(soyons un peu chauvins !)
Messagepar stanak » 10 Mai 2010, 17:19
pour être exact, c'est un Mirage IIIE avec un nez de R soit un IIIE(R) selon Airliners
sinon, le CAEA, l'actuel propriétaire, le désigne comme un IIIE.

Messagepar PCmax » 10 Mai 2010, 17:44
stanak a écrit:pour être exact, c'est un Mirage IIIE avec un nez de R soit un IIIE(R) selon Airliners
sinon, le CAEA, l'actuel propriétaire, le désigne comme un IIIE.



C 'est vrai qu'en regardant de plus près, il s'agit bien d'un IIIE équipé d'un nez de R.

Un gros détail extèrieur permet de les différencier. Le bord d'attaque de la dérive est d'une seule pente sur le IIIE. Sur le R, le même bord d'attaque forme un triangle avant l'arrivée sur le haut du fuselage.

Bizarre cet avion ! :?

Mirage V

Mirage IIIE

Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel
J'ai survolé les cimes battues par les vents
Et sous la coupole sainte de l'espace infini
Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.

1/13 Artois
Messagepar foxkilo02 » 11 Juin 2010, 15:43
Il y a quelques mois déjà, j'avais commencé un travail de recherches sur les mirages III français. Mais le manque de temps et surtout, la sublissime fiche de Pcmax m'ont un peu stoppé.
Je rajouterais donc , histoire de compléter en images cette présentation quelques vidéos de "pelles à tarte" :mrgreen: trouvées sur le Net

Les débuts du mirage III
Record de vitesse en circuit fermé de Jaqueline Auriol
Les incontournables "chevaliers du Ciel" Tanguy et Laverdure

Et pour aller plus loin... Manuel de vol à acheter

"Pro patria et humanitate"
Messagepar d9pouces » 03 Septembre 2010, 09:06
Une petite phrase de Clans m'a fait tilter :
des projets de Mirage III construits par Boeing sur le point d'aboutir


Peux-tu nous en dire plus ?

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett
Messagepar Clansman » 03 Septembre 2010, 11:31
Je te dis ce dont je me souviens, je chercherai des sources dès que possible. :)

Le projet en question s'appelait Mirage-IIIW (W pour Wichita), il était question de faire construire le Mirage III par Boeing. Les négociations allaient l'air de pas mal se passer entre avionneurs, qui étaient assez enthousiastes. Pour Boeing, il s'agissait d'avoir un produit capable de concurrencer le F-5A et le F-104. Pour Dassault, on le devine, de mettre un pied aux Etats-Unis. Ca se passait à l'époque des Mirage IIIT et V, me semble-t-il, qui étaient propulsés d'ailleurs par des moteurs américains. Une petite maquette avait même été faite.

Le projet a échoué, pour des raisons politiques je crois. La première fois que j'en ai entendu parler, c'était dans un livre sur le Mirage écrit par Jack Gee, que nous avons à la bibliothèque.

EDIT : en tapant simplement Mirage IIIW dans google, on trouve des bribes d'infos, surtout en anglais d'ailleurs.

Exemple,
Wiki anglais et Air Vector a écrit:The Mirage IIIW was a lightweight fighter version, proposed for a US competition, with Dassault partnered with Boeing. The aircraft would have been produced by Boeing, but it lost to the Northrop F-5 Freedom Fighter.


Sur ce forum :

http://www.secretprojects.co.uk/forum/i ... opic=414.0

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Clansman » 02 Octobre 2010, 11:44
Pour nous remettre de nos émotions concernant le Rafale, la fiche du site sur un succès à l'export d'un avion célèbre de Dassault, j'ai nommé :

Le Mirage III. Texte de Papy Max.

Laissons tomber le Rafale et reconstruisons le Mirage III. :mrgreen:

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar foxkilo02 » 05 Novembre 2010, 11:14
Que sont devenues nos "pelles à tarte" ?
Histoire de compléter la superbe fiche de PCMAX voici le resultat de recherches sur les mirage IIIE français.
N'hésitez pas à compléter/corriger mes coquilles et oublis.
L'ensemble de cette recherche a été effectuée sur le Net. Je n'ai malheureusement pas eu accès à la "bible", le tome II du Mirage III de CHENEL, MOREAU et AUDOUIN aux éditions DTU. :S

Mirage IIIE:
CN Immatriculation Commentaires
401 2-EM, 2-EO, 2-LD, 4-BA,13-QH Exposé à l'EETAA 722 à Saintes (17)
402 2-ED,2-LA,2-LD,2-LN,13-QL,13-QR. A participé à la Validation du missile Matra 530 infrarouge en octobre 1964 à Béchar (Algérie). Préservé à Savigny-lès-Beaune (21)
403 2-EN,2-LB,4-AA, 13-QB,13-QE. Stocké à Colmar-Meyenheim (68)
404 2-ES,2-LE,2-LF,2-LQ,2-LS,13-PR,13-QN stocké à Cognac-Châteaubernard (16)
405 2-EA,2-LC,13-QD,13-QP Le 29 janvier 1980, le Mirage IIIE n°405 de l'EC 3/2 "Alsace" engage la barrière d'arrêt d'urgence, sans dommages majeurs.
406 13-PQ . Crash le 3 octobre 1968. Collision avec le n°548 lors d'un entrainement en Corse.
407 2-LD,13-PF,13-PS Crash le 17 avril 1972 près de Thierenbach (68). Détruit en approche de Colmar après un exercice de tir air/sol. Accroche les arbres, en suivant son leader en étagement négatif lors d'une descente en condition de vol aux instruments (IMC).
408 2-LQ,13-PD Crash Le 22 mars 1974. Décrochage compresseur et extinction réacteur en région d'Auxerre, l'appareil s'écrasera dans le bois de Maloquin vers Fontaines (89).
410 2-EB,13-PN,13-PU,13-QC. Retiré du service en 98 et utilisé pour la formation par L'EPA, l'Ecole des Pupilles de l'Air (BA 749).
412 2-EQ,2-LH,13-PN,13-PT,13-QA,13-QF,13-QN .Retiré définitivement du service en 1997 et stocké sur la BA 705 (37)
414 13-QS crash le 22 septembre 1968. Cause inconnue
415 13-PK crash le 19 janvier 1968. Cause inconnue
417 3-JR,13-PA. crash le 28 janvier 1970. Cause inconnue
418 2-ET,2-LB,13-PB,13-QQ,13-QT. Préservé au Musée européen de l'aviation de chasse Montélimar-Ancône (26).
419 2-EF,2-LT,13-PC,13-QC,13-QH. Vendu d'occasion au Brésil
421 13-PD crash le 31 août 1966. Cause inconnue
422 2-LA,2-LO,13-PE Crash le 18 juin 1971 à Badenweiller en Allemagne. Apparement, blocage de l'horizon artificiel lors d'un vol à faible visibilité.
423 2-EL,2-EP,2-LG,2-LN,13-PF,13-QB,13-QM,13-QQ
424 13-PG Crash le 08 octobre 1970 à Montmirail (77). Cause inconnue
425 2-EE,2-EL,2-LG,13-PH,13-QJ. Socké sur la base Base Aérienne 278 Ambérieu En Bugey (01)
426 2-EH,2-LA,2-LC,2-LK,2-LR,13-PI,13-QG Carcasse servant à l'ESIS sur la ba 115 Orange-caritat (84)
427 2-LG,2-LH,13-PI,13-PJ,13-QB,13-QP
428 13-PK Crash le 21 septembre 1966. Cause inconnue
429 2-LD,2-LG,2-LO,13-PL. Exposé au Conservatoire d'Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (canopee) sur la base de Chateaudun.(28).
430 2-LF,2-LM,13-PM,13-QI . Crash le 08 novembre 1988 à Hallignicourt (52). Cause inconnue.
431 2-EC,2-ED,2-EG,2-EH,2-LE,2-LI,2-LS,13-QA,13-QD,13-QP .Crash le 27 juin 1984 à Rambervilliers (88). Cause inconnue
432 2-EA,2-EB,2-EL,2-EU,2-LL,13-PN,13-QJ.Exposé au musée Speyer en Allemagne.
433 2-ED,2-LD,2-LJ,13-QO,13-QP,13-QN.
434 2-EF,2-ER,2-LC,2-LE,2-LM,3-IH,13-PG,13-QE,13-QK,13-QP. Carcasse sur la base aérienne 125 Istres-Le Tubé(13).
436 2-ED,2-ER,2-ES,2-LL,2-LR,13-PI,13-QG,13-QM,13-QT. Epave à la base aérienne 118 de Mont de Marsan (40) et ailes stockées à Savigny lès Beaune.
438 2-EC,2-LN,13-PR,13-QE,13-QG,13-QI,13-QM,13-QO préservé à Savigny-lès-Beaune (21)
439 2-LS,13-QG,13-QH,13-QI.Crash près de Grostenquin (57). Cause inconnue.
440 2-EN,13-QF.Stocké à Cuers (83)
443 2-EH,2-LF,13-PF,13-QE,13-QI,13-QS.Le 20 mars 1969, avion endommagé à l'atterrissage suite à l'accrochage d'une balise en bout de piste, les dégâts nécessiteront le retour de l'appareil à l'usine pour des réparations. Le 20 mars 1984, collision en vol de nuit durant la première phase de l'exercice "Datex" entre ce mirage et un Jaguar A de l'EC 3/7.L'appareil se crashera à Chauffour les Bailly (10).
445 2-EE,2-EQ,2-LK,13-QE,13-QI.Le 17 mars 1980, sortie de piste sans gravité suite à une panne de freins. Vendu d'occasion au Brésil
447 2-LH,2-LJ,13-QJ. les n°477 2-LL & 447 2-LJ percutent le sol à Sennevoy le Bas (89), à une trentaine de kilomètres à l'est de Tonnerre lors d'une mission défensive à basse altitude (exercice "Faucon 1980").
449 2-EF,2-EJ,2-LK,13-PJ,13-QL,13-QM. Exposé au musée aéronautique d'Albert (80).
451 2-EG,2-LT,13-PO,13-QF. Crash le 07 juillet 1980. Collision en vol avec le n°485 (55).
452 13-QC,13-Q Crash le 6 janvier 1975 près de Saint-Dizier (52) avec élève pilote Lybien aux commandes. Cause inconnue.
453 2-EC,2-EM,13-QA,13-QO,13-QQ.Stocké au lycée technique de Vitrolles (13)
454 2-EK,2-LN,3-IJ,3-IZ,4-AB,13-QD,13-QK. Avion exposé au Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine (33)
455 13-PQ,13-QG,13-QL. Crash le 16 décembre 1968 dans un champ près de la BA 132 (68).
456 2-EL,2-EM,2-LH,2-LJ,13-PM,13-QL Incident le 1er février 1967 à 10 km NE de Troyes (10). Victime d'un problème technique (vibrations et oscillations),un des réservoirs de 1300 litres sera arraché d'un des réservoirs de 1300 litres.L'appareil sera réparé au niveau de la voilure droite). Crash le 14 avril 1982 à Solenzara (2A). Suite à panne moteur au décollage, l'appareil s'écrasera à quelques kilomètres de la base aérienne 126.
457 4-AA,13-QP . Crash le 08 novembre 1967 à Parme (64). Étouffement moteur à la remise des gaz lors d'une approche en configuration lourde.
458 2-LQ,13-PP Crash le 5 décembre 1968 à Savouges (21). Le pilote fera le sacrifice de sa vie en renonçant à s'éjecter afin d'éviter que la chute de l'avion ne cause des dommages collatéraux.
460 2-EE,2-LI,4-AC,13-PG,13-PK,13-QR Collision en vol avec le Mirage IIIE n°606 à quelques kilomètres de Pontarlier (25) le 22 octobre 1971. Le pilote réussira à ramener son appareil à Colmar (68).Exposé dans les réserves du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
461 2-LI,3-IC,13-PS,13-QK Crash le 1er août 1973 à Romange (39) Impossible de se poser après une panne de train.
462 2-EH,2-LK,2-LQ,2-LR,13-QB,13-QD,13-QQ. Utilisé par le SSIS de la base aérienne 120 de Cazeaux (33)
463 2-LL,4-BB Crash le 1er avril 1970 victime de problèmes technique puis extinction réacteur.
466 2-LR,3-JA,13-QE Crash le 12 mars 1984 dans un bois près de Saussy (21). Cause inconnue.
467 2-LD,4-AL,13-PL,13-QC,13-QJ,13-QP. Devenu Mirage IIIEX après sa vie opérationnelle, ce prototype a volé plusieurs fois au Salon du Bourget. Stocké à Istres une fois les essais terminés, il a été donné au musée européen des avions de chasses de Montélimar (26) par Serge Dassault en 1992.
468 3-IA,13-QC Crash le 6 mars 1967 lors d'une mission d'entrainement à basse altitude. L'appareil accroche la cime des arbres et s'écrase près de Vaux Saules (21).
469 3-IB,3-IF,3-II,3-JI,3-XF,13-PJ,13-PM,13-QM stocké sur la Base aérienne 133 Nancy-Ochey(54)
470 3-JD,3-JJ,3-XJ,3-XT,13-PD,13-QB,13-QR
471 2-EF,2-LL,3-IC,3-IQ,3-JC,3-XK,13-QM,13-QC. Accidentle 8 février 1982. L'appareil manque le décollage en formation et engage la barrière d'arrêt d'urgence. Stocké sur la base de Cambrai.
472 3-IP,3-JB,13-PC,13-PF,13-QL,13-QN. Vendu d'occasion au Brésil
473 3-JD. Crash le 18 août 1966. Cause inconnue.
474 3-JE,13-QE. Crash le 24 juin 1974. Collision en vol avec le 487 près de Traubach le Bas (68)
475 3-ID,13-QL. Crash le 24 juin 1975 près de la BA 132 (68). Cause inconnue.
476 3-JF,3-XD,13-PE,13-QK préservé à chateaudun (28)
477 2-LL,3-ID,3-IE,13-PA,13-PK. Crash le 24 avril 1980 . Percute le sol (avec le mirage IIIE 447) à Sennevoy le Bas (89)une trentaine de kilomètres à l'est de Tonnerre lors d'une mission défensive à basse altitude (exercice "Faucon 1980").
478 3-JG,3-JL,13-QK Crash le 17 juin 1975 près d'Avord. Cause inconnue.
479 2-EI,3-ID,3-IF,3-IH,3-JH,3-XG,4-AC,13-QH,13-QO Vendu au Pakistan en 1996
480 3-IF,13-PF,13-QQ. Crash le 10 août 1981 en forêt de Whir au Val (68). Atterissage trop long, parachute en torche largué, le pilote remets les gaz. La barrière d'arrêt arrache le train. Le pilote coupe son réacteur et s’éjecte.
481 3-JJ,13-PN,13-QF. Crash le 25 octobre 1979. Cause inconnue.
482 3-IG,3-JM,13-QA
483 3-IH,3-IP,13-PL,13-QB,13-QH,13-QI. Stocké à Colmar-Meyenheim(68)
484 2-EI,3-IH,3-IO,3-JJ,13-PQ,13-QK,13-QR stocké à Chateaudun.
485 3-II,13-QI. Crash le 07 juillet 1980. Collision en vol avec le n°451 dans la Meuse.
486 3-JK. Crash le 05 mars 1971. Cause inconnue.
487 3-IJ,13-PA,13-PR, 13-QJ. Crash le 24 juin 1974.Collision en vol avec le 474 près de Traubach le Bas (68).
488 2-EK,3-JL. Crash Le 3 juillet 1974, suite à une mise en vrille lors d'un exercice de combat aérien à Fontenoy sur Moselle (54).
489 2-LH,3-IL,3-JG,13-QF stocké à Avord (18).
490 3-IK,4-BC Crash le 6 mars 1967 lors d'une mission d'entrainement à basse altitude,par mauvais temps (21)
491 3-IQ,3-JF,3-JJ,3-XT préservé au musée des ailes anciennes de Toulouse (31)
492 3-IM,3-JN,13-PO,13-QO Crash le 01 juillet 1980 près de Thorey-Lyautey (54).Cause inconnue.
493 3-IN Crash le 12 février 1968. Cause inconnue.
494 2-LG,2-LO,2-LQ,3-IJ,3-IO,3-XD,13-PA. préservé à Chateaudun.
495 2-EA,3-JA,3-JP,3-XG,3-XL. Stocké à Orange.
496 2-EN,3-II,13-PG stocké à Cambrai (59).
497 3-IA,3-JK Stocké à Rochefort.
498 3-IA,3-IH,3-IR,3-XE,3-XO,4-BC,13-PB,13-QK,13-QL stocké à Nancy Ochey.
499 2-EJ,3-IG,3-IH,3-II,3-IR,3-JQ,13-QB,13-QG,13-QN. En exposition au musée d'Alten Buseck (Allemagne)
500 3-JE,4-AC,4-BE,13-QB,13-QD stocké sur la Base aérienne 133 Nancy-Ochey(54).
501 2-EK,3-IB,3-JE,3-JH,13-QG stocké à Savigny lès Beaune
502 2-EG,3-IM,3-IS,4-AD,4-BE,13-QS. stocké sur la base BA922à Doulens(80).
503 4-AE Crash le 13 juin 1967 à Ambérieu (01). Cause inconnue.
504 2-LL,3-IK,3-IP,3-JD,3-XQ,4-BH,13-QQ. En exposition à l'entrée de la BA 943.504 à Roquebrune.
505 3-IJ,13-PP. Crash le 13 novembre 1982. cause inconnue.
506 3-JC,3-XA,4-AS,13-QI,13-QN En exposition au Muzeum Letectva Kosice (Slovaquie)
507 2-LN,3-JD. Crash le 14 février 1973 près de Rouffach (68). Cause inconnue.
508 3-JF,3-JK,3-JO,3-XF,13-PQ stocké à Orange.
509 3-JE,3-JT,4-AF,4-BE,13-QB. En exposition à la Base aérienne 901 de Drachenbronn (67)
510 4-BD. crash le 09 juillet 1968. Cause inconnue.
511 13-QP. crash le 05 août 1974. Percute le Massif du Champ du Feu (68).
512 3-IC,3-IF,3-IL,3-JC. Crash le 01 juin 1988 près de Suippes (51). Perte réacteur.
513 2-EI,3-IE,3-JG,3-JL,3-JM,13-QQ.Exposé au Conservatoire d'Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (canopee) sur la base de Chateaudun.(28)
514 2-EJ,3-IC,3-IO,4-AF,4-AN,4-BL,13-QH. En exposition à l'aéroport Rennes Saint-Jacques (35)
515 3-JO,3-JM,4-AG,4-BT. En exposition au musée de L'Epopée de l'Industrie et de l'Aéronautique à Albert (80)
516 2-ER,3-JR,4-BB,4-BF,13-PQ,13-QK,13-QP .Utilisé par le SSIS de la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard (16)
517 2-EH,2-LQ,3-IE,3-IJ,3-IS,3-IS,3-JA,3-XR,4-AH,4-BG,13-QB
518 3-JA,4-AC,4-AL Crash le 03 octobre 1979. Cause inconnue.
519 3-ID,3-JG,3-JO,3-XC,4-AL,4-BC,13-PC. Stocké à Captieux (33)
520 2-EQ,3-IT,3-JF,3-JG,3-JI,3-JL,3-JT,4-BG,4-BT. Vendu au Pakistan en 1996
521 2-LA,3-IC,3-IF,3-JM,3-XL,4-AJ. Exposé sur l'aerodrome de Montceau les Mines (71)
522 2-EA,4-BI Crash le 27 avril 1972. Lors d'une mission de nuit, l'appareil se crash sur une maison inoccupée de Broin (21).
523 4-BK. Crash le 25 avril 1968. Cause inconnue.
524 3-IA,3-IG,3-JC,3-XH,3-XI,3-XM,4-AB,4-AK,13-PB . Stocké à Chateaudun (28)
525 2-EP,4-AM. Accident lors du retour du détachement de l'EC 01.002 "Cigognes"à Grazzanize en Italie, l'appareil s'abîme en mer dans le golfe de Gaete.
526 3-IB,3-JH,3-JR,3-JV,3-XH,4-BM,13-QU. Préservé à Orange (84).
527 3-IN,3-JF,3-XJ,4-BN,13-QA,13-QL,13-QP Vendu au PAkistan en 1996
528 3-IQ,3-JQ,4-AN,4-BK Crash le 01 février 1983. Cause inconnue.
529 3-IM,3-JF,3-JI,3-JS,3-XD,3-XS Exposé à l'entrée de la base 117 à Paris (75). Suite aux travaux du futur ministère de la Défense, l'appareil est stocké à Chateaudun en attendant de retrouver sa place en 2014.
530 3-IG,3-IJ,3-JB,3-JH,3-JM,3-XB,3-XM,4-BJ vendu d'occasion au Brésil
531 3-IR Crash le 14 mars 1979.Cause inconnue.
533 4-AE,13-PI. Vendu au Pakistan en 1996
534 3-IF,3-IL,3-IU,3-JL,3-XB,4-AR,4-BC,4-BO .Exposé au Conservatoire d'Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (canopee) sur la base de Chateaudun.(28)
535 3-IH,3-IK,3-IM,3-IN,3-IR,3-IS,3-XK. Vendu au Pakistan en 1996
536 3-JT,4-BJ Vendu au PAkistan en 1996
537 3-IE,3-IF,4-AK,4-AR. Crash le 23 octobre 1982. Cause inconnue.
538 3-IA,3-ID,3-IN,3-JT,3-XF,3-XO,13-QH. En exposition au Yorkshire Air Museum (Angleterre)
539 2-LP,3-IN,3-JA,3-XO,4-AP,13-QI. Vendu au PAkistan en 1996
541 3-IM,3-JM,3-JN,3-JR,3-JV,4-BX,13-QO. Crash le 23 decembre 1981 à Lamarche(88).Percute le relief lors d'une mission à basse altitude et vol aux instruments par météo défavorable.
543 3-IF,13-QD,13-QO. Vendu au PAkistan en 1996
545 3-JH,3-JN,3-XB,3-XD,3-XM,4-BK,13-PJ,13-QO.
546 3-IA,3-IC,3-JC,4-BC,4-BK.Sur aire à feu des pompiers à la BA 136 de Toul-Rosières (54) jusqu'a son ferraillage fin 2001.
547 3-IO,3-JB,3-JE,13-QH. Préservé à chateaudun (28)
548 4-BC.Crash le 03 octobre 1968. Collision avec le 406 lors d'un entrainement en Corse.
549 3-JJ,4-AB,4-AJ,4-BF,13-PM. Exposé au Conservatoire d'Aéronefs Non Opérationnels Préservés Et Exposés (canopee) sur la base de Chateaudun.(28)
550 3-IG,3-JD,3-JH,4-BH,13-PE,13-PH,13-PU,13-QS. Exposé à l'aéroport de Cannes Mandelieu
551 Crash le 1 decembre 1968 en Moselle (Abreschwiller). Cause inconnue
552 2-LJ,4-AJ. Crash le 26 février 1969 à Bourberain (21). Perte réacteur.
553 3-IH,13-PE,13-PI,13-PN. Crash le 02 mars 1978. cause inconnue.
554 3-JL,3-XA,3-XE,3-XP,4-AR,4-BA, 13-QG . Vendu d'occasion au Brésil
555 3-IK,3-JG,4-BE,4-BP,13-QJ. Stocké à Rochefort St Agnant (17).
556 3-IJ,4-BB. Crash le 27 juin 1984. Cause inconnue.
558 3-JC,4-BB,4-BH. Vendu à l'Arabie Saoudite et transferré en Egypte comme Mirage 5SDE
560 F-ZAEC affecté au CEV. Dernier vol d'un mirage III français le 25 novembre 2005. Stocké au Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine.
561 4-AK,4-BK.Crash le 22 décembre 1975. Cause inconnue.
562 4-AE,4-AR,4-BC,4-BR. Crash le 17 mars 1982. Cause inconnue.
564 3-XN,4-AD,4-BG,4-BL. Vendu d'occasion au Brésil. Officiellement le dernier mirage IIIE actif de l'AdlA.
565 3-II,4-AA,4-AL. Exposé à Creil-Senlis
566 3-ID,3-IQ,3-JH,4-AS. Vendu d'occasion au Pakistan en 1996.
567 3-JC,4-BD,4-BM Exposé à l'Ecole du Service de Santé des Armées de Lyon-Bron (69).
568 4-BH,4-BI. Sortie de piste le 24 mars 1988 sur la BA 116 de Luxeuil St Sauveur. L'appareil est réformé.
569 4-AQ. Crash le 22 décembre 1975. Cause inconnue.
570 3-IJ,4-BA,4-BL,4-BO Exposé à l’entrée de l’Etablissement Dassault Aviation d’Argenteuil (95).
571 3-IJ,3-XB,4-AB,4-AC,4-BD,4-BR Luxeuil St Sauveur
572 3-IU,3-XP,4-AC,4-BR Luxeuil St Sauveur
573 3-IA,4-AR,4-BA,4-BM,13-QJ. Accident le 28 avril 1981 à Vaucogne (10). Lors d'un exercice d'assaut, le Mirage percute un pylone. Malgré une panne d'hydraulique et des fuites de carburant, le pilote réussit à poser son appareil à Saint Dizier.Exposé au musée de l'aviation de Beauvais-Warluis (60).
574 3-IB,4-AF,4-BQ. Stocké à Rochefort
575 4-AO. Crash le 29 novembre 1982. Cause inconnue.
576 4-BP. Crash le 07 mai 1976. Cause inconnue.
577 3-XT,4-AN,4-BN,330-BM. Stocké à la base aérienne 118 de Mont de Marsan (40).
578 3-JM,4-AA,4-BE,4-BQ.Après avoir été stocké à Châteaudun, il est réformé le 14 mai 1995 puis est exposé à Beynes(78).
579 3-JB,3-XJ,4-BO. Preservé à Bitche.
583 3-IK,4-BC. Crash le 09 avril 1979. Cause inconnue.
584 3-II,3-IS,3-IT,4-AN,4-BA,4-BL. En restauration à l'E.A.L.C (69).
585 4-BN crash le 05 août 1974. Cause inconnue.
586 3-XF,4-AF,4-BB,4-BN
587 4-AL,4-BF,4-BH,4-BM,13-QL. Préservé au Luftwaffe Museum de Berlin-Gatow.
588 3-IL,3-JE,3-JL,4-AB,4-AG,4-AR,4-BA,4-BB,4-BG. Stocké au Norsk Luftfartsmuseum à Bodö (Norvège).
589 3-JS. Crash le 28 janvier 1982 aux environs de la bA 116 de Luxeuil St Sauveur. Panne réacteur en finale suite à une crique sur la tuyauterie de survitesse, provoquant une fuite d'huile. le 589 fut le Mirage "Milan" S-01
590 3-IG,3-XD,4-AM,4-BE stocké à Floirac (33) à l'AIA (Atelier Industriel de l'Aéronautique)
606 4-BG. Crash le 22 octobre 1971.Collision en vol du n° 460 et du n°606 à Frasnes (25)
607 3-XJ,4-AP En pièce détaché. Fuselage à Saint Aubin.
608 3-IV,3-JR,3-XB,4-AI,4-BI Stocké sur la base de Nancy-Ochey (54).
609 3-XC,3-XM,4-BE,4-BR Préservé à la BA de Dijon Longvic(21)
610 3-IH,4-AH,4-AQ,4-BD Vendu au PAkistan en 1996
611 3-IG,3-XG,3-XS,4-AD,4-BS. Vendu au Pakistan en 1996
612 3-JP,4-AE. Crash le 6 fevrier 1984.Cause inconnue.
613 3-JQ,4-AH . Crash le 16 juillet 1975. Cause inconnue.
614 3-XG,4-AD,4-BE. Crash le 14 novembre 1973. Cause inconnue
615 4-AE,4-BM,4-BT
616 3-IG,4-AG,4-AH,4-BB,4-BQ Exposé sur l'aéroport Le Havre - Octeville (76)
617 3-JR,3-XD,4-AD,4-BE,4-BJ. Le 28 août 1973, tir réel d'une bombe atomique tactique AN 52 (opération « Tamara ») Conservé dans la réserve B du musée de l'air et de l'espace du Bourget.
618 4-AI,4-AJ. Crash le 05 avril 1983 à Lamarche (88). Panne électrique totale à 10 000 pieds.
619 4-BJ,4-BO Vendu au PAkistan en 1996
620 3-IC,3-IE,3-IH,3-JP,3-XK,4-AJ,4-BL,4-BT. Vendu au PAkistan en 1996.
621 3-IF,4-AB, 4-BG
622 4-AL,4-BJ. Crash le 18 mars 1976.Collision en vol avec le 623.
623 4-AM. Crash le 18 mars 1976.Collision en vol avec le 622.
624 3-IZ,3-JG,3-JJ,3-JJ,3-JK,3-JN,4-AG,4-BF.Vendu au Pakistan (1996)
625 3-IC,3-IE,3-JI,3-XI,4-AM,4-BD Vendu au Pakistan (1996)

