(soyons un peu chauvins !)
Messagepar Clansman » 16 Février 2017, 08:54
Le Br.1180 fut conçu à partir de 1958 comme concurrent du Mirage IV, et plus exactement du Mirage IV-B, version deux fois plus grande que le Mirage IV-A.

C'était un bombardier stratégique, supersonique à ailes hautes, dont l'autonomie était de 4000 km. Il ressemblait à un Jaguar très agrandi (dont le projet initial, le Br.121, était conçu à peu près à la même époque), propulsé par deux réacteurs Olympus. Il faisait plus de deux fois la taille du Br.126, futur projet qui mènera à l'Alpha Jet, ce qui donnerait une longueur d'environ 25 mètres.


La fiche sur le site


http://www.secretprojects.co.uk/forum/i ... 738.0.html

http://www.secretprojects.co.uk/forum/i ... ic=9738.15

http://www.whatifmodellers.com/index.ph ... aefuv18lt4

http://www.whatifmodellers.com/index.ph ... 12.15.html

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 29 Mai 2017, 06:22
Refonte du 1180 :


Le Br.1180 fut conçu à partir de 1958 comme concurrent du Mirage IV, et plus exactement du Mirage IV-B, version deux fois plus grande que le Mirage IV-A. Il fut proposé dans le cadre du programme Minerve, qui, à la fin des années 1950, était destiné à procurer à la France une force stratégique de frappe nucléaire.

Le Br.1180 était un bombardier stratégique, supersonique à ailes hautes, dont l'autonomie était supérieur à 4000 km. Il ressemblait à un Jaguar très agrandi (dont le projet initial, le Br.121, était conçu à peu près à la même époque), propulsé par deux réacteurs Olympus, des Bristol BS593/3 de 19200 kgp avec PC. Ils étaient alimentés par des entrées d'air rectangulaires. Les tuyères débouchaient directement à l'arrière de l'appareil, sous l'empennage. Il faisait plus de deux fois la taille du Br.126 (futur projet qui mènera à l'Alpha Jet), ce qui lui donnait une longueur de 33 m pour une masse en charge de plus de 60 tonnes.

Il s'agissait d'un triplace, emportant un missile balistique Matra 600 dans une soute en fuselage. Il pouvait être ravitaillé en vol, voire servir de ravitailleur. L'avionique devait permettre la navigation à très haute et très basse altitude, ainsi qu'un lancement de précision du Matra 600.

Ni le Br.1180 ni le Mirage IV-B ne furent finalement construits, car trop chers, trop ambitieux, et dépendant de l'étranger en ce qui concerne la propulsion. C'est finalement le Mirage IV-A plus petit, doté de réacteurs français, qui fut choisi pour la production en série.

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 29 Mai 2017, 07:30

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité