Messagepar Flying Frog » 31 Mai 2016, 00:36
Oui, car le Panther MBe n'est pas simplement pensé pour les missions ASM/ASW. D'ailleurs pour mener à bien de telles opérations, il doit être équipé de certains systèmes optionnels (sonar, torpille) que la Marine mexicaine n'a pas achetée. C'est une excellent plateforme embarquée avec un pilote auto 4 axes notamment, bien adapté aux opérations de patrouille et d'interception en mer, de SAR et de surveillance (grâce à son FLIR notamment). Le Mexique étant déjà utilisateur de Panther, c'était un choix naturel, d'autant que la version MB n'est plus en production. Par ailleurs en matière de biturbines embarqués le choix est aujourd'hui limité. Il y a les 109 de Leonardo, mais ils n'ont pas la même puissance que les Panther et de plus, cela veut dire un nouveau modèle en service avec une nouvelle logistique. Le 145M n'est pas navalisé pour l'instant et le 412EP n'a pas les capacités de surveillance du Panther. De plus, dans ces deux derniers cas, ce sont aussi des modèles qui ne sont pas en service dans l'aéronavale.

Le Panther en version paramilitaire (MH-65C) est d'ailleurs en service dans l'US Coast Guard où il conduit le même type de mission que dans la Marine mexicaine, la preuve qu'il est bien adapté à ce type d'opération.

Dernier point, la notion de sécurité publique varie en fonction de pays. Au Mexique, les cartels, gangs et autres organisation criminelles sont lourdement armés (AK-47, AR-15, RPG-7, lance-grenades de 40 mm, mitrailleuses légères, fusils de précision lourd Barrett de 12,7 mm, camionnettes blindées, etc) et comprennent de plus en plus des branches paramilitaires constituées de personnels entrainés. Pour mémoire un EC725 de la FAM s'est fait descendre par un tir de RPG il y a un an. On n'est donc plus vraiment dans de la sécurité publique renforcée mais bien dans un conflit de basse intensité. Les forces armées sont engagées en appui des forces de police et emploient des armements qui sont bien au-dessus de l'arsenal normal dans des missions de sécurité publique (mitrailleuses de 12,7 mm, Minigun de 7,62 mmn lance-grenades, etc). D'ailleurs, je me souviens il y a quelques années d'un opé où un Panther avait engagé en mission d'appui feu au profit des troupes de marine. Il était armé d'un FN M3M de sabord en 12,7 mm et les combats étaient tellement intense que tout le stock de munitions embarquées avait été épuisé.

Messagepar Ansierra117 » 01 Juin 2016, 01:19
Eh bah merci beaucoup des explications détaillées et effectivement un EC725 s'était bien fait abattre ! :shock: ;) Une dernière question, l'infanterie de marine au Mexique est-elle considérée comme une force d'élite? A chaque fois j'ai l'impression que c'est explicitement souligné par les médias (ou peut-être qu'ils sont juste moins corrompus?)

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Flying Frog » 02 Juin 2016, 19:00
Pour avoir pas mal bossé avec l'infanterie de marine à une époque, je peux t'assurer qu'en effet, c'est une force d'élite, d'ailleurs reconnue comme telle au Mexique et par plusieurs pays partenaires de poids, dont les USA.

Les fusiliers marins mexicains sont bien entrainés, bien équipés et très motivés. Ils sont d'ailleurs déployés de façon très intensive sur le terrain en dépit de leur nombre réduit (17 000 à peine) car ils ont su faire la preuve de leur efficacité à maintes reprises dans des actions de choc. Ils sont professionnels et effectivement la corruption est peu répandue dans leurs rangs. Ils sont mieux considérés par la population que l'Armée de Terre et globalement, sont moins "brutaux" que cette dernière, même s'ils ont également eu à faire face à certains problèmes de non respects des droits de l'homme. Ils bénéficient d'un important soutient américain sur plan de l'entrainement et du renseignement ce qui leur permet d'être souvent en pointe sur le terrain.

Ensuite, à mon avis, c'est une force qui s'use car ses effectifs sont sur-employés et ne récupèrent pas, ne bénéficient pas d'assez de primes et de bénéfices compte tenu des efforts qui leurs sont demandés et n'ont plus assez de temps pour s'entrainer, en particulier dans le domaine des missions régaliennes conventionnelles sauf lors de quelques exercices multinationaux. De plus le manque de budget signifie que la rénovation du parc de véhicule demeure insuffisante et qu'il n'y a pas d'argent pour recruter des effectifs supplémentaires avec pour conséquence un sous-effectif chronique dans de nombreux bataillons.

Messagepar Ansierra117 » 02 Juin 2016, 23:45
Merci beaucoup de l'explication c'est bien ce que je pensais ! Ca doit être à peu près le même schéma au Brésil je pense. C'est l'infanterie de marine qui fait du nettoyage de favelas

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar ogotaï » 08 Juin 2016, 06:33
Excusez-moi, vous parlez d'Infanterie de Marine, ou de Fusiliers Marins ?
Parce que, si je peux me permettre, ce n'est pas la même chose (du moins en France).
L'un appartient à l'Armée de Terre (Troupe de Marine), l'autre à la Marine.
Après, l'organisation Française n'est pas universelle, j'en ai bien conscience :hehe:

Messagepar Ansierra117 » 13 Juin 2016, 17:49
On parle d'infanterie de marine je pense

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Ansierra117 » 19 Juin 2016, 13:26
FF, tu sais s'ils volent encore les L-90 finlandais au sein de la Fuerza Aeronaval?

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Flying Frog » 25 Août 2016, 21:30
il en reste trois opérationnels.

Messagepar Ansierra117 » 27 Août 2016, 10:45
Merci beaucoup de la précision ! C'est difficile d'obtenir des infos sur ces appareils !

"Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
Messagepar Flying Frog » 31 Août 2016, 21:20
Ils sont maintenus en ligne car les T-6 sont pour l'heure incapables de mettre en œuvre des armements. Les Redigo sont de bons avions, j'avais volé sur l'un d'entre eux en 2009, lorsque l'Ecole d'Aviation Navale en opérait encore. Aujourd'hui les trois derniers se trouvent tous concentrés au sein de l'Escuadron Aeronaval (ESCAN) 512, basé à Chetumal.

Connexion

Connexion auto.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)