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Tandure » 05 Novembre 2010, 16:57
Ouah!!!
Beau boulot ça!
Ce serait bien si on pouvait avoir cet inventaire pour tous les avions français

Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaire

Nikon D90/18-105/70-300

"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"
Bossuet
Messagepar Jarod » 05 Novembre 2010, 17:17
Superbe boulot !!!

En tout cas, j'ai compté 74 crashs, sans compter les accidents. Ca fait peur...

"Si l'évolution actuelle persiste, il n'est pas interdit d'espérer que nous posséderons en 1997 : 176 246 généraux pour un seul homme de troupe. Un seul homme de troupe, nous insistons sur ce point. En cas de guerre, si notre unique soldat est tué, nous saurons au moins de qui il s'agit. Car jusqu'alors le désordre était tel que lorsqu'un enfant de la patrie se faisait tuer pour elle, on savait si peu de choses sur lui qu'on était réduit à l'appeler "l'inconnu" ".
Messagepar foxkilo02 » 06 Novembre 2010, 10:13
merci ! J'essayerais d'avancer sur le C, B et R dès que j'aurais un peu plus de temps...

Jarod a écrit:Superbe boulot !!!
En tout cas, j'ai compté 74 crashs, sans compter les accidents. Ca fait peur...

Oui la période était dure pour les pilotes. "Pas une semaine ou un pilote ne rentrait à pied ou ne rentrait pas du tout" comme ils disaient eux même. :S
Mais il faut se replacer dans le contexte de l'époque. Les mirages 3 représentaient un bon technologique considérable par rapport à ses prédécesseurs. La "bête" avec quelques défauts de jeunesse comme par exemple son train un peu faible , son circuit d'huile défaillant, était parfois difficile à maitriser surtout que certains pilotent n'avaient qu'une expérience réduite sur avions à réaction.
Le mirage IIIE apporta une nouveauté/difficulté supplémentaire: le vol tout temps à basse altitude. De nombreux crashs/collisions sont dues à ce nouveau mode opérationnel.
Le taux d'attrition fut donc élevé (environ 0,91), quasiment aussi élevé que celui du F104.

"Pro patria et humanitate"
Messagepar Clansman » 06 Novembre 2010, 10:42
Effectivement, l'apparition des appareils Mach 2, donc à performances élevées, a entraîné un fort taux d'accidents... Ca a du être la même chose avec les Lightning et les MiG-21. :S

Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice... et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).

>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum
>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
Messagepar Jarod » 06 Novembre 2010, 13:24
Oui pour le Mig-21 ce fut l'écatombe, mais faut voir par rapport au nombre d'avions produit aussi. Je pensais vraiment le mirage III plus fiable..

"Si l'évolution actuelle persiste, il n'est pas interdit d'espérer que nous posséderons en 1997 : 176 246 généraux pour un seul homme de troupe. Un seul homme de troupe, nous insistons sur ce point. En cas de guerre, si notre unique soldat est tué, nous saurons au moins de qui il s'agit. Car jusqu'alors le désordre était tel que lorsqu'un enfant de la patrie se faisait tuer pour elle, on savait si peu de choses sur lui qu'on était réduit à l'appeler "l'inconnu" ".
Messagepar Sharky 125 » 14 Novembre 2010, 10:15
Jarod a écrit:Oui pour le Mig-21 ce fut l'écatombe, mais faut voir par rapport au nombre d'avions produit aussi. Je pensais vraiment le mirage III plus fiable..


Les accidents ne sont pas tous forcément dûs à un manque de fiabilité de l'avion, les erreurs humaines comptent pour un bon pourcentage. Comme le dit justement Foxkilo, le IIIE était générateur de percussion de planète par manque de confiance des pilotes dans la nav BA, chose nouvelle à l'époque.

On peut défier le ciel, mais il ne faut pas se moquer de lui.

J-M Saget
Messagepar Jarod » 14 Novembre 2010, 11:38
d'accord, il faisait pas bon d'être pilote à cette époque :P

"Si l'évolution actuelle persiste, il n'est pas interdit d'espérer que nous posséderons en 1997 : 176 246 généraux pour un seul homme de troupe. Un seul homme de troupe, nous insistons sur ce point. En cas de guerre, si notre unique soldat est tué, nous saurons au moins de qui il s'agit. Car jusqu'alors le désordre était tel que lorsqu'un enfant de la patrie se faisait tuer pour elle, on savait si peu de choses sur lui qu'on était réduit à l'appeler "l'inconnu" ".
Messagepar foxkilo02 » 21 Décembre 2010, 17:44
Après les remarques sur le IIIE, une spéciale dédicace pour Jarod, histoire de lui faire vraiment peur. :evil:

Cette fois c'est notre mythique Mirage IIIC qui passe à l'émission "que sont ils devenus ?"
Comme d'habitude, j'attends vos remarques, contributions et corrections.

