pieds, le risque devient très faible vis à vis des manpads.
de plus, sur un engin comme l'Atlantique, il est relativement facile de rajouter des lances leurres ou des tourelles de leurrage pour des missiles IR

Messagepar Clansman » 01 Février 2013, 16:17
J'avais oublié ça... Merchet confirme dans son blog que l'ATL n'est pas fait pour voler haut, ce qui n'a rien d'étonnant pour un avion de patrouille maritime. Je sais pas ce que peuvent donner des MANPADS contre un Atlantique, mais c'est un risque que je n'aimerais pas prendre...

J'espère me tromper.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar foxkilo02 » 01 Février 2013, 16:39
Dans le bouquin de Frédéric Zumbiehl, "pilote de chasse" il y a une anecdote sur un atlantique2 lors de l'opération Tacaud au Tchad. Alors que l'appareil passe au dessus d'une colonne de véhicule un SA-7 est tiré et vient "mourrir" à quelques mètres...
L'Atlantique devait ainsi toujours resté à une altitude de sécurité d'environ 16 000 pieds et malgré la rareté des missiles , les rebelles n'hésitaient pas à les employer pour vérifier ! :evil:

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Sharky 125 » 01 Février 2013, 17:13
De toutes façons on ne tire pas des GBU en radada.

On peut défier le ciel, mais il ne faut pas se moquer de lui.

J-M Saget
Messagepar Paxwax » 01 Février 2013, 17:44
OK, c'est plutot rassurant donc. Encore que je ne sais pas trop si une altitude de 20000 pieds est handicapante ou non pour faire de la reco?

"En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.
Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ....

Kamikaze : Banzaï !

Etonnant, non?"

Desproges
Messagepar Sharky 125 » 01 Février 2013, 18:31
L'ATL fait surtout de la reco électronique, donc l'altitude est un avantage pour capter des signaux.

On peut défier le ciel, mais il ne faut pas se moquer de lui.

J-M Saget

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)