01 10-RT,10-SA,2-FC A effectué son premier vol le 09 novembre 1960 sur la BA 106 de Bordeaux Mérignac (33). Il fut ensuite affecté à Dijon (21) en 1968 à l'escadron 2/2 "Côte d'Or" jusqu'en 1975. Déclassé, il rejoint alors Rochefort pour être le souffre douleur des arpètes. Visible a l'entrée de l'EETAA 722 à Saintes (17)
02 10-RD. Accident le 30 octobre 1961 lors d'un atterrissage à Mont-de-Marsan. Après réparation, il sera affecté au CEV jusqu'au 28 janvier 1991, où il sera spécialisé notamment dans les vols d'essais du missile AS.37. Actuellement stocké au Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine (33).
03 2-FA. Crash le 28 octobre 1968. Cause inconnue.
04 13-QA. Crash le 03 février 1967 à Saint Martin d'Oney (Landes). Panne réacteur.
05 2-FE, 10-RC. Exposé à Rochefort (17).
06 ?-??. Crash le 21 juillet 1961 à Fos sur Mer (13) à la suite d'une explosion réacteur.
07 2-FD,10-SC. Accident le 20 février, suite à la rupture d'une jambe de train. L'appareil sort de la piste et termine en Belly-Landing sur les bidons. L'avion devra être renvoyé à l'usine pour des réparations. Stocké dans la Canopée de la Base Aérienne 279 à Chateaudun (28).
08 2-FB.
09 2-LM,2-EI,2-FF,5-NF,5-OA. Crash en février 1971. Cause inconnue.
10 2-LF,5-NA,5-ND,10-RD, 10-RJ exposé au Wehrtechnische Studiensammlung Coblence (Allemagne)
11 13-PC,13-QC,2-EC,5-OC5-OM,5-NA,10-SL,10-RA,10-RO. Retiré du service en juin 1985 lors de la dissolution de la 10ème Escadre de Chasse et de l' EC 2/10 "Seine".
12 2-LE,2-EI,2-EP,5-OA,5-NP,10-SN
13 2-LI,5-OB,5-ON,10-SS,10-RS,13-EC Exposé sur pylôneau au centre de la BA 132 de Colmar Meyenheim (68).
14 2-LS,5-NB Crash le 23 juin 1967 à Chatuzange le Goubet (Drôme). Panne réacteur.
15 2-LG Lors d'un survol de la Haute Saône, le n° 15 heurtera en vol le mirage IIIC n° 84. Le n° 84 pourra se poser malgré sa dérive arrachée, par contre le n° 15 endommagé au niveau de l'habitacle se crashera à quelques centaines de mètres du village de Guyonvelle dans la Haute Marne.
16 5-OD,5-OT,5-OA,10-RJ,10-SD,10-RP,2-EF,2-LA . Ferraillé en octobre 2002.
17 5-LC,5-OE. Crash le 18 mars 1968, lors d'un exercice d' interception de nuit à Pailhares Vaudevant (Vaucluse). Collision avec un Fouga Magister.
18 2-EK,2-EJ,5-NQ,5-OF,5-NL,10-SB Crash le 18 mars 1977 à Caudry (59). Perte réacteur, puis incendie, le pilote fera le sacrifice de sa vie pour éviter les zones habitées.
19 13-PO,2-FB,2-LA,5-OL,5-OI,10-RC. Crash le 02 décembre 1976 sur la base 110 de Creil (60). Cause inconnue.
20 13-QA Crash le 30 mai 1963 au dessus de la BA 132 (68). Panne réacteur.
21 2-EK,2-EO,5-OE,10-RA,10-SC, 10-RJ . Exposé au musée Snecma à Melun.
22 2-EI,5-OA,5-NG,10-SQ,10-LA,10-SA,3.10-LA . Retiré du service en septembre 1988.
23 2-EA,10-RM.Crash le 11 octobre 1965. Tombe en panne carburant alors qu'il rallie l'exercice La Fayette à Orange. L'avion se crashera à Orange (Vaucluse)
24 2-EC,2-LC,2-LG,2-LJ,5-OG,10-SA,10-LF. Retiré du service en décembre 1984.
25 2-ED,2-LD,2-LP,5-OP,10-RB,10-SB,10-RM.Exposé sur pylône à l'entrée de la Base Aérienne 921 de Taverny (95).
26 2-EE,2-LI,2-FL,5-NC,10-RC Crash le 27 décembre 1963. Dès le décollage pour un exercice d'interception de nuit, l'appareil présente des anomalies moteur et doit rentrer à la base, à l'atterrissage le parachute frein lâche, l'avion engage la barrière d'arrêt à grande vitesse, la brise et sors de la piste, il sera très endommagé et prendra feu.
27 2-EF,10-LE,2-EQ,2-LD,10-SA,10-LE, 10-RD. Accident le 27 février 1962, le train droit de l'appareil s'affaisse à l'atterrissage. L'avion sort de la piste, la roulette de nez est la roue gauche sont arrachées. L'avion devra repartir à l'usine pour y être réparé. Retiré du service en septembre 1988.
28 2-EG,2-LT,2-FG,2-EQ,5-OM,5-OH,2-FF,5-OH,10-RU,10-SF,10-LL. Accident le 28 février, l'appareil manque son atterrissage et finit dans la barrière d'arrêt, l'appareil devra etre envoyé en réparation. retiré du service en septembre 1988
29 2-EG Accident le 23 août 1961 vers Arc sur Tille (21). A la fin d'une répétition pour une présentation en vol à la verticale de la piste de Dijon,l'appareil prend feu lors de l'allumage de la post-combustion. L'avion n'avait que 38 heures de vol.
30 2-EH,2-LH,2-LQ,2-EM,2-EI,10-RE. Exposé à l'entrée de la BA 102 de Dijon (21).
31 2-EI,2-LH,5-OP,10-RF. Crash le 07 novembre 1979 à Charleville-Mézières (08) suite à une collision en vol avec le Mirage IIIC n°89.
32 13-QT,2-ET,5-NF,10-SK,10-RE. Retiré du service en décembre 1981. Carcasse utilisée par l'ESIS de Cazeaux.
33 2-EJ,13-QR,13-PL,2-LR,2-EC,5-OO,5-NN. Crash le 03 novembre 1970. Cause inconnue.
34 2-ET. Crash le 18 décembre 1961 à Bretenière (21),le réacteur du mirage n°34 s'éteins immédiatement après le décollage. L'avion détruit n'avait que 15h35 de vol à son actif.
35 2-EK,2-LK,2-LC,5-OO,10-RL,10-SE,10-RQ,10-LB. Visible au musée de Savigny-les-Beaune.
36 2-EL,2-LG,2-LJ,5-ND,5-OS,5-NI,10-SM,10-RZ,10-RB,2-LF. Exposé au musée de Lodz-Lublinek.
37 2-EM,13-PC,2-LK,5-NE,5-OE,10-RV,3.10-LI,10-SL. Carcasse visible au musée de Savigny-les-Beaune.
38 2-EN,13-QU,2-LT,5-OC,10-RW,10-SJ,10-RF Stocké sur la base d'Orange-Caritat.
39 2-EO,13-QV,2-FM,2-FA,2-LD,5-NI,5-OF. Crash le 06 juin 1974 à Guinuane (Drôme). Cause inconnue.
40 2-EP,13-QK,2-ED. Crash le 2 novembre 1965. A l'allumage de la réchauffe, le réacteur du n°40 explose. L'appareil se crashera vers Broye-les-Pesmes à la Grande Résie (70)
41 2-FN,5-OK,5-NO,10-RA,10-SG,10-RT. Retiré du service en juin 1985.
42 2-LA,13-QF,2-EN,2-EE,10-RI,10-SF,2-EF.Visible au Musée de l'Air et de l'Espace le Bourget (93)
43 2-LK,2-LE,13-QI,5-OH,5-OA,5-NM,5-OM,10-RX,10-RM10-SM Accident le 21 juin 1963. L'appareil sort de la piste, et finit en "Belly Landing", train HS et radôme arraché. l'avion sera réparé et retiré du service en juin 1981.
44 2-LO,2-FG,2-LF,5-NL,5-NQ,5-OF,10-ST,10-RM,10-LC.Exposé au Musée Aéronautique du Berry à Touchay (18).
45 13-QA Crash le 08 mars 1963 à Oberhergheim (68).Cause inconnue.
46 2-LC,13-QH. Retiré du service le 17 janvier 1965 sur la BA 132 (68). Lors d'un atterrissage à Cazaux, la rupture du parachute frein et son largage à l'atterrissage conduira l'avion à engager la barrière d'arrêt. L'avion non réparable, nez et train brisé sera déclassé et cédé à l'école de mécaniciens de Rochefort pour l'instruction au sol.
47 2-LL Crash le 2 novembre 1962 à la suite d'une panne d'huile, puis d'un arrêt réacteur près d'Ars-Laquenezy aux alentours de Metz (54).
48 2-LM,2-EM,2-EF,5-NC,10-RK,10-SG,10-RK.Retiré du service en décembre 1984. Carcasse utilisée par l'ESIS de Mont de Marsan.
49 2-LD,2-LF,2-FJ,2-FB,2-LI,5-OB,10-SU,10-RI Crash le 20 octobre 1980. Cause inconnue.
50 2-LE,13-PP,13-QP,2-EO,2-LL,10-RH,5-NC,10-SF,10-LD. Visible au musée de Savigny-les-Beaune.
51 2-LF,2-LO,5-OI,10-RM,10-RD Crash le 05 novembre 1982 à Verneuil en Halatte (Oise). Panne réacteur au dessus de la couche.
52 2-LG Crash le 30 octobre 1962 à Auvillars sur Saône (21) à la suite d'un arrêt du réacteur.
53 2-LH,2-LN,2-EH,2-FC,5-NB,5-NR,5-OA,10-RM,10-LH.Retiré du service en décembre 1983.
54 2-LI,2-EH Accident le 19 septembre 1962. Le leader d'une patrouille légère est victime d'un problème de roulette avant au décollage. Sorti de piste, et effacement du train, l'appareil fini sur les bidons et pourra être réparé. Crash le 13 novembre 1963 après une collision avec le n°72 près de Sarrebourg (57).
55 2-LJ,13-QX,2-LA,5-OJ,5-NE,5-OR,10-RO,10-SN,10-RN. Visible au musée européen de l'aviation de chasse de Montélimar.
56 13-QB,2-FD,2-FH,2-FD,2-EO,10-RP,10-LK. L'avion sera détruit en République de Djibouti le 01 juin 1981 suite à une défaillance du train gauche.
57 13-QC Détruit le 14 août 1964 à Colmar-Meyenheim (68). Détruit au sol suite à incendie réacteur.
58 13-QD,2-FO,2-LK,5-OK,10-RF,10-RN,10-RI,10-LJ. Crash le 24 juin 1981 en République de Djibouti suite à un décollage avorté.
59 13-QE,13-PQ,2-FP,2-LS Crash le 3 août 1966,suite à une panne de réacteur, l'avion se crashera à Purgerot (Haute Saône).
60 13-QP,2-FI,2-EE,2-LU,2-LL,5-OL,10-RG,5-NK,10-RL. Crash le 11 septembre 1978 à Verneuil en Halatte (60). cause inconnue.
61 13-QG,13-QE,2-EJ,13-QQ Crash le 07 avril 1968 à Estang (Gers). Cause inconnue.
62 13-PK,5-NG,10-RJ. Crash le 19 janvier 1972 à Fleurine (60). Cause inconnue.
63 13-QI,13-QI,13-PT,2-EN,10-RH. Crash le 04 mars 1969. Cause inconnue.
64 13-QJ,2-LJ,10-RR,10-SP,10-RL. retiré du service en juin 1985.
65 13-PJ,13-QG,2-EL,10-RI,10-RQ,10-SI. Crash le 22 août 1979 à Bulles (60). Extinction réacteur. S'écrase malgré plusieurs tentatives pour le rallumer. C'est sur cette appareil que Jacqueline Auriol battra le record féminin de vitesse à 1849 km/h le 22 juin 1962.
66 13-QL,13-PR,13-QR,2-FB,5-OF,5-NK,5-NC. Crash le 03 mars 1971 à Entrages (04). Cause inconnue.
67 13-QM,2-EL,2-LE,5-NC,10-RO,10-SJ,10-RC,10-LH. Stocké à Chateaudun
68 13-QN Crash le 01 février 1965 à Diersburg (Allemagne). Cause inconnue.
69 13-QO,13-PS,2-EP,2-EA,5-NL,10-RJ,5-OO,10-RY .Fin de service en 1977.
70 13-PB,2-FH,2-FA,5-NH,10-RG,10-RC,10-LF. Stocké à l'atelier industriel de l'aéronautique de Clermont-Ferrand.
71 13-PC,13-QS,13-PU,13-QB,2-EO.Crash le 09 mai 1968.Cause inconnue.
72 2-EH Crash le 13 novembre 1963 après une collision avec le n°54 près de Sarrebourg (57).
73 13-PA,13-QL,2-LM,5-NR,5-NM,5-OK. Crash le 11 février 1971 à Bonlieu sur Roubion (Drôme). cause inconnue.
74 13-PD,13-QY,2-FA,2-EK,5-NN,10-RK,5-NJ,5-OK,10-SV,10-RI Exposé au musée de l'Air et de l'espace au Bourget (93).
75 13-PE,13-QF,2-LL,5-OL,5-OS,5-OP,10-SX. crash le 01 decembre 1980. Cause inconnue.
76 13-PF,2-LC,2-FC,2-LF.Crash le 3 Novembre 1966, l'appareil part en vrille à Noidans les Vesoul (70) lors d'un vol à haute altitude.
77 13-PG,2-EI Retiré du service le 13 juillet 1964 à Creil (60). Suite à l'éclatement d'un pneu au décollage, l'appareil engage la barrière d'arrêt, sort de la piste et prends feu.
78 13-PH,2-LL,2-FL,2-FC,2-EH,5-OQ,10-RL,5-NA,5-OM,5-NM. Crash le 3 novembre 1975 à Fleurine (Oise). cause inconnue.
79 13-PI,2-EF Crash le 8 mai 1966 à Brazey en Plaine (21). Cause inconnue.
80 2-EQ Crash le 18 juin 1964, sorti de piste lors d'un atterrissage trop court. L'avion est réformé.
81 2-ER Crash le 12 février 1965, un blocage de roue au décollage cause une violente sortie de piste. L'appareil connaîtra un début d'incendie et sera détruit.
82 2-ES,13-PV,13-QV,2-EG,5-NI,5-OL,10-SI,10-SY,10-RB,10-LL,10-LJ. Présenté sur la BA-188 Djibouti.
83 13-PL,13-QJ,2-LS,5-NA,5-NH,10-SO,10-RO Retiré du service en mai 1984.
84 2-LN,2-EN,5-0M Crash le 12 janvier 1965 à Longecourt en Plaine (21) suite à un arrêt du réacteur.
85 13-PM,2-EP,5-NM,10-RM,5-NB,10-SH,10-RA. Retiré du service en février 1985.
86 2-FE,2-EG,5-NO,10-RH. Exposé aux Ailes Anciennes de Toulouse (31)
87 2-LO,2-EO,2-FF,2-EI,5-NB,5-OR,5-NE,10-RK,10-LB Crash le 27 avril 1985 à Djibouti. Cause inconnue.
88 2-ET,2-EH,5-OC,10-RN,2-LG Accident le 8 février 1963: explosion prématurée dès la mise à feu d'un missile AS30 endommageant gravement la cellule. Crash le 23 juillet 1968 à Chaignay (21) Cause inconnue.
89 2-LP,2-LE,2-FD,5-NT,10-RS Crash le 07 novembre 1979 à Charleville-Mézières(08) suite à une collision en vol avec le Mirage IIIC n°31.
90 2-EU,2-LA,2-EJ,2-FB,2-EP,5-OI,5-OD,10-SR,10-RR. En restauration au musée des ailes anciennes à Toulouse (31) .
91 2-EV,2-ED,5-NS,5-OQ,10-RQ,10-SG,10-RG. Crash le 12 avril 1976 près du champs de tir de Suippes (Marne).Cause inconnue.
92 2-EX,13-PX,5-NJ,5-OJ,10-RT,10-LG.
93 2-EW Accident le 17 juin 1963: l'appareil embarque au décollage et sort de la piste, le réservoir droit s'enflamme et l'avion sera entièrement détruit.
94 2-LL Crash le 18 août 1963, suite à des avaries lors d'un exercice d'interception, le pilote tentera de rejoindre Broye les Pesmes, mais devra finalement s'éjecter vers 3000 pieds. L'appareil ira s'écraser à Perrigny sur l'Ognon (21).
95 2-EY,2-LN,2-FF,2-FE,5-OB,10-RO. Crash le 01 octobre 1969. Cause inconnue.

Là encore j'ai pas pu compter sur Stanak pour illustrer les mirages IIIC ;)

"Pro patria et humanitate"
Messagepar d9pouces » 21 Décembre 2010, 21:24
Impressionnant travail de compilation :o

Mais tu devrais le faire pour le Rafale, ça sera plus rapide :bonnet:

Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.
Terry Pratchett

